Guide Cafés-concerts et cabarets de New-York : 30 idées de sorties



Photo du guide de voyage Cafés-concerts et cabarets de New-York : 30 idées de sorties
‘I want to wake up, in that city that never sleeps!’ Eh oui, vous l’auriez compris, c'est bien de New York qu'il s'agit, la ville qui ne dort jamais. Avec ses clubs, ses pubs, ses cafés et ses cabarets, la ville attire les foudres des envieux. Et c’est peut-être pour cela qu’elle est la destination préférée des touristes de toutes parts. Les plus grands musiciens ont longtemps fréquenté l’Apollo Theatre : Duke Ellington et Charlie Parker y ont débuté leurs glorieuses carrières. Le Carnegie Hall reçoit aussi les musiciens de jazz les plus connus et les plus doués surtout. Des concerts de jazz y sont constamment organisés. L'Arthur's Tavern est un café où l’on déguste du bon jazz millésimé, mais aussi d’autres styles voisins. Les soirées à thèmes se suivent et ne se ressemblent pas, et des artistes mondiaux y sont toujours invités pour des concerts et des spectacles inoubliables. Le Birdland est indubitablement un grand standard du jazz à New York. C’est même l’âtre de la musique et du son afro-américain. Le Blue Note est un endroit très réputé pour sa qualité de concerts et les talents des artistes qui s’y produisent. Allez-y tôt, ou réservez à l’avance, les sièges se vendent comme des petits pains ! Du côté de l’Iridium, la fête c’est chaque soir ! Dans ce café-concert, les spectacles c’est du ‘en veux-tu, en voilà’! Il n'y a qu’à s’amuser… St Nick's Pub est l’un des meilleurs clubs/bars de New York, et les "Monday Night jam sessions" sont à ne surtout pas rater ! L’Up Over Jazz Café est un club d’habitués, les visiteurs sont les bienvenus aussi. On y trouve même du gospel, pour ceux qui aiment ! Au Zinc Bar on ne s’ennuie jamais car il change de thèmes comme ses clients changent de chemise: Jazz, musique cubaine, Salsa, Flamenco, musique africaine, Funk, Reggae et Bossa-Nova… ‘Start spreading the news…I’m coming today!’

Booking.com





Les lieux du guide Cafés-concerts et cabarets de New-York : 30 idées de sorties
Comedy Cellar

Le Comedy Cellar est le lieu de rendez-vous des étudiants, touristes et habitués plus ou moins célèbres - (le photographe David Lachapelle fait parfois quelques apparitions)- qui viennent écouter l’excellente programmation. L’entrée coûte entre 10 et 15$, mais il vous sera demandé de consommer deux boissons ou plats, à votre convenance. Au premier étage, découvrez un bar avec terrasse, et au sous-sol la fameuse salle de spectacle, qui ressemble à un laboratoire d’artistes avec son décor en brique.

Gotham Comedy Club

A première vue, avec son bar somptueux et son éclairage très soigné, Gotham Comedy Club, près de Flatiron, ressemble plus à un lounge qu’à un café-théâtre. Fondé par deux comédiens qui voulaient casser les codes du milieu, trop élitiste à leur goût, c’est aujourd’hui une adresse incontournable, antichambre de la gloire pour les humoristes. L’entrée coûte entre 10 et 25$, avec une consommation minimum de deux boissons. Venez vite, le seul but de ce lieu, c’est de vous faire rire !

Stand-Up NY

Stand-Up NY, situé dans l’Upper West Side, est la vitrine du festival canadien Juste Pour Rire. Ce café-théâtre a accueilli les plus grands depuis que Robin Williams s’est fait connaître en 1986. L’intérieur est assez quelconque, avec peu de décoration : l’intérêt principal, c’est la salle et ses 175 places. L’entrée coûte entre 15 et 20$, avec une consommation obligatoire de deux verres. C’est une véritable pouponnière de talents du stand-up, et des ténors de la discipline qui s’y produisent parfois, comme Jerry Seinfeld, Chris Rock ou Jon Stewart.

