La place du Music Hall de Londres

West end des noctambules : un monde de spectacles.

La place du Music Hall de Londres

Avançons jusqu'à l'angle de la rue suivante : c'est Ruppert Street. Arrêtons-nous un instant,
Nous sommes toujours sur Shaftesbury avenue. Sur la gauche de l'avenue vous aurez sans doute remarqué les grandes façades des music-halls qui la longent. Nous sommes en plein coeur du" West End theatre land". Six salles se succèdent sur l’avenue, toutes donnant du côté de Soho.

Ces salles ont été construites au moment du percement de l'avenue à la fin du 19ème siècle. Très vastes, elles peuvent accueillir un grand nombre de spectateurs. La beauté des décors et des costumes, la virtuosité des artistes, la qualité des mises en scène et le scandale aussi de certaines représentations donneront, à toutes ces salles, une dynamique qui ne s'est pas démentie depuis. Elles sont devenues les salles les plus importantes du music-hall en Europe. D'ici, en remontant la rue des yeux, nous apercevons les façades de l'Apollo, du Lyric, le plus ancien construit en 1888, du Queen’s théâtre, peut-être le plus connu : "les misérables" y tiennent l'affiche depuis 1985 et du Gieguld théâtre. Le Palace théâtre se situe un peu plus loin dans l'avenue, vers Charing Cross road. Ce théâtre a été célèbre dans les années 60 pour avoir eu à l'affiche la pièce "Jésus-Christ superstars" l'opéra rock de Andrew lloyd Webber qui fit scandale. Nous retrouverons ce personnage dans les années 80 avec une autre pièce qui va sauver la comédie musicale de la désaffection dans laquelle elle était tombée. C'est "Cats". Le spectacle tiendra l'affiche pendant 20 ans dans les salles du West End et parcourt maintenant le monde avec un succès constant. C’est, avec le " fantôme de l'opéra", également de lui, le plus gros succès de théâtre. Le choix des chanteurs, toujours exceptionnels, fait partie de la qualité des spectacles : Madonna pour Evita, Barbara Streisand dans "le fantôme de l'opéra" ou "Sunset boulevard" tiré du film de Billy Wilder.
La comédie musicale est ainsi devenue l’une des grandes spécialités de Londres. Andrew Lloyd Weber, à qui l’on doit tous ses succès, a été anobli par la reine.

Les théâtres du West End sont le lieu de passage obligé des acteurs ambitieux. Emma Thomson, par exemple, débute sur les scènes de ces théâtres en 1985 dans la comédie musicale « Me and my girl ». Remarquée par Kenneth Branagh, elle en devient l'épouse et l'actrice fétiche. Aujourd’hui, c’est un jeune acteur français Jérôme Pradon qui est à l'honneur dans les comédies musicales d'Andrew Lloyd Webber. L'engouement des Anglais pour le music-hall est important et, si vous voulez assister à l'un de ces spectacles, il vous faudra retenir vos places longtemps à l'avance. Les spectacles restent très longtemps à l'affiche, plusieurs années pour certains, ils rencontrent toujours le même succès et sont souvent joués à guichets fermés. Autre inconvénient et non des moindres, les places coûtent cher.


<< 5 - Le London Trocadero...         7 - Le quartier chinois... >>

Sommaire complet du dossier :