La porte des Suisses

Vienne : la hofburg et ses dependances

La porte des Suisses

Avancez-vous de quelques mètres vers la Porte des Suisses, de couleur pourpre donc.

Vous êtes maintenant devant la Porte des Suisses. Construite en 1522, la porte des Suisses ne reçut son nom que tardivement au 18e siècle d’après la garde suisse qui en gardait l’entrée. La date de sa construction est intéressante pour l’histoire de la Hofburg car elle précède d’une dizaine d’années le déplacement de la Cour de la ville de Prague à Vienne, sur l’ordre de Ferdinand 1er de Habsbourg. Ce transfert de souveraineté eut des conséquences importantes pour Vienne. Car, devenant « impériale », la ville devait aussi se doter d’un palais à la hauteur de son ambition. Un programme ambitieux fut alors entrepris qui eut pour objectif de transformer le palais médiéval en une résidence moins austère. Ce palais médiéval, dont il ne reste rien, était dans la partie qui se trouvait au-delà de la Porte des Suisses. Aujourd’hui, la Porte des Suisses est un témoignage précieux du style voulu par les Habsbourg. Il s’agit d’une sorte d’arc de triomphe, composé de deux colonnes engagées, d’une frise décorée de métopes fantaisistes, le tout couronné par un fronton aux armes des Habsbourg. Il est possible de passer sous la porte pour rejoindre la cour qui est derrière. Le plafond voûté du passage possède un beau décor renaissance composé de grotesque et de diverses armoiries. La cour pour sa part est probablement la partie la plus ancienne de la Hofburg, elle donne à la fois sur la chapelle du palais impérial, mais aussi sur le Schatzkammer, le trésor des Habsbourg, l’un des trésors les plus importants au monde transformé aujourd’hui en musée.


<< 16 - Les façades qui enve...         18 - L’Amalienburg... >>

Sommaire complet du dossier :