Guide Bourgogne



Photo du guide de voyage Bourgogne

Belle région rurale, la Bourgogne attire les visiteurs pour bien des raisons, campagne, nature, patrimoine ou gastronomie en sont quelques exemples. Puissante à l'époque médiévale, sous l'influence de ses ducs, la Bourgogne a conservé un patrimoine historique remarquable, que l'on ne se lasse pas de découvrir ou de redécouvrir : des sites aussi prestigieux que l'abbaye de Cluny, l'abbaye de Vezelay, l'hospice de Beaune, ou le centre historique de Dijon, l'ancienne capitale, avec son Palais des Ducs de Bourgogne.

Mais ce ne sont là que quelques-uns des monuments les plus connus de Bourgogne, les petites villes et villages de la région regorgent de ces témoignages historiques. On les découvre à travers de beaux itinéraires campagnards : la Bourgogne est un petit paradis pour les amateurs de tourisme rural.

Ces derniers ne manqueront pas de parcourir le parc naturel régional du Morvan, belle région fortement vallonnée et boisée, idéale pour la randonnée, la découverte de villages typiques et le séjour en gîte rural...

Autre exemple d'itinéraire, celui de la route des Grands Crus de Bourgogne : à la découverte du terroir viticole qui fait la réputation de la région, on croise des communes dont le nom agit comme un aimant sur les amateurs de vin, avec des appellations telles que Nuit-Saint-Georges, Vosne-Romanée, Chablis, Mercurey, et bien d'autres.

Le vin est une partie du patrimoine gastronomique de Bourgogne, qui n'oublie pas la bonne chaire : aux bonnes tables, on se régale de boeuf bourguignon, de coq au vin, d'escargots et autres spécialités régionales. Un séjour gourmand à part entière !

Escapade bourguignonne

On multiplie donc facilement les weekends à destination de la Bourgogne, à moins de choisir d'y séjourner plus longtemps, pour des vacances. L'offre d'hébergement est large dans son ensemble, avec pour les budgets réduits des campings ainsi que quelques auberges de jeunesse et pour les autres une multitude d'hôtels de caractère, de maisons d'hôtes de charme et de gîtes ruraux.

Il ne reste plus qu'à choisir la formule que l'on préfère !

Réputée pour ses vignobles produisant des vins dont la réputation est reconnue dans le monde entier, la Bourgogne présente de bien nombreux attraits touristiques. Dans cette région à moins de 2h de Paris en train, les traditions sont encore préservées pour que la culture bourguignonne perdure malgré les changements et la modernisation. Ici, la gastronomie, l'architecture et les activités aiment à rester authentiques sans pour autant être figées dans le passé.

Découvrez les villages viticoles, les monuments historiques, les châteaux et abbayes entourés pour la plupart de verdure et de vignes, et prenez le temps de connaître les habitants à l'accent, vraiment surprenant! Découvrez ou re-découvrez les abbayes bourguignonnes, Vezelay, Cluny, Charolles, Dijon, les hospices de Beaune, Cormatin ou de Chateauneuf pour ne citer qu'eux.

Les plus beaux villages de Bourgogne

La Bourgogne possède de très nombreux villages de caractère qui méritent le déplacement, pour n'en citer que quelques-uns :

-Semur-en-Auxois.
Une cité médiévale au cœur de la Côte-d'Or, sur les rives de l'Armançon. Semur était autrefois une ville fortifiée, et bien que le château a été en grande partie démantelé, les hautes tours et le mur principal subsistent et entourent la partie intérieure de la ville. Les rues pavées sont pittoresques, vous trouverez un grand nombre de boutiques et de restaurants. Ne manquez pas la vue magnifique sur les deux ponts médiévaux, le Pont Joly et le Pont des Minimes.

-Châteauneuf.
Châteauneuf est un bourg médiéval situé entre Dijon et Autun, et surplombant la plaine et le canal de Bourgogne. Le village s'est construit autour de son château fort du XIIème siècle. En pénétrant dans l'enceinte du bourg vous découvrirez un lacis de ruelles moyenâgeuses flanquées de belles demeures bourgeoises, les plus vieilles maisons datant du XIVème siècle. Ne manquez pas la vue panoramique sur la plaine de l'Auxois et sur les monts du Morvan depuis le belvédère.

-Flavigny-sur-Ozerain.
Flavigny-sur-Ozerain se n'est pas construit autour d'un château mais autour d'une abbaye bénédictine fondée au VIIIème siècle. Le bourg est entourée de remparts défensifs, on y pénètre par des portes fortifiées, à l'intérieur vous attend un labyrinthe de ruelles pavées, voyage dans les temps médiévaux garanti ! Une spécialité locale sont les dragées à l'anis encore fabriqués dans l'ancienne abbaye.

