Guide 100 églises et autres édifices religieux à visiter à Rome



Photo du guide de voyage 100 églises et autres édifices religieux à visiter à Rome
A Rome, et dans un silence quasi religieux, nous célébrons l’immuabilité de la vie. Centre névralgique de la spiritualité, cette ville contient un grand nombre d'églises et de basiliques. Etant des bijoux de la Renaissance ou du baroque, ces sites sont plébiscités par les fidèles d’un côté, les étudiants en histoire de l'art de l’autre, et les touristes désireux d’en connaître toujours plus. Fardée par les signatures architecturales de Michel Ange et des touches picturales de Raphael, Rome restera une source intarissable de surprises pour tous les curieux de la terre. Quand on visite Rome et qu’on veuille visiter les plus majestueux de ses édifices religieux, on tombe souvent dans une impasse : comment choisir quand on en a un bon nombre, et qu’on n’a pas forcement le temps de tout voir ? que choisir ? que faire ? Pour cela, nous vous proposons une liste succincte de quelques églises et lieux de culte qu'il ne faut surtout pas rater à Rome. La Sante Maria d'Aracoeli s'impose majestueusement en plein centre de Rome. Une riche décoration arbore l’intérieur de l’église avec des colonnes antiques et des lustres fièrement suspendus. L'entrée de l'église Saint-Paul hors les murs est marquée par Saint Paul « en personne », accueillant et armé de son épée. En entrant, on retrouve un énorme atrium, aux dimensions démesurées. En haut on peut contempler divers médaillons, réalisés à l’effigie des Papes. Etant le siège de la papauté, Saint Jean de Latran est une église marquante. Connue pour son plafond et sa Scala santa (l'Escalier saint), ce lieu est incontestablement celui où il faut être pour s’imbiber d’histoires de toute une civilisation. Saint Pierre de Rome et la chapelle Sixtine, sont des joyaux à ne surtout pas manquer. Pour les adorateurs de peinture et des jeux d’optique, essayez les énigmes « trompe l’œil » de l’église Saint Ignace de Layola avec son plafond mystérieux. L’effet de sa coupole peinte est juste magique ! Admirez le travail… Shuut, en silence !

Booking.com





Les lieux du guide 100 églises et autres édifices religieux à visiter à Rome
Eglise Sainte-Marie-des-Anges

L'église Sainte Marie des Anges occupe une partie des anciens thermes de Dioclétien. Elle fut créée par Michel Ange, mais les différents remaniements des siècles ultérieurs n'ont pas laissé beaucoup d'éléments originels en place, à l'exception du plafond vouté. L'ensemble permet toutefois de se faire une belle idée de l'architecture de ce qui était primitivement la salle principale et le tepidarium (la salle des bains tièdes) des bains publics. On peut accéder au niveau supérieur par un escalier près de la sacristie. Un bel exemple très original de réemploi architectural.

Eglise Sainte-Marie-du-Peuple

L'église Sainte Marie du Peuple est située au nord de la place du Peuple. Elle est célèbre pour les magnifiques œuvres d'art qu'elle renferme. Au départ, à la toute fin du XIe siècle, ce n'était qu'une simple chapelle érigée sur le site de la tombe de Néron. Elle fut agrandie au XIIIe siècle puis profondément remaniée à la Renaissance et au XVIIe siècle, sous la direction du Bernin et de Bramante. Ce dernier est ainsi l'auteur de l'actuelle abside. A l'intérieur, vous découvrirez des tombeaux de cardinaux, la chapelle Chigi créée par Raphaël et terminée par le Bernin, dotée en particulier d'une [...]

Basilique des Saints-Âpotres

La basilique des Saints Apôtres est située sur la place du même nom. Sa fondation remonte sans doute au IVème siècle. Le bâtiment actuel est un mélange de nombreuses restaurations successives. Le portique à neuf arcades qui précède sa façade est particulièrement remarquable : il fut commandité par le pape Sixte IV au XVème siècle et est surmonté de statues représentant a priori les apôtres.

