La salle des fêtes

Visite de l'alcazar de seville

La salle des fêtes

Continuons donc notre visite en quittant cette salle par la porte qui fait face à celle que nous

Nous nous trouvons désormais dans la sala de las Fiestas ou salle des fêtes.
Le banquet des noces de Charles Quint avec Isabelle de Portugal se déroula très probablement ici. Cet événement permis de donner son nom à cette salle qui fut entièrement redécorée à cette occasion. Regardons vers le plafond. Celui-ci est rythmé d’ogives gothiques comme dans la chapelle. Ces voûtes remontent elles aussi au 13ème siècle. Charles Quint avait prit la décision de la moderniser : et c’est pour cela que le mur épais qui se trouve devant nous a été très largement percé de baies. Ainsi, la pièce, qui était autrefois obscure, conformément à la tradition orientale, est aujourd’hui particulièrement lumineuse, suivant le goût occidental.
Regardons maintenant les murs. Ceci sont recouverts jusqu’à mi-hauteur par de très beaux azuléjos bleu et verts sur fond jaune d’or. Ces azulejos furent réalisés par le faïencier sicilien Cristobal de Augusta. Rappelons que Charles Quint régnait également sur la Sicile.
Regardons attentivement ces azulejos. Nous retrouvons la même technique employée dans la chapelle. Les artisans utilisèrent cette pâte à base d’étain qui leur permettait de peindre des motifs de différentes couleurs sur le même carreau. Ici, ces motifs sont essentiellement formés d’arabesques végétales qui se terminent parfois par des figures fantastiques. Ce type de motifs, appelé grotesques, était très à la mode durant la Renaissance. Ils s’inspiraient en grande partie de peintures décoratives de la Maison Dorée de Néron. Rappelons que cette maison fut découverte à Rome à la fin du 15ème siècle et qu’elle était à moitié enterrée, ressemblant à une grotte. D’où le nom du style des peintures qu’elle abritait.
Ici, l’artiste a tenu à rendre hommage au couple impérial et royal. De temps en temps, on voit des médaillons représentant les profils de Charles Quint et de sa belle épouse, Isabelle du Portugal. Et dans le bandeau supérieur, nous pouvons observer les blasons de Charles Quint en alternance : c’est-à-dire les 2 colonnes d’Hercule avec la devise « plus oultre » que nous avons déjà observé dans le Patio des Demoiselles, et le blason de la Castille avec le lion, celui de la Navarre avec les chaînes.


<< 24 - La salle des tapisse...         26 - Les jardins de l’Alc... >>

Sommaire complet du dossier :