Guide Calcutta



Une autre géante indienne, Calcutta chevauche en tête des villes les plus peuplées de l'Inde avec Delhi et Mumbai. Calcutta se situe dans le nord-est de l'Inde, construite sur le delta du Gange et du Brahmapoutre, dans la région du Bengale. Plutôt éloignée des destinations touristiques indiennes les plus courantes, Calcutta est souvent laissée de côté au profit de New Delhi et du Rajasthan notamment... Cette métropole fourmillante, certainement surpeuplée, vous plonge en plein coeur de l'Inde actuelle, de son bouillonnement, de sa fulgurance et de ses contradictions... l'effervescence des rues, des marchés, et de tout lieu où l'on se trouve à Calcutta rend le voyage fascinant et parfois éprouvant. Calcutta est notamment réputée comme étant la capitale culturelle du pays, et la ville possède un patrimoine remarquable : des temples hindous, tels le plus célèbre, Dakshineswar Kali, ou le temple de Kâlî pour ses pèlerinages, des édifices issus du passé colonial de l'Inde également, avec la cathédrale Saint-Paul ou le fort William. Des consonances britanniques que l'on retrouve au Memorial Victoria, une des institutions culturelles de la ville avec l'Indian Musuem. La question de l'hébergement à Calcutta peut parfois poser problème, car ce n'est pas la panacée dans cette ville : les adresses médiocres et des prix trop élevés sont monnaie courante... heureusement, les bonnes adresses ou les hôtels simplement confortable (à défaut de charme) restent dans des ordres de prix tout à fait abordables. On trouve donc de quoi s'occuper à Calcutta entre la découverte de son patrimoine, de sa vie culturelle et de sa vie quotidienne tout simplement. Sur le delta du Gange et du Brahmapoutre, Calcutta est la capitale du Bengale Occidental. Avec plus de 14 millions d'habitants, la cité surpeuplée saura tout de même vous captiver, entre les vestiges d'une époque coloniale britannique révolue et les monuments érigés en l'honneur de diverses religions. Capitale indienne de la culture, Calcutta est le lieu de rassemblement des intellectuels du pays.

Booking.com





Les lieux du guide Calcutta
Fort William

Ce fort fut construit sous l'égide des Britanniques stationnés à Calcutta, près de la rivière Hooghly. Il tient son nom du roi William III d'Angleterre. Le bâtiment sert aujourd'hui de quartier général du commandement Est de l'armée indienne. Il fut édifié en 1696, par une compagnie britannique, sous la supervision de John Goldsborough. En 1757, le fort fut pris d'assaut par les forces mogholes de Siraj Ud Daulah, un nabab du Bengale. La construction d'un nouvel édifice d'aspect plus défensif fut entreprise et s'acheva en 1781. Construit en briques et mortier, le nouveau fort est de forme octogonale. [...]

Victoria Memorial

Construit en marbre blanc, il fut érigé par le gouverneur britannique Lord Curzon entre 1906 et 1921, en mémoire de la reine Victoria, Impératrice de l'Inde. Il fut demandé à Sir William Emerson d'être l'architecte d'un mémorial de style Renaissance italienne. Cependant Emerson était un amoureux des architectures indiennes et refusa de se restreindre aux styles européens. Ainsi, il y incorpora des éléments moghols comme l'utilisation du marbre blanc, le dôme central culminant au centre du bâtiment et les tours s'élevant à chaque angle. Deux paysagistes anglais dessinèrent les jardins. Un ange de [...]

Indian Museum

Ce musée multidisciplinaire a été fondé par le Dr Nathaniel Wallich, un botaniste danois à Calcutta, en 1814. Ce fut le premier musée de la sorte de rang national en Asie. De 1814 à 1878, il était installé dans les bâtiments de l'Asiatic Society de Calcutta. Puis il fut transféré dans ce monument de style Renaissance italienne, construit sous l'empire britannique. Les galeries du musée présentent de riches collections d'arts, d'archéologie, d'anthropologie, de géologie, de zoologie et de botanique. Notamment quelques éléments exceptionnels d'un stupa, lieu de culte bouddhique, de Bharhut, des sculptures [...]

Kalighat

D'après la légende, le temple est érigé sur le site même où l'orteil du pied droit de la déesse Kali, une des plus vénérées au Bengale, tomba sur Terre. Le temple a été reconstruit en 1809 sur un temple beaucoup plus ancien. Peu exceptionnel au niveau architectural, il est intéressant pour la vie rituelle autour, c'est un grand lieu de pèlerinage. Le sanctuaire peut être visité, ce qui n'est pas toujours possible aux non hindous. On peut y observer, la statue de la déesse en pierre noire et décorée d'or et d'argent, derrière toutes les offrandes des pèlerins venus lui rendre hommage. Tous les matins [...]

La construction de la cathédrale commença en 1839 sous l'égide de l'évêque Wilson et s'acheva en 1847. La première église épiscopale d'Orient fut édifiée selon le style gothique et consacrée en 1874. Elle mesure 82 mètres de long pour 27 mètres de large. Le Major William Nairn Forbes fit les plans de la cathédrale avec l'assistance de C. K. Robinson, modelant la tour et la flèche selon celles de la cathédrale de Norwich. La tour d'origine de 61 mètres de haut fut détruite deux fois à la suite de tremblements de terre qui eurent lieu à Calcutta, en 1897 et 1934. Elle fut reconstruite en 1938 sur [...]

Temple Dakshineswar Kali Temple

Ce temple hindou consacré à la déesse Kali, fut commandité par une riche veuve. En 1847, Rani Rashmoni, partie en pèlerinage dans la ville sainte de Bénarès pour y vénérer la Mère Divine, fit un rêve. Dans ce dernier, la Mère Divine sous la forme de Kali lui apparut et lui dit qu'elle n'avait pas besoin de se rendre à Bénarès. Elle lui ordonna de construire un beau temple sur les rives du Gange et d'y installer une statue dans laquelle la déesse pourrait s'incarner pour y être vénérée. La riche veuve s'exécuta et la construction du temple commença en 1847 pour s'achever en 1855. Le temple de deux [...]