La Place st Michel

Vienne : la hofburg et ses dependances

La Place st Michel

Et maintenant, gagnons la Looshaus, l’un des édifices les plus controversés de Vienne au moment de sa construction. Lorsque nous tournons le dos à l’église, la LoosHaus est en face de vous. Elle est aujourd’hui occupée par la Raiffeisen Bank et vous la reconnaitrez à ses grandes colonnes du rez-de-chaussée. Cette maison a été construite en 1909. Et c’est vrai que la réalisation de cet immeuble a fait couler beaucoup d’encre. Pourquoi cet immeuble fut considéré comme une véritable rupture. Alors, pour commencer, regardons bien la place Saint-Michel. Son architecture est claire et homogène n’est-ce-pas ? On peut très facilement hiérarchiser les édifices les uns par rapport aux autres. Regardons à nouveau le palais impérial, la Hofburg : il a adopté un style néo-baroque et ce style est associé depuis longtemps aux idées de grandeur et de puissance. Par contre, comme nous l’avons dit, l’église Saint-Michel est néo-classique et les immeubles voisins néo-renaissance. Bref, toute cette architecture est « historiciste », et même « éclectique ». C’est typique du milieu du 19ème où on adore faire revivre les formes du passé, quitte à les mélanger et c’est l’éclectisme. Ce style a ses avantages. Notamment, celui de distinguer les formes et par là les fonctions des édifices, de ne pas mélanger les torchons et les serviettes. Mais cette distinction devient de moins en moins nette entre les édifices. On commence à construire des immeubles qui ressemblent à des palais et des établissements bancaires qui ressemblent à des temples. A Vienne, il vous suffit de penser à tous ces immeubles construits sur le Ring, ou sur le Graben. Et d’ailleurs, Loos disait de Vienne que c’était une ville Potemkine. Une expression qui en dit long puisqu’elle se réfère à Potemkine, prince et amant de Catherine 2 de Russie. Et il maquillait les villages par lesquels l’impératrice devait passer afin de lui cacher la misère du pays et de ne pas gâter la ballade. Bref, pour Loos, Vienne serait donc une cité sans profondeur, une ville de façades, une ville Potemkine donc.


<< 10 - L’église Saint-Miche...         12 - Adolf Loos... >>

Sommaire complet du dossier :