Guide Les 40 principales rues et places de Prague



Photo du guide de voyage Les 40 principales rues et places de Prague
Pour beaucoup, Prague figure parmi les plus belles capitales. Notre sélection vous fera découvrir les principaux quartiers de cette ville haute en couleurs : la Vieille Ville et son magnifique réseau de ruelles et de tunnels cachés, la cité juive, la Malá Strana originale et baroque, le quartier du Château… et plein d’autres lieux tout aussi surprenants les uns que les autres. Cette sélection sera l’occasion de vous familiariser avec le plan de la ville, en toute convivialité. Le quartier juif et ses six synagogues, son Hôtel-de-Ville et son cimetière se situent au centre de ce « ghetto », le quartier n'a plus rien de l’ambiance originale d’antan, qui cerne la légende de Golem, que Kafka et Meyrik ont popularisé et immortalisé. La période hussite a marqué cette ville et ses traces en témoignent, car en descendant la rue Na Perštýně, vous vous retrouverez sur la place de Bethléem où se dresse la grande chapelle de Bethléem connue pour ses fresques qui retracent la mort de Jan Hus et dénoncent la profusion de l’église. Juste à côté, pour les étudiants en histoire de l’art et les passionnés d’art moderne et contemporain, se trouve la galerie Jaroslav Fragner. A deux pas de là, la rue Vězenská vous conduira vers le quartier de Haštal et la Cour municipale (Obecní dvůr). Le couvent Sainte-Agnès et l'église Saint-Simon et Saint-Jude (rue U milosrdných) vous attendent religieusement. Juste à côté, se trouve l'ancien Hôtel Dieu. De la rue Rásnovka vers Klášterní, vous pouvez découvrir la chapelle Sainte Marie-Madeleine et l'ancienne paroisse de Saint Haštal.

Booking.com





Les top lieux du guide Les 40 principales rues et places de Prague
Colline de Žižkov

C'est sur la colline de Vitkov que les hussites triomphèrent sur des milliers de croisés bien armés, remportant ainsi une victoire historique. En 1877, ce lieu fut renommé en Zizkov -et non plus Vitkov- en l'honneur de Zizka, le commandant vainqueur. Sa statue, haute de 9 mètres et datant de 1950 est la plus grande statue équestre du monde. A proximité, se trouve le Monument national ainsi que la très controversée tour de télévision. Zizkov est actuellement le quartier à la mode et regorge de restaurants et de tavernes.

Cour de Týn

Située presque en face de l'église Saint-Jacques, la cour du Tyn servait, à partir du XIe siècle, d'abri aux marchands étrangers, qui déchargeaient les ballots des voitures, et y payaient les taxes. L'endroit servit ensuite d'entrepôt, de marché et d'octroi jusqu'au XVIIIe siècle. Le plan original a été conservé. La plupart des bâtiments ont été restaurés, à l'image de la magnifique maison Granovsky, bâtie en 1560 sur le modèle d'un palais vénitien.

La Colline de Pet?ín

Une forêt s'étendait jadis de la Montagne Blanche jusqu'à la colline de Petrin dont le sommet s'élève à 318 mètres d'altitude à l'ouest du quartier de Malastrana. Des vignobles couvraient son flanc sud au XIe siècle, mais des jardins et des vergers les avaient pour la plupart remplacés au XIXe siècle. Pour rejoindre la colline, il suffit d'emprunter le funiculaire. Arrivé en haut, vous ne pourrez manquer l'insolite copie miniature de la tour Eiffel, appelée le Belvédère, élevée pour l'Exposition jubilaire de 1891, et déplacée au sommet de colline dans les années 1930. Devenue tour panoramique, [...]