Incontestablement meilleure salle d’improvisation de la ville, Upright Citizens Brigade Theatre vous fera rire aux éclats avec sa programmation riche et variée. En effet, cinq spectacles sont parfois prévus dans la même soirée dans cette salle de 150 places, de quoi rire assez pour en avoir mal au ventre. Le décor de la salle est peu soigné, mais ce n’est pas pour cela que l’on vient ! L’entrée coûte entre 5 et 10$, et tout se paie en espèces. Venez passer un bon moment !

Knitting Factory a connu de nombreux déménagements à New York. En effet, fondé en 1987 sur Houston Street, on l’a déplacé sur Leonard Street en 1994, et aujourd’hui, c’est dans un bâtiment à deux étages de Brooklyn qu’il faudra vous rendre si vous voulez découvrir cette salle de concerts mythique ! D’abord axée sur le jazz et les improvisations, vous pourrez assister aujourd’hui à de nombreux concerts rock. L’entrée est payante, et les mineurs doivent être accompagnés d’un adulte. Le propriétaire a beaucoup travaillé pour en faire ce dont il rêvait : une salle qui serait mi-galerie d’art, mi-salle [...]

Située au premier étage d’un bâtiment qui accueillait jadis, les domestiques d’Astor Mansion, The Mercury Lounge est un lieu chargé d’histoire, qui possède probablement la meilleure sonorisation de la ville. Pour profiter de votre soirée, laissez votre manteau au vestiaire après avoir payé votre entrée (10$), traversez la salle où se trouve le bar, assez calme et intimiste, achetez une bière et dirigez-vous au fond pour découvrir la salle de concerts, qui peut accueillir jusqu’à 250 personnes. Des groupes locaux, mais aussi des artistes reconnus, viennent mettre une ambiance de folie. Appréciez [...]

Venez découvrir un café-concert branché à Lower East Side : Pianos. Son nom ne vient pas des concerts que l’on donne –en effet, la programmation est plutôt hip-hop, électro et rock- mais tout simplement du fait que ce bar est un ancien magasin de pianos, et que les propriétaires ne se sont pas donnés la peine de changer le nom ! Ouvert en 2002, Pianos vous accueille sur deux étages. Venez danser sur de la bonne musique, boire un verre et goûter les fameux burgers. Si vous venez entre 15h et 19h, vous pourrez même profiter de l’happy hour !

Smoke, anciennement Augie’s, est un club de jazz luxueux ouvert en 1999. Harold Mabern l’a décrit comme « le meilleur club de jazz du monde ». Installez-vous dans les fauteuils confortables et admirez la scène où défilent des musiciens confirmés très appréciés à New York, comme George Coleman. L’entrée est gratuite, mais on demande un minimum de 20$ de consommation et de 30$ le week-end. Les propriétaires, Paul Stache et Franck Christopher, ont engagé le chef Patricia Williams, et proposent maintenant un dîner. Pensez à réserver, car la salle est assez petite.

Village Vanguard, ouverte en 1935, a d’abord présenté des musiciens bohémiens, avant de s’orienter définitivement vers le jazz en 1957. Depuis, cette salle a accueilli les meilleurs, comme le rappellent les nombreuses photos aux murs : Bill Evans, John Coltrane, Sonny Rollings, Miles Davis, Dizzy Gillespie ou encore Cecil Taylor. La salle possède une très bonne acoustique, reconnue mondialement, et ici, le silence est de rigueur. Venez assister à deux, voire trois concerts d’exception par soir. Armez-vous de patience si vous souhaitez commander à boire, car il n’y a que deux serveuses. L’entrée [...]

Banjo Jim's

Banjo Jim’s est un petit café-concert sans prétention situé dans East Village. Son nom vient du mari de la propriétaire, décédé dans un tragique accident. Installez-vous à table et profitez de la bonne musique, country et folk, ou préférez le bar pour jouer aux cartes. Le décor est simple, composé uniquement de photos vintage, et le prix des boissons est très raisonnable. Idéal pour une soirée de détente !

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de New York City