Guide Montenegro



Photo du guide de voyage Montenegro
Petit pays des Balkans, indépendant depuis peu, le Monténégro devient une destination touristique de plus en plus courue. Pour un territoire aussi restreint, le pays offre de manière surprenante une large palette de paysages et d'ensembles naturels. L'intérieur des terres est montagneux (Alpes Dinariques) avec une altitude pouvant dépasser les 2500 mètres, très accidenté, forestier, et pas toujours facile d'accès. Villages anciens, monastères, canyons profonds, lacs et défilés sont à découvrir dans cette partie reculée du Monténégro, dont certaines aires sont protégées par des parcs nationaux. A mesure que l'on se rapproche de la mer, on entre dans les régions peuplées du Monténégro : Podgorica, la capitale, servira d'étape, mais le gros du séjour se concentre généralement sur la côte, magnifique. Les hauteurs montagneuses se jettent directement dans la mer Adriatique, formant un littoral découpé et par endroit, spectaculaire. Outre des villages côtiers, plusieurs stations balnéaires ponctuent la côte, Ucinj, Bar et Budva... Mais le clou du spectacle se situe dans l'extrémité nord du Monténégro : les bouches de Kotor, site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, offrent un paysage naturel proprement hallucinant. On se déplace facilement à travers le pays avec les bus, mais voyager au Monténégro en voiture est un must pour qui souhaite visiter l'intérieur du pays notamment. Dans l'ensemble, les prix au Monténégro ont tendance à augmenter, à mesure que le tourisme se développe. Sans être chère, cette destination n'est pas non plus bon marché. En ce qui concerne l'hébergement, les petits budgets dormiront sans peine dans les pensions chez l'habitant et les auberges de jeunesse. Autrement, l'offre hôtelière est variée dans les régions côtières et relativement abordable, tandis que certaines chambres chez l'habitant s'affichent davantage dans l'hébergement de charme. Belle destination balkanique, le Monténégro n'est pas encore très bien desservi par avion, surtout si l'on recherche des billets pas chers. En partant de France, le pays est accessible via la Croatie, ou en passant par l'Italie, d'où l'on emprunte le ferry à Bari pour la traversée de l'Adriatique. Dans les deux cas, un bel itinéraire en perspective. Les principaux sites touristiques du Montenegro, de la côte aux montagnes! Un pays à découvrir rapidement avant que les nuées de touristes ne l'envahissent.

Booking.com





Les lieux du guide Montenegro
Baie de Kotor

Souvent appelée le « Fjord du Sud », la baie de Kotor serait plutôt un canyon immergé, qui forme l'un des ports naturels les plus importants d'Europe. Il est composé de plusieurs grands golfes : le Golfe de Kotor, le Golfe de Tivat et celui de Herceg Novi, les trois villes principales de la baie. Mais on trouve aussi des villages, comme Perast, d'où l'on prend le bateau pour aller sur deux îlots au milieu de la baie, Baosici, où Pierre Loti a vécu l'idylle qu'il contera plus tard dans sa nouvelle Pasquala Ivanovitch et dont la maison est devenue un musée. Ou encore Risan, dont les nappes phréatiques [...]

Lac Skadar

Plus grand lac de la péninsule Balkanique, le Skadarsko Jezero (« Lac Skadar ») est une merveille du Monténégro. D'une rare beauté, il varie de taille selon la saison: il est plein et bleu durant la saison des pluies, argenté et plus petit en été, laissant apparaître des marécages somptueux passant ainsi de 530 à 370 km2. Il fait jusqu'à 43 km de long sur 14 km de large. Le lac occupe une dépression karstique avec seulement 7m de profondeur, avec quelques gouffres à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, au niveau de la rive sud-ouest. Si son principal affluent est la Moraca, ce sont surtout [...]

Contrée naturelle et culturo-historique de Kotor

Ce port naturel monténégrin sur la côte adriatique, bercé entre les montagnes Lovcen et Orjen, était au Moyen-Âge, un important centre de commerce et d'art qui comptait de célèbres écoles de maçonnerie et de peinture sur icônes. Un grand nombre de ses monuments, dont quatre églises romanes et les remparts de la vieille ville, ont été gravement endommagés par un tremblement de terre en 1979, mais la ville a été restaurée, essentiellement grâce à l'aide de l'UNESCO. Si l'on observe l'architecture des bâtiments qui se dressent ici ainsi que la structure de la ville, on remarquera une très large influence [...]