-Noyers.
Noyers est un joli village situé sur les rives de la rivière du Serein, vous vous laisserez certainement charmer par l'aspect moyenâgeux du village. Mais Noyers n'est pas seulement un joli village de carte postale c'est aussi un cité vigneronne active qui produit des vins AOC de Chablis

-Semur-en-Brionnais.
Situé en Saône et Loire dans le sud de la Bourgogne, Semur est la capitale historique du Brionnais. Dans ce joli bourg, vous découvrirez un patrimoine historique remarquable, un château fort et une belle église romane, l'église Saint-Hilaire avec son clocher à huit arcades et son portail sculpté. Ne manquez pas non plus la vue sur les monts du Forez depuis l’ancien chemin de ronde.

-Vézelay.
Situé dans l'Yonne, en face des monts du Morvan, Vézelay est un joli bourg médiéval qui s'est construit autour de la basilique Sainte-Madeleine. Un ensemble classé par l'Unesco. Cette basilique romane remarquable est un haut lieu de pèlerinage et un point de départ vers Compostelle.

-Auxerre.
Auxerre est le chef-lieu du département de l’Yonne, la ville fait partie depuis 1995 du réseau villes d'art et d'histoire, même si Auxerre est surtout connue pour ses vins, les vignobles de Chablis, et pour son club de foot.

-Dijon.
Dijon est la capitale de la région Bourgogne. La ville est surtout connue pour sa moutarde, qui est toujours produite localement, cette moutarde nous en ferait presque oublier que Dijon est aussi l'une des plus belles villes de France.

-Beaune.
Une petite ville au riche patrimoine, connue notamment pour son Hôtel-Dieu et ses remparts. Dans les Côtes d'Or, vous pourrez également visiter L'Abbaye de Citeaux, L'Abbaye de Fontenay, Le Château de Bussy-Rabutin...

-La route des Grands Crus.
Entre Dijon et Beaune, cette route viticole vous entraîne à travers les beaux paysages viticoles de la Côte d'Or et vous fera passer par ses plus charmants villages. Quelques appellations prestigieuses sont au programme : Nuit-Saint-Georges, Vosne-Romanée, Chablis, Mercurey...


Booking.com





Les lieux du guide Bourgogne
Abbaye de Cluny

L’abbaye de Cluny se trouve dans le département de la Saône-et-Loire en Bourgogne, plus précisément à 24 kilomètres de Mâcon. Maison mère de plus de mille monastères, l'abbaye de Cluny, fondée en 901, rayonne durant tout le Moyen-Age sur l'Europe occidentale. C'est le 11 septembre 910 qu'est signé aux assises de Bourges en présence de nombreux seigneurs et prélats, l'acte de donation par lequel Guillaume Ier, duc d’Aquitaine, céde aux apôtres Pierre et Paul, autrement dit à [...]

Place de la Libération

Face à l'Hôtel de ville situé dans le Palais des Ducs, la place de la Libération créée en 1689 est assurément la plus belle de Dijon. Place royale jusqu'à la Révolution Française de 1789, puis place d'Armes, place du Maréchal Pétain sous l'Occupation, l'actuelle place de la Libération est l'oeuvre de l'architecte Jules Hardouin-Mansart, architecte classique du roi Louis XIV. La place est également le centre historique de l'antique Divio, la ville gallo-romaine comprise dans le castrum du IIIe siècle. Après une complète tranformation, les Dijonnais ont redécouvert la place le 6 juillet 2006. A présent [...]

Tour de l'Horloge/Vieil Auxerre

Situé au centre piétonnier du Vieil Auxerre, la tour de l'horloge est un bâtiment du Xve siècle. Une chambre contenant le mécanisme de l'horloge est appuyée à la tour, vestige d'une tour gallo-romaine reconstruite au fil des siècles. L'horloge a pour particularité de posséder deux aiguilles distinctes l'une de l'autre par le soleil ou la lune plantés à leurs extrémités. Près de la tour se trouvait la maison de Guillaume Roussel, huissier plus connu sous le nom de Cadet Roussel. Le vieil Auxerre apparaît comme le centre historique de la ville. Quartier piéton au charme pittoresque, il regroupe de [...]

