Patio de la Monteria

Visite de l'alcazar de seville

Patio de la Monteria

Maintenant, revenons sur nos pas. Nous allons traverser de nouveau la salle des amiraux afin de revenir dans le Patio de la Monteria.

Nous voici donc revenu dans le Patio de la Monteria ou Patio de la Vénerie. En sortant de la salle des amiraux, tournons-nous vers la droite. Nous regardons vers un mur décoré en style mudejar. Nous sommes face à la plus belle partie de l’Alcazar qui est le Palais que Pierre le Cruel fit construire autour de 1365.
Nous allons parler de cette façade, voir en quoi elle est de style mudéjar, mais avant cela, nous dirons 2 mots sur ce très controversé Pierre Le Cruel. Il était roi de Castille, car, à cette époque, l'Espagne n'avait pas encore été unifiée par le mariage d'Isabelle de Castille et de Ferdinand d'Aragon. Son ambition était de diminuer les privilèges héréditaires de la noblesse et du clergé et son règne fut ponctué par des luttes violentes. C'est pourquoi certains le baptisèrent "le Cruel". Vous devinez que ce sont les grands et le clergé. Le peuple en revanche l’appela "le justicier". Pierre 1er connut une fin tragique puisqu’il fut assassiné par son frère Henri 2 de Trastamare en 1369, après 35 années de règne. Notons que c’est un cas de figure qu’on rencontre assez souvent dans l’histoire des monarchies européennes ou Russes. Où un monarque réformateur opposé à la noblesse en place finit par se faire destituer ou le plus souvent assassiner par cette même noblesse, qui a par ailleurs bien pris garde de faire monter sur le trône un autre membre de la famille royale ou impériale. Et maintenant, avant de pénétrer dans le palais de Pierre 1er, attardons-nous devant l’entrée afin d’en contempler sa superbe façade. Regardons d’abord le rez-de-chaussée de celle-ci. Le mur de brique est percé d’une porte centrale. Cette porte est encadrée par 2 arcs aveugles pointus et polylobés. Ces arcs sont surmontés par des entrelacs de stucs, du même style que ceux que nous avons vu dans la salle de justice. Regardez bien au milieu des motifs de quadrilobes qui surplombent ces petites arcades, on peut apercevoir des blasons qui alternent avec des lions et des motifs de château. Il s’agit des armes de la Castille et du Léon : le château pour la Castille, le lion pour le Léon.
Regardez au-dessus de la porte encore : on voit de délicates petites arcatures aveugles qui déclinent le décor de la partie inférieure, de manière plus miniaturiste. Encore, au-dessus, nous voyons une rangée de fenêtres. Celles-ci sont disposées alternativement par 2 ou par 3. Elles sont supportées par de petites colonnettes de marbre qui soutiennent des petits arcs polylobés. A l’origine, ces fenêtres n’étaient pas fermées par des vitres et laissaient passer l’air librement. Donc, le décor est très raffiné et délicat autour de la porte centrale. Ici, le style mudejar est particulièrement somptueux afin de souligner la principale entrée du palais. Notre regard est séduit par ce style raffiné, fastueux mais jamais écrasant. Regardons maintenant au-dessus des fenêtres. Nous pouvons voir une frise recouverte de céramique blanche et bleue dans laquelle est inscrite la devise des Nasrides « Allah seul est vainqueur ». Les Nasrides régnaient alors sur le petit royaume musulman de Grenade. Autour de cette frise, une inscription en lettres noir gothique rend hommage à Pierre 1er et mentionne le début de la construction 1364.


<< 10 - La sala de Audiencia...         12 - Vestibule du palais ... >>

Sommaire complet du dossier :