La Basilique Saint Marc de Rome est, certes moins célèbre que celle de Venise, mais est à voir. Elle donne sur la place Saint Marc mais fait partie de l'ensemble architectural du Palais de Venise. Sa fondation remonte au IVème siècle, or le bâtiment actuel est bien plus tardif : clocher roman, façade renaissance, intérieur baroque, avec sur la coupole de l'abside une magnifique mosaïque de style byzantin datant du IXème siècle. Le Christ y apparaît entouré de ses saints et du Pape Grégoire IV qui régna de 827 à 844.

La basilique Sainte Cécile du Trastevere est une des églises les plus intéressantes de Rome. Elle fut construite et consacrée au IXème siècle, par Pascal Ier sur le site de la maison même de la Sainte, où cette dernière connu le martyr en 230, peu après son mari, Saint Valérien. L'église est assez composite, comme en témoigne sa façade, du XVIIIème siècle, mais qui comporte tout de même un porche orné de mosaïques du XIIème siècle. A l'intérieur, vous découvrirez la mosaïque de la fin du IXème siècle de l'abside (où la sainte et son mari sont représentés en compagnie du Christ), la statue de Cécile [...]

Eglise Sainte-Praxède

L'église Sainte Praxède remonte au IXème siècle et permet aujourd'hui, encore d'admirer de magnifiques fresques byzantines de l'époque de sa création, marquées par le symbolisme chrétien, et qui figurent la sainte et sa sœur en compagnie du Christ et de Pascal 1er, le Pape à l'origine de la construction.

L'église Sainte Suzanne date du tout début du XVIIème siècle et est tout à fait représentative des constructions maniéristes de l'époque. Aujourd'hui, c'est le siège de l'Eglise catholique américaine. Sa façade baroque, réalisée par Carlo Maderna en 1603, est directement inspirée de celle de l'église du Gesù, mais en plus élancée, ce qui produit un effet de plus grande élévation. L'intérieur a une riche décoration typiquement maniériste réalisée par Baldassare Croce, Cesare Nebbia et Paris Nogari. On peut ainsi y admirer des épisodes de la vie de sainte Suzanne qui prennent la forme de fausses [...]

Eglise San Andrea della Valle

L'église San Andrea della Valle fut fondée par l'ordre des Théatins, un ordre religieux masculin créé au XVIème siècle pour aider à une meilleure formation du clergé. Le bâtiment actuel porte la marque de Carlo Maderno et fut construit dans la première moitié du XVIIème siècle. Le plan est en forme de croix latine avec des chapelles latérales et le chœur est surmonté d'une coupole. Giovanni Lanfranco et Domenichino, ou le Domeniquin, ont grandement participé à la décoration intérieure, en particulier pour la fresque de la coupole nommée la Gloire du Paradis. La façade baroque fut ajoutée dans la [...]

Eglise du Gesu de Rome

L'église du Gesù, financée par le cardinal Alexandre Farnèse, est l'église-mère de l'ordre des Jésuites. Ceux-ci étaient chargés de mener la charge contre le protestantisme alors en plein essor, et l'art baroque fut une de leurs armes pour maintenir le fidèle dans la religion catholique. Inaugurée en 1582, la rigueur et la sobriété de ses lignes cachent en fait une décoration baroque exubérante, que l’on doit au célèbre fresquiste Andrea Pozzo. Cette église fut une révolution dans la façon de construire et de décorer des églises, et servit de modèle pour la plupart des églises baroques.

Eglise Santa Maria Sopra Minerva

L'Eglise Santa Maria Sopra Minerva fut édifiée en 1453. C’est l’une des seules représentantes de l'architecture gothique à Rome. C'est dans ses murs que se déroula le procès du grand astronome Galilée, qui dût abjurer publiquement, en 1633, ses théories scientifiques sur le mouvement des planètes. Mais cette église renferme également des œuvres-d'art, des artistes Lippi et Michel Ange notamment, qui font figurer l'édifice dans les premiers rangs des ""églises-musées"" de la ville.

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Rome