Guide Cafés-concerts et cabarets de New-York : 30 idées de sorties



Photo du guide de voyage Cafés-concerts et cabarets de New-York : 30 idées de sorties
‘I want to wake up, in that city that never sleeps!’ Eh oui, vous l’auriez compris, c'est bien de New York qu'il s'agit, la ville qui ne dort jamais. Avec ses clubs, ses pubs, ses cafés et ses cabarets, la ville attire les foudres des envieux. Et c’est peut-être pour cela qu’elle est la destination préférée des touristes de toutes parts. Les plus grands musiciens ont longtemps fréquenté l’Apollo Theatre : Duke Ellington et Charlie Parker y ont débuté leurs glorieuses carrières. Le Carnegie Hall reçoit aussi les musiciens de jazz les plus connus et les plus doués surtout. Des concerts de jazz y sont constamment organisés. L'Arthur's Tavern est un café où l’on déguste du bon jazz millésimé, mais aussi d’autres styles voisins. Les soirées à thèmes se suivent et ne se ressemblent pas, et des artistes mondiaux y sont toujours invités pour des concerts et des spectacles inoubliables. Le Birdland est indubitablement un grand standard du jazz à New York. C’est même l’âtre de la musique et du son afro-américain. Le Blue Note est un endroit très réputé pour sa qualité de concerts et les talents des artistes qui s’y produisent. Allez-y tôt, ou réservez à l’avance, les sièges se vendent comme des petits pains ! Du côté de l’Iridium, la fête c’est chaque soir ! Dans ce café-concert, les spectacles c’est du ‘en veux-tu, en voilà’! Il n'y a qu’à s’amuser… St Nick's Pub est l’un des meilleurs clubs/bars de New York, et les "Monday Night jam sessions" sont à ne surtout pas rater ! L’Up Over Jazz Café est un club d’habitués, les visiteurs sont les bienvenus aussi. On y trouve même du gospel, pour ceux qui aiment ! Au Zinc Bar on ne s’ennuie jamais car il change de thèmes comme ses clients changent de chemise: Jazz, musique cubaine, Salsa, Flamenco, musique africaine, Funk, Reggae et Bossa-Nova… ‘Start spreading the news…I’m coming today!’

Booking.com





Les lieux du guide Cafés-concerts et cabarets de New-York : 30 idées de sorties
Galapagos Art Space

Réunir en un même lieu musique, danse, théâtre, performances artistiques, galerie d’art et bar vous semble audacieux ? C’est le pari qu’a tenté le Galapagos Art Space, pari jusqu’à présent réussi ! C’est l’unique endroit de la ville où vous pourrez entendre un poème de Shakespeare, voir un spectacle de trapézistes et danser ensuite sur des rythmes latinos, et tout cela le même soir. Une expérience magnifique !

Oak Room

Oak Room, situé dans l’hôtel Algonquin, était à l’origine un restaurant. A force d’être fréquenté par des artistes, c’est devenu un véritable cabaret en 1938. L’entrée coûte 60$, le lieu est assez sélect mais il mérite que vous y passiez une soirée : le décor est somptueux, avec un piano et un bar imposant. Vous pourrez vous restaurer avant le spectacle, ou bien arriver juste à temps et déguster de succulents martinis.

Don't tell mama

Nommé ainsi en référence à la comédie musicale Cabaret, Don't Tell Mama est un lieu intime au style art déco, où l’on découvre des talents en tous genres. L’entrée coûte entre 10 et 25$, et vous donne droit à deux boissons. Au fond de la salle, dans une l’ambiance chaleureuse, trône un piano où se produisent de nombreux artistes, au plus près du public. Si vous aimez les sketchs, venez plutôt le vendredi ou le samedi. Mais dans tous les cas, asseyez-vous, prenez un verre et profitez du spectacle !

