Historique de la place Saint Marc

Venise : place saint marc

Historique de la place Saint Marc

Revenons à l’histoire de la place. Depuis le 9ème siècle et jusqu’au 19ème, ce vaste espace a fortement évolué, bien que deux éléments principaux y aient toujours été présents : la basilique, face à vous, et le palais des Doges, à droite de la basilique.

Remontons le temps afin d’imaginer la place au tout début du 9ème siècle. La lagune est habitée depuis le 5ème siècle par des peuples venus du continent qui se réfugient sur les îles de ce vaste espace marécageux. Ils fuient les Barbares, notamment les Huns dont le chef, bien connu, n’est autre qu’Attila. C’est seulement en 810 qu’aurait été fondée Venise. La région est, à cette époque, sous la souveraineté de l’empire byzantin. Ce qui ne l’empêche pas de prêter serment de fidélité à Charlemagne, donc à l’empire franc. C’est de celui-ci, que l’un des chefs de la lagune tient le titre de duc ou doge. Ce doge s’installe sur un îlot, a priori stable et y fait élever un palais pour lui et son gouvernement. « Palais » est un bien grand mot puisqu’il semble que cet édifice ait été, à l’époque, un château fort médiéval, ce à quoi le palais des Doges ne ressemble plus du tout à présent. A l’arrivée des reliques de Saint Marc, toujours en ce début du 9ème siècle, le doge fait construire une belle basilique.

Et on peut dire, qu’alors, Venise est née...Cette basilique originelle fut construite à côté de l’îlot, où se trouve l’actuelle église du même nom qui elle ne sera édifiée qu’à partir du 11ème siècle. Et cela veut dire qu’il y avait à l’époque un canal entre le lieu où nous sommes et l’église actuelle.
Le 12ème siècle marque un premier tournant pour la place Saint Marc. Un grand événement a lieu en 1177 à Venise. La cité, reconnue puissance diplomatique, accueille, en cette année, le pape Alexandre III et l’empereur Frédéric Ier Barberousse en vue d’une réconciliation. En effet, dans le cadre des différends entre papes et empereurs du Saint-Empire romain germanique, le pape Alexandre III se voit opposer quatre antipapes soutenus par Frédéric Ier. Venise se met donc en frais pour recevoir ces deux personnalités qui s’apprêtent à signer le traité dit de Venise, lequel consacre l’autorité du pape. La ville va, pour l’occasion, réaménager sa place principale. Le petit canal mentionné précédemment est comblé ce qui double la superficie de la place. Le bassin qui isolait le palais des Doges de la basilique et donc de la place est lui-aussi remblayé. Ceci a pour effet de créer une petite place, aujourd’hui connue sous le nom de « Piazzetta », c’est l’espace situé à droite des mâts de bateaux et qui donne sur la lagune.


<< 2 - La place St Marc : s...         4 - Le campanile de Sain... >>

Sommaire complet du dossier :