Caractéristique architecturale de la basilique

Une découverte de bruges

Caractéristique architecturale de la basilique

Observons maintenant l’église. Cette chapelle basse servait au Moyen Age aux offices privés des corporations de métiers de la ville. Vous pouvez constater qu’elle est formée de trois nefs, qui sont ces grands couloirs parallèles qui structurent l’église. Comme on le voit aussi, les nefs sont séparées par quatre colonnes très massives. La nef centrale ouvre sur un espace terminé par un mur semi-circulaire : c’est le chœur de l’église, là où se trouve l’autel pour la célébration. Les murs de ce chœur, à droite et à gauche, sont décorés de petites colonnettes, dont le sommet, le chapiteau, est décoré de sculptures. Alors, quelle est l’impression d’ensemble qui se dégage de cet espace ? Selon nous, c’est la massivité. Et pourquoi à votre avis ? Et bien, regardez les murs, regardez les colonnes : vous voyez comme ils sont épais. Et ils paraissent d’autant plus épais que le plafond est bas. Levons d’ailleurs les yeux pour regarder ce plafond. Nous pouvons constater que ces voûtes sont toutes à la même hauteur, dans la nef - ou couloir- centrale, comme dans les deux nefs latérales. Ceci est un peu inhabituel, car le plus souvent, le plafond des nefs latérales est un peu plus bas que celui de la nef centrale. Mais ceci est dû au fait que nous sommes dans une église inférieure, qui supporte le poids d’une autre église, au-dessus. Il faut donc une assise horizontale bien stable à cette église du dessus. La simplicité de cette chapelle est caractéristique de l’art roman, qui est le style qui a précédé le gothique au Moyen Age. L’art roman c’est l’art des 10e, 11e et 12e siècles. Or, nous avons dit que ce bâtiment a été fondé au 12e siècle. Le style roman, en Flandre, se caractérise par son extrême simplicité. Ici, il n’y a pas de grand programme de sculpture, pas de foisonnement de démons, ou d’animaux fantastiques, ni de personnages sacrés, comme on peut en voir dans les églises romanes de France, par exemple. Non, rien de tout cela ici. Ici, c’est la sobriété, la simplicité, une pureté qui fait le caractère de cette architecture. Bien sûr, il y a quelques sculptures, surtout décoratives, comme celle sur les chapiteaux, ou un autre que nous verrons un peu plus tard. Mais ans l’ensemble, la simplicité domine. Par contre, il faut imaginer qu’au Moyen Age, cette chapelle devait sans doute être décorée de fresques très colorées.

Mis à part cette caractéristique régionale, la simplicité, comment reconnaît-on l’art roman ?Et bien, déjà, par la massivité de ses murailles qui ont peu de fenêtres. Ensuite, sur les fenêtres justement, on voit que leur sommet n’est pas un arc pointu, brisé comme dans l’art gothique, mais un arc arrondi. Et enfin, il y a une 3e caractéristique et c’est sans doute le plus important : c’est le système de construction du plafond. Si vous levez les yeux justes au dessus de vos têtes, vous verrez que la voûte, très épaisse, est formée de sections triangulaires, séparées par des arrêtes très vives. C’est ce qu’on appelle une voûte d’arête. Ceci est aussi très caractéristique.


<< 16 - La basilique médiéva...         18 - La vierge déhanchée... >>

Sommaire complet du dossier :