Situé sur Broadway, rue mythique à New York, découvrez Caroline’s, créé par Caroline Hirsch. Ce café-théâtre a vu le jour dans les années 80. Il est rapidement devenu un lieu incontournable de la comédie, où se produisent aujourd’hui des stars comme Jerry Seinfeld ou encore Jon Stewart. L’entrée coûte entre 15 et 45$, et la salle, avec plus de 300 sièges, évoque celles de Vegas. Alors si vous voulez vous divertir, ne cherchez plus, c’est chez Caroline’s qu’il faut venir !

Town Hall est un immeuble classé monument historique, qui peut accueillir plus de 2 000 personnes. Vu de l’extérieur, il ressemble plus à une école, en briques, et seules les grandes arches au-dessus des fenêtres lui donnent un air un peu plus théâtral. Conçu par McKim, Mead et White, il a été construit dans une optique « démocratique » : tous les spectateurs sont égaux devant la scène, aussi aucun obstacle ne vient gêner la vue. Venez assister à un concert, la programmation est très éclectique et l’acoustique est tout simplement géniale !

The Bowery Ballroom est une salle de concerts située à Lower East Side. Le bâtiment a été construit juste avant la crise de 1929, et est resté inoccupé jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale. A cette époque, on y a ouvert un magasin, mais celui-ci a rapidement mis la clef sous la porte. Bien plus tard, il a été converti en salle de concerts, sans doute l’une des meilleures de la ville. Venez découvrir cette belle salle de deux étages, assez petite puisqu’elle ne peut accueillir que 550 personnes. Consultez le programme sur leur site internet, il y a des concerts différents tous les soirs !

Située dans un bâtiment de 1914, Irving Plaza était à l’origine une boîte de nuit, principalement fréquentée par des polonais. A la fin des années 1970, elle a été transformée en salle de concert rock, et au début des années 1990, la comédie musicale « Song of Singapore » y a fait un tabac. Aujourd’hui, The Fillmore NY at Irving Plaza est l’un des clubs de rock les plus importants de New York. Venez admirer les vestiges des époques passées : balcons, grand lustre, fauteuils rouges, miroirs, dorures au plafond ou encore néons rouges, et surtout une formidable acoustique ! La programmation, choisie [...]

Créé en 1939 et rénové en 2000, Lenux Lounge est une salle de concert historique au style Art Déco située à Harlem. Souvent qualifiée de « cathédrale du jazz », on y organise des concerts parmi les meilleurs de la ville. Des artistes comme Billie Holiday, Miles Davis et John Coltrane ont déjà joué ici. Vous pourrez boire un verre, et même déguster quelques plats antillais tout en profitant de la musique. Venez le vendredi et profitez de l’happy hour de 17h à 19h, et demandez le programme, on organise fréquemment des soirées « micro ouvert ».

Créée en 1938 par le saxophoniste Henry Minton, cette salle a été fermée pendant trente ans, avant que Robert DeNiro et Drew Nieporent ne la rouvrent en 2006. C’est ici que le BeBop est né, et des artistes comme Miles Davis, Dizzy Gillespie et Charlie Parker y ont été découverts. Situé au premier étage de l’hôtel Cecil, Uptown Lounge at Minton’s Playhouse est aujourd’hui à la fois un bar et un club de jazz chargé d’histoire. Les vendredis et samedis, l’entrée est à 10$, mais on vous demandera minimum deux consommations. En semaine, vous pourrez profiter d’un happy hour entre 16h et 20h.

Découvrez St. Nick’s Pub, un véritable joyau caché dans Harlem ! C’est une toute petite salle pleine de charme, située en sous-sol. On y joue tous les jours du jazz brut, « fait par des musiciens pour des musiciens ». Les lundis et samedis soirs, des jam sessions sont ouvertes à tous, suivies de concerts donnés par les grands noms du jazz. Prenez place sur les hauts tabourets en cuir au bar, ou à table pour 3$, et observez les nombreux collages aux murs, qui représentent des visages de personnalités du jazz et du cinéma. Venez-vous mêler aux habitués, principalement des habitants du quartier !

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de New York City