Le Graben

Vienne : la hofburg et ses dependances

Le Graben

Vous êtes donc sur le Graben, juste à côté de la Colonne de la peste. Rappelons que ces lieux furent occupés jusqu’au douzième siècle par l’ancien fossé, Graben en allemand, qui entourait la ville romaine de Vindobona. Le fossé fut comblé au treizième siècle et le Graben devint alors l’une des nombreuses places marchandes de la ville. Plus près de nous, au 18ème siècle, dans ses « Mémoires », Casanova évoque la présence dans le quartier de «commissaires de chasteté» comme il les nomme, chargés de veiller aux bonnes mœurs des Viennois. Car à l’époque, le Graben était voué au service des prostituées de tous genres. Puis tout rentra à peu près dans l’ordre et dès le 19e siècle, le Graben devint l’une des places les plus chics de Vienne, entre la Cathédrale et le palais impérial. D’ailleurs, les Habsbourg y organisaient de grandes fêtes rappelant la relation privilégiée qui unissait la dynastie au catholicisme. Par exemple, chaque année était organisée une procession pour la « Fête Dieu » et le Graben était l’une des stations importantes du parcours emprunté alors par le cortège royal. Et puis, au 19ème, Vienne était une capitale en plein essor économique et politique. Pour vous en rendre compte, regardez les façades ! Car quoi de plus respectables que ces alignements d’immeubles tout autour du Graben, avec leurs façades monumentales et toujours bien équilibrées ? Ne sont-elles pas autant de « vitrines » de la prospérité viennoise : banques, compagnies d’assurance, grands magasins ? Et puis, leurs architectes sont aussi des hommes en vue, comme Otto Wagner, et Adolf Loos.


<< 2 - Vienne, la Hofburg e...         4 - La banque Sparkasse... >>

Sommaire complet du dossier :