La loggia

Une découverte de bruges

La loggia

Passons maintenant cette porte et retraversons l’église inférieure en direction de la sortie.

Vous voilà ressortis. Sortons de la loggia d’entrée, avançons de quelques pas sur la place, puis retournons-nous pour observer mieux cette loggia.

Regardez bien le rez-de-chaussée de la loggia. À droite se trouvent les arcades par lesquelles nous venons de passer. Et à gauche, vous voyez une porte précédée d’un petit escalier entouré de deux lions. Cette porte donne sur un escalier d’accès, qui nous mènera dans un instant à l’église haute et au petit musée du Saint-Sang. Toutefois, avant de monter l’escalier jusqu’au premier étage, observons encore cette jolie façade de la loggia. Toute cette façade est décorée statues dorées, qui lui donnent un relief très particulier. Ces statues ne sont pourtant pas vraiment anciennes, elles n’ont été installées qu’en 1893. Mais peu importe. Cette façade, bien que très restaurée, est encore assez semblable à ce qu’elle dût être à la fin du Moyen Age. Par exemple, son style gothique est très caractéristique, avec ses magnifiques dentelles de pierre. Regardez en particulier sous l’arc de la grande porte, et dans les arcs des fenêtres du deuxième étage. Vous les voyez ?? Maintenant, si vous regardez les deux arcades du rez-de-chaussée, celles qui mènent à l’église inférieure, vous pouvez voir que le décor de leur arc prend la forme d’une accolade, deux lignes qui se rejoignent pour former une pointe très acérée. Ce genre de motif est vraiment typique de l’extrême fin du gothique, au 15e et même 16e siècle.
Nous vous demandons aussi de remarquer un petit détail, symbolique celui-ci. Regardez la porte de l’escalier, en bas à droite. Vous la voyez ? et bien maintenant, voyez la pointe de l’arc de cette prote. Vous y voyez sculpté un pélican. Et pourquoi un pélican ?? Et bien cet oiseau est souvent un symbole du sacrifice du Crist, puisque selon les légendes médiévales, il s’arrachait le cœur pour nourrir ses enfants, donc donnait sa vie et son sang. Il est donc aussi un symbole du sang répandu pour le salut du monde, et vous le verrez souvent représenté dans l’église haute. En fait, ce pélican est le symbole de la confrérie du Saint-Sang. Voyez la petite maison qui se trouve à droite : elle est construite tout à fait dans le même style et est la façade de l’ancien greffe du tribunal. Regardez l’arc de sa porte d’entrée : il porte la lettre « B » dorée. «B» comme « Bruges » bien sûr. En regardant bien, vous pourrez voir d’autres bâtiments marqués du même signe.


<< 19 - La statue du christ ...         21 - La basilique supérie... >>

Sommaire complet du dossier :