La vanne Der Beurze

Une découverte de bruges

La vanne Der Beurze

Observons maintenant la haute façade voisine, à droite, portant le numéro 35. Elle est impressionnante par sa hauteur, avec ses quatre étages, chose rare pour une maison bourgeoise du 15e siècle. Car ce n’était pas la maison de n’importe qui. C’était la maison de la famille brugeoise Vanne der Beurze. La famille Vanne der Beurze est un bel exemple du dynamisme et de l’esprit d’entreprise des Brugeois du Moyen Age. Ils tenaient une auberge de luxe pour les voyageurs étrangers, mais étaient aussi agents immobiliers et fournissaient des logements aux nouveaux arrivants. Ils mettaient des entrepôts à disposition des commerçants étrangers, servaient d’intermédiaires avec des clients. Ils jouissaient d’une telle confiance que certains clients pouvaient même leur demander de les représenter auprès des firmes. Vous imaginez donc les gains substantiels que tout cela pouvait leur apporter.
Sur la petite place devant cette haute façade de pierres et de briques, les commerçants de tous pays se retrouvaient pour parler affaires. Ils se donnaient rendez-vous à « Vanne der Beurze », puis plus simplement à » beurze ». Et c’est comme ça que le nom de « vanne der Beurze » va être à l’origine du mot « bourse », c’est-à-dire le lieu où se traitent les affaires. L’internationalisation de ce mot témoigne du prestige financier dont Bruges jouissait à la fin du Moyen Age !


<< 9 - Le Loge Genoise...         11 - La Place Van Eyck... >>

Sommaire complet du dossier :