Saint Germain d'Auxerre

Fondée au VI e siècle par la reine Clothilde, épouse de Clovis, l'abbaye bénédictine de Saint Germain est située au coeur de la ville, sur les bords de l'Yonne. Construite sur l'oratoire où Saint Germain a été inhumé, l'édifice reflète quinze siècles d'histoire durant lesquels il n'a eu de cesse d'être transformé, agrandi, restauré. L'église abbatiale de style gothique du début du XIIe siècle voit son clocher être isolé lors de travaux en 1811. Le clocher, de style roman, appelé Tour Jean réapparaît, orné d'une flèche de pierre qui semble ne jamais finir. Tous ces changements ont contribué à donner [...]

Clos de Vougeot

Ce sont les moines de l'abbaye de Cîteaux qui, au XIIe siècle, plantent la première vigne au clos de Vougeot, situé sur la Côte de Nuits. Aujourd'hui, le vignoble, entièrement entouré par un mur de pierre est la plus grande étendue de grands crus en Bourgogne avec 50 hectares cultivés. Près de 80 propriétaires se partagent ces vignobles. En moyenne, chacun en produit 1000 bouteilles par an. Aujourdhui tous les vins de l'appellation ne sont pas d'égale qualité. Même si les prix sont toujours élevés, certains vins laissent parfois à désirer... Le Clos-Vougeot est en tout cas un grand vin de garde, [...]

Saint Etienne d'Auxerre

Si la cathédrale Saint-Etienne d'Auxerre est construite en 1215, plusieurs édifices se succèdent au même emplacement depuis le Ve siècle. Au début du XIIIe siècle, la volonté de relever une nouvelle cathédrale sur les vestiges d'un vaste édifice roman détruit par le feu en 1025, donne naissance à Saint Etienne. Des anciennes fondations, seule une crypte du XI e siècle subsiste. Tout reste donc à refaire, et cela prendra du temps. Trois siècles sont nécessaires pour terminer l'édifice. En ces périodes de troubles et d'invasions causées par la Guerre de Cent Ans et les guerres de religion, le chantier [...]

Château de Cormatin

Situé à proximité de la fameuse « roche de Solutré » où se rendait chaque année François Mitterrand en pélerinage, le château de Cormatin, construit en 1605 pour la Marquis d'Huxelles sur un plan carré et les douves d'une forteresse médiévale de 1280, possède des trésors architecturaux et historiques inégalés. De style renaissance, le château reçoit de nombreuses visites, de Lamartine notamment. Depuis la découverte, il y a quelques années d'un énorme ossuaire du XIXe siècle, le site fait l'objet d'importantes fouilles archéologiques. Si l'attrait historique du château est depuis longtemps reconnu, [...]

Promenade à Semur-en-Auxois

Semur-en-Auxois, de par sa taille réduite et son enceinte visible est une ville où les monuments s'offrent bien volontiers aux regards des promeneurs. Ici, les murs sont l'histoire. Rien de tel donc, pour découvrir la cité, que de vous y promener à pied. Commencer à l'entrée de la cité en franchissant la porte Sauvigny par le pont levis. Vous voilà dans la cité. Emprunter la rue Buffon et admirer les façades renaissance, classiques, à pans de bois et autres. Arrivé place Notre-Dame, devant la collégiale, il convient de lever les yeux pour en admirer la façade aux mille détails gravés et sculptés. [...]

Collégiale Notre-Dame de Semur

Au centre de Semur-en-Auxois, sur la place du même nom, s'élève la collégiale Notre-Dame. L'église d'art gothique est construite en 1225 sur les fondations d'une ancienne église romane batie en 1060 par Robert-le-Vieux. Pour construire la nouvelle église, deux types différents de calcaire sont utilisés, la pierre calcaire de Pouillenay et un calcaire bleuté assez particulier. C'est à Viollet-le-Duc, célèbre architecte spécialisé dans la restauration de monuments médiévaux que l'on doit la reconstruction au XIXe siècle, des deux tours, plusieurs fois touchées par des incendies. Neufs marches datant [...]

Abbaye de Reigny

Située sur la commune de Vermenton en Bourgogne, l'abbaye de Reigny, fondée par l'abbé Etienne de Toucy, moine de Clairveaux, en 1134, est alors sous l'autorité de Saint Bernard. Bordée par la Cure et des terres à perte de vue, elle fait partie du territoire des comtes d'Auxerre et de Nevers. Très puissante et prospère au Moyen Age, période durant laquelle elle accueille jusqu'à 300 moines, l'abbaye est mise, en 1147, sous la protection du Pape Eugène III. Charles V, roi de France, met par la suite l'abbaye sous sa protection en 1370. Charles VIII, cent ans plus tard, en fait une Fondation Royale, [...]

Voir tous les lieux du guide


Vidéo Abbaye de Cluny