Le Salon du plafond de Philippe 2

Visite de l'alcazar de seville

Le Salon du plafond de Philippe 2

Et maintenant, lorsque nous nous tenons face à la porte par laquelle nous sommes entrés, sortons en prenant la porte qui se trouve juste à sa gauche.

Nous sommes dans une longue salle appelée Salon del Techo de Felippe 2 ou Salon du plafond de Philippe 2. Là encore, le nom de cette salle provient du plafond. Levons les yeux vers ce plafond et amusons-nous à regarder ce qui a changé. Chaque carré est orné d’un motif de croix ou disposé en croix. Ces motifs sont réalisés en relief de bois, peints et dorés. Nous pouvons donc observer que les motifs d’étoiles, si cher au style mudéjar, ont été abandonnés au profit de dessins plus conformes au goût de la Renaissance italienne. Maintenant, avançons jusqu’au milieu du salon et tournons-nous d’un quart de tour sur la gauche. Nous nous trouvons devant une triple arcade qui donne directement sur le Salon des Ambassadeurs et, dans son prolongement, sur le Patio des Demoiselles. Maintenant, regardez cet arc qui sépare le Salon du plafond de Philippe 2 et le Salon des Ambassadeurs.
La première impression est de se trouver devant un somptueux tapis chatoyant, qui nous séduit par son harmonie colorée. Une succession d’éléments raffinés s’emboîtent parfaitement les uns dans les autres pour former ce bel ensemble. Détaillons-les un peu ; si nous commençons par regarder du bas vers le haut :
Nous pouvons d’abord admirer trois arcades en fer à cheval, supportées par des colonnes. Elles sont surmontées par une frise en stuc et trois petites fenêtres, obturées par des jalousies de marbre. Tout cet ensemble est inséré dans un arc en fer à cheval ou arc outrepassé beaucoup plus grand.
Maintenant, si nous regardons en haut de ce grand arc outrepassé, nous voyons, de part et d’autre du sommet de cet arc, 2 paons, en stuc doré et de profil. Ils se contemplent de chaque côté de cet arc.. Tout cet ensemble est admirablement orné d’une décoration en stuc polychrome qui évoque le raffinement d’un splendide tissu de soie brodée.
Regardons maintenant à l’intérieur du grand arc. On constate qu’il est percé au centre par 3 fenêtres rectangulaires, qui sont obturées de jalousies. Les jalousies, disposées par trois, étaient utilisées pour assurer la circulation de l’air frais en été. Nous les retrouverons dans la salle suivante.
Si nous regardons plus attentivement, nous pouvons observer que dans la frise qui se trouve sous ces jalousie est elle aussi ornée de silhouettes d’oiseaux dorés, au milieu des rinceaux végétaux.


<< 18 - Le Salon du Plafond ...         20 - Le salon des ambassa... >>

Sommaire complet du dossier :