Guide Bali



Photo du guide de voyage Bali

Dans l'ensemble, l'Indonésie n'est pas une grande destination de tourisme, mais une île de l'archipel fait figure d'enclave touristique : Bali !

C'est dans le sud de l'île que se concentre le gros des hôtels et des infrastructures touristiques de Bali : ici tout est fait pour permettre la détente des touristes, avec des hôtels-clubs-cocktails-piscine où l'on vivrait presque en autarcie, de superbes plages avec tout leur lot d'activités et de loisirs balnéaires, des vagues pour s'essayer au surf, mais aussi des bars et des boites de nuit pour des soirées toujours chaudes et animées...

La ville de Kuta est emblématique de cette facette de l'île.

Mais on aurait tort de réduire Bali à une destination unidimensionnelle où seule règne l'ambiance festive et sans âme du tourisme de masse... L'île possède une identité à part entière et sa culture ne demande qu'à être mieux connue. Pour cela, il ne faut pas hésiter à partir à la découverte de Bali, dans les terres notamment : de jolies localités telles que Ubud, des paysages singuliers de rizières étagées à flanc de colline, puis un relief plus menaçant, là où les volcans donnent de l'altitude à Bali.

De belles randonnées en perspective, pour changer de la plage, ainsi que des bains dans des sources chaudes pour changer de l'océan, le programme est très prometteur. Avec son coeur empli de vertes rizières, ses côtes sèches jaunies par le soleil brûlant, ses volcans bouillonnants offrant d'étonnantes randonnées et son océan poissonneux d'un bleu radieux, Bali saura ravir le coeur des amateurs de nature sauvage. Enfourchez une de ces vieilles motos et laissez-vous guider à travers l'île des Dieux au rythme du gamelan...

Organiser son séjour à destination de Bali

Nombreux sont les séjours à destination de Bali incluant vol plus hôtel, généralement hôtel-club en formule all-inclusive... Pratique en un sens, plutôt bon marché même si certains hôtels ne datent plus d'hier, l'ambiance de ces établissements finira éventuellement par en énerver certains.

Les ordres de prix se font en fonction de la proximité à la mer : c'est pourquoi on peut aussi bien séjourner (pour une somme dérisoire) dans des guest-house agréables en s'éloignant un peu dans les terres, pour toute la durée du voyage ou juste le temps d'une excursion...

Histoire et culture de Bali

Les premiers hindous sont arrivés à Bali dès 100 avant JC, mais la culture unique de Bali provient en grande partie des voisins de Java, ainsi que d'influences animistes lointaines. L'empire Javanais intégra Bali au 14ème siècle, quand Gajah Mada, premier ministre du roi javanais, vainquit le roi balinais à Bedulu.

On retrouve l'influence javanaise dans l'architecture, la danse, la peinture, la sculpture et le théâtre de marionnettes wayang. Avec la montée de l'islam dans l'archipel indonésien, l'Empire Majapahit chuta au 16ème siècle, l'aristocratie javanaise trouva alors refuge à Bali, apportant avec eux une influence encore plus forte de la culture javanaise hindoue..

L'île fût ensuite envahie par les hollandais, le nord tout d'abord en 1849 puis le sud en 1906. Les guerres de colonisation furent sanglantes, les balinais se bâtèrent jusqu'à la mort, nombreux furent ceux qui préférèrent le suicide plutôt que de se rendre.

Bali devint par la suite une partie de la nouvelle République indépendante d'Indonésie en 1945. Le tourisme de masse ne se développa dans l'île que durant la seconde moitié du XXème siècle, avec l'arrivée des premiers hippies et des surfeurs, le tourisme devint rapidement le plus grand revenu de Bali. Malgré le choc des attaques terroristes en 2002 et 2005, Bali continue d'attirer les foules.

Contrairement au reste de l'Indonésie, à majorité musulmane, Bali est imprégnée de religion hindoue, qui se caractérise principalement par les offrandes minuscules que l'on peut trouver dans chaque maison balinaise, chaque bureau, chaque restaurant. Ce sont des petits plateaux de feuilles effectués tous les jours et qui peuvent contenir aussi bien des fleurs, que du riz gluant, des biscuits, du sel, et même des cigarettes et du café! On dispose sur les offrandes des bâtons d'encens que l'on asperge d'eau bénite au moins trois fois par jour, avant chaque repas.