La célèbre bataille de la Montagne Blanche, livrée le 08 novembre 1620, vit s'opposer les deux principales communautés de Prague : les protestants et les catholiques. Ces derniers triomphèrent et élevèrent une chapelle sur le champ de bataille. Elle s'agrandit au début du XVIIè siècle pour devenir l'église Notre-Dame-de-la-Victoire que décorèrent de grands artistes baroques, notamment V.V. Reiner qui réalisa la fresque de la coupole au dessus de l'autel de Sainte-Rosalie. A proximité s'élève un étonnant édifice en forme d'étoile à six branches construit en 1556 autour de l'ancien pavillon de chasse [...]

La place de la Lorette est un des plus beaux lieux de Prague. Elle fut créée en 1703 et fut divisée en deux parties sur 2 niveaux différents. D'un coté, sur la terrasse haute, c'est le monumental, pour ne pas dire l'écrasant, palais Cernin. De l'autre côté, mais cette fois en contrebas, se trouve le sanctuaire de Notre-Dame-de-Lorette, reconnaissable à son carillon blanc et ocre. C'est ce contraste très accentué entre deux aspects antagonistes de l'architecture baroque, l'austérité et la volupté, le profane et le sacré qui immédiatement surprend sur cette place. Sur la terrasse haute se trouve [...]

Quartier Josefov

Il existait au Moyen Age deux communautés juives distinctes dans la Vieille Ville qui se fondirent peu à peu et qui furent encloses dans un ghetto. Le quartier Josefov doit son nom à Joseph II qui accordât aux juifs l'égalité des droits sociaux et politiques en 1784. Le quartier ne sera toutefois officiellement intégré à la ville de Prague qu'en 1850. En 1895, les autorités municipales décidèrent de l'assainir et rasèrent les maisons insalubres du ghetto. Elles épargnèrent cependant l'hôtel de ville, six synagogues et le vieux cimetière juif.

Avec ses 530 m de long, ses 150 m de large, la place Charles (Karlovo namesti) est la plus grande place de Prague. Après sa fondation en 1348, la place constituait le centre de la Nouvelle-Ville fondée par Charles IV et accueillait l'un des trois marchés de celle-ci, le marché au Bétail. Chaque année en mai, Charles IV exposait les joyaux de la Couronne au milieu de la place, d'abord dans une tour en bois, puis, à partir de 1382 dans la chapelle du Corps-du-Christ. Le parc créé au milieu du XIXe siècle au centre de la place, offre de nos jours un cadre agréable où l'on peut se reposer en regardant [...]

Place des Croisés

La charmante petite place des Croisés qui s'étend devant la tour du pont de la Vieille Ville offre une vue superbe de l'autre rive de la Vltava. La grande coupole ovale de l'église Saint-François la domine. A l'est vous pouvez observer la façade de l'église Saint-Sauveur du Clementinum. A l'ouest, la galerie U Krizovniku détient une collection d'art et le trésor des croisés. Au centre, se dresse une imposante statue néo-gothique de Charles IV érigée en 1848.

Des maisons, pour la plupart baroques et rococo, entourent la vaste place Pohorelec située au sommet d'une colline dominant la ville, près du château de Prague. Au centre se dresse un imposant monument à saint-Jean Népomucène (1752) attribué à Johann Anton Quintainer. En face du lycée Johannes Kepler, vous pouvez observer un autre monument dédié à ce célèbre astronome ainsi qu'à son maître, le danois Tycho Brahe. Et au bord de cette place se trouve aussi l'entrée de la très prestigieuse Abbaye de Strahov.

Rue Celetná

Aujourd'hui piétonne, la rue Celetna est l'une des artères les plus fréquentées de Prague. Située dans le quartier de Stare Mesto, elle fait partie de l'itinéraire emprunté par les rois de Bôhème pour leur couronnement à Saint-Guy. Cette rue, l'une des plus anciennes de Prague, tire son nom des pains tressés que l'on y cuisait au Moyen Age et suit le tracé d'une ancienne route commerciale. Hormis quelques caves gothiques et romanes, il ne reste que peu de choses des bâtiments de cette époque, et la plupart des maisons, en particulier celles portant des enseignes, présentent un aspect baroque.

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Prague