Les Balinais sont de très bons sculpteurs, les temples et les cours sont remplis de statues de dieux et de déesses comme Dewi Sri, la déesse du riz et de la fertilité. Cette tradition de la sculpture religieuse s'est aujourd'hui quelque peu fourvoyée en essayant de profiter du potentiel touristique. La danse balinaise et la musique sont aussi deux attraits majeurs pour les touriste en quête de la 'vraie' culture balinaise.

Enfin, une tradition très importante pour les balinais est le jour du Nyepi. Un jour très spécial ou pour tromper les mauvais esprits et leurs faire croire qu'il n'y a plus personne sur l'île, les habitants s'astreignent à un jour de silence et d’inaction, selon la croyance populaire les mauvais esprits quitteront alors l'île pour une année. Le jour du Nyepi, les lieux habituellement animés sont déserts, la radio et la télévision sont éteintes. Les seules personnes visibles dans les rues sont la Police du Tourisme et les gardes traditionnels.

Tout le monde respectent cette tradition, même les nons-Hindous, les touristes sont également invités à respecter le jour du silence et à rester dans leur hôtel, si vous vous mettez en tête d'aller à la plage les gardes traditionnels vous en délogeront gentiment. Les institutions sont fermées toute la journée, y compris l'aéroport international de Bali. Le Nyepi a lieu en général en mars.


Booking.com





Les top lieux du guide Bali
Ubud

Foyer artistique et culturel de Bali, Ubud s'étire au beau milieu des vertes rizières situées au nord de la capitale, Denpasar. Autrefois simple petit village, Ubud regorge aujourd'hui de galeries d'art et de musées aux collections très riches dont les deux plus impressionants sont sans aucun doute le Puri Lukisan et le Neka. Selon la légende, c'est le prêtre javanais Rsi Markendya qui serait venu le premier s'installer dans cette nature luxuriante pour méditer au calme. Puis au cours des siècles, la fertilité de la terre et l'émeraude des fôrets auraient séduit plus d'un prince et bien des artistes, [...]

Mont Batur

Avec ses 1717 mètres, le Mont Batur est le deuxième volcan le plus haut de Bali. Il se caractérise par une crète brisée et une activité encore très bouillonante. La dernière éruption à avoir causé beaucoup de dégâts remonte à 1926 et c'est elle qui détruisit entièrement le village Batur situé à la base de la montagne et qui ne fut d'ailleurs jamais rebâtit. L'imposante coulée de lave noire solidifiée qui s'étend sur des kilomètres au pied du géant cracheur de flammes est là pour nous rappeller que le sous-sol de l'île des Dieux n'a pas dit son dernier mot. Mais le volcan fait l'objet d'une intense [...]

Sources chaudes de Banjar

Trois bassins d'eau chaude aménagés pour la relaxation, voilà ce que propose les sources de Banjar issues des roches volcaniques de la montagne et que l'on appelle localement Air Panas. Dans un écrin de verdure, le bassin central offre un bon compromis pour nager à volonté dans ces eaux d'un vert clair opaque d'où se dégagent des vapeurs soufrées. A l'extrémité du bassin, de superbes têtes de lions sculptées font office de becs déverseurs sous lesquels il est bon de se placer. En haut du terrain, un petit bassin rectangulaire encore plus chaud permet juste de laisser deux personnes s'asseoir face [...]

Mont Agung

Le plus souvent la tête perdue dans les nuages, le Mont Agung n'en est pourtant pas moins impressionant voire inquiétant. L'éruption de 1963 a éventré le cône du géant de 3142 mètres de haut, envoyant des blocs de roche volcanique à 7 km de là et tuant plus de mille personnes. Les géologues sont d'ailleurs méfiants à l'égard du volcan qui n'est pas suffisamment surveillé à leur goût. L'ascension du volcan est possible mais elle est réservée aux sportifs et aux courageux car il vous faudra quatre heures pour atteindre le sommet et pas beacoup moins pour redescendre, le tout sur une pente très escarpée. A [...]

Plage d'Uluwatu

Sur la péninsule de Bukit, les vagues sont de véritables tubes que seuls les pros du surf oseront affronter. En revanche, c'est aussi là que se cachent tout une série de criques, toutes plus envoutantes les unes que les autres. Alors après la visite du temple d'Uluwatu, pourquoi ne pas profiter de ces endroits paradisiques? Une de ces criques en particulier vous émerveillera par son charme : coincée entre deux falaises, dont l'une possède une grotte que le reflux des vagues à creusé petit à petit, un banc de sable permet d'étaler quelques serviettes et de se relaxer en écoutant le bruit des vagues [...]

Lovina

Lovina Beach, c'est une longue chaîne de villages côtiers qui se déroule sur près de 10 km entre Pemaron à l'Est et Temukus à l'Ouest. Ce joli nom fut donné à cette partie nord de lîle en l'honneur du dernier roi de Buleleng, Panji Tisna, écrivain et journaliste de réputation internationale, qui avait baptisé l'hôtel qu'il fit construire en 1953 à Kaliasem, de cette manière. Ce nom aurait pour signification ''Love Indonesia'' pour certains et ''Love In All People pour d'autres''. Plus tard, quand d'autres hôtels furent construits, ceux-ci reprirent à leur compte cette appellation populaire pleine [...]

Yeh Pulu

Enterrés sous une épaisse végétation, les bas-reliefs expressifs de Yeh Pulu se dressent sur 25 m de long à deux kilomètres du site de Goa Gajah. Sculptés au XIVe siècle à même la falaise près d'un puit sacré, les scènes représentent la vie quotidienne ,l'activité de la chasse, mais le sens réel de cette oeuvre reste indéterminé. Depuis sa découverte en 1925 par Nieuwenkamp, les bas-reliefs ont malhereusement soufferts de l'érosion. A faire : N'hésitez pas à engager la conversation avec le vieux prêtre et sa femme, sympathiques gardiens du temple qui pouront vous conter l'histoire du site.

Conçu selon un ensemble de pavillons regroupant chacun des oeuvres appartenant à un artiste où un thème en particulier, le musée Neka a la particularité de nous faire découvrir non seulement les célèbres peintres balinais mais également le travail d'artistes étrangers influencés par l'île et ses charmes. Le musée a ouvert ses portes le 7 juillet 1982 grâce à la motivation de l'artiste balinais Suteja Neka et à l'appui du ministre indonésien de l'éducation et de la culture de l'époque, Daoed Joesoef. Le premier pavillon ''Balinese Painting Hall'' est consacré au travail d'artistes locaux qui ont [...]

Rien de tel qu'une promenade en pleine nature, en suivant des sentiers peu fréquentés, pour découvrir la campagne balinaise, et ses nombreuses ressources, ces paysages fabuleux entre villages typiques et rizières étagées qui font la merveille des alentours d'Ubud. La crète de Campuhan est le lieu idéal pour cela : en prenant le sentier qui démarre prêt de l'hôtel Ibah, vous arpenterez les hauteurs de la région à travers de hautes herbes appelées alang-alang. Rizières, cocotiers, paysans au travail, insectes curieux, vous ne saurez où donner de la tête. Le sentier est aussi bordé par endroits de [...]

Ayung River

Un des sports incontournables à pratiquer lors d'un séjour à Bali, c'est le rafting. Pour cela, les rapides de l'Ayung River s'y prêtent à merveille. Au coeur d'une jungle épaisse, l'embarcation vous fera traverser un milieu sauvage avec des singes qui vous saluent au passage, des iguanes qui se dorent tranquillement sur les rochers, des oiseaux d'une stupéfiante beauté et une végétation dense et verte au possible. Les assoifés de sensations fortes seront peut-être déçus par la descente puisque le niveau ne dépasse pas une force 3 mais la balade vaut tout de même le détour pour qui souhaite découvrir [...]

Voir tous les lieux du guide


Vidéo Rizières