Village de Kotor

C'est au pied de la montagne Lovcen que s'étend la ville de Kotor, qui a donné son nom à la baie où elle se trouve. Difficile de dire quand la ville est apparue, on a décelé une présence humaine dès le Néolithique, et à travers les âges, Deocla, puis Zeta puis enfin Kotor a connu maintes civilisations, de la Romaine, à la Byzantine, aux Slaves et aux Austro-hongrois, pour enfin devenir monténégrine. Pendant des siècles, Kotor a servi de scène à de nombreuses batailles et a ainsi dû se défendre : les fortifications sont probablement le monument le plus important de la ville car elles serpentent [...]

Budva

On dit parfois que Budva est le Saint-Tropez de la Serbie-Monténégro" ou le "Koweit de la Méditerranée", dû au pourcentage de millionnaires dans la population. Mais cette réputation aurait tendance à devenir très fausse puisque l'arrivée du tourisme de masse a totalement changé la ville. En effet, avec 250 000 visiteurs en 2005, Budva, centre du tourisme du Monténégro, est une ville scindée en deux. D'une part, on trouve le vieux port, l'un des plus vieux de l'Adriatique. Comme une grande partie des villes côtières monténégrines, son architecture est essentiellement influencée par le style vénitien. [...]

Massif du Durmitor

On pense que le nom Durmitor" est un dérivé d'une langue romane orientale qui voudrait dire "dormir". Une autre hypothèse avance une signification celte: "la montagne avec de l'eau". Et en effet, ce sont le calme et les lacs qui caractérisent le plus ces montagnes. C'est dans le Durmitor que se trouvent la plus haut sommet du Monténégro, le Bobotov Kuk à 2 522m. Outre la station de ski, Zabljak, le Durmitor est réputé pour ses 18 lacs glaciaux, dont le Crno Jezero ("Lac Noir"), qui sont tous des merveilles de pureté. On peut trouver en son sein de nombreux villages, communes, etc. encore particulièrement [...]

Ulcinj

Située tout au Sud du Monténégro, Ulcinj est la dernière grande ville côtière avant la frontière albanaise. Elle est d'ailleurs la plus grande ville albanophone du pays. Cette proximité explique une histoire très complexe qui a laissé de nombreux vestiges, notamment la vieille ville qui est en fait un château fort en haut d'une falaise plongeant dans la mer. Lautre attrait de Ulcinj, c'est ses plages, la plus grande velika plaza" fait 12km de long et s'étent jusqu'à l'Albanie. Une promenade appelée "Korzo" et longeant une plus petite plage "Mala plaza" devient la nuit l'un des lieux les plus animés [...]

Ostrog

Situé entre Podgorica et Niksic, Ostrog est le site religieux le plus visité du Monténégro. Il est l'un des plus importants lieux de pèlerinage des Orthodoxes du monde entier (mais aussi d'autres religions - Musulmans et Catholiques, très présents en Yougoslavie, viennent par milliers, prier pour un miracle). Prévoir une journée pour la visite. L'endroit est bondé presque toute l'année, surtout à la Pentecôte, et l'accès est donc assez long, par des routes sinueuses et à peine plus large qu'une voiture à certains endroits. Le trafic est très intense. Le site se divise en deux parties: le premier [...]

Hôtel Sveti Stefan

L'hôtel Sveti Stefan (Saint-Stéphane) est probablement ce que l'on peut appeler la perle de la côte monténégrine. Cette presqu'île, rattachée à la terre par une allée piétonne bordée de chaque côté par des plages de sable ou de galets, était tout d'abord un fort construit suite aux attaques ottomanes sur la côte. Très vite, le fort s'est développé jusqu'à contenir plus de 100 maisons, 3 églises et plus de 400 habitants au XIXe. Sur une île-forteresse aussi petite et fermée à la mer, les habitants n'ont pas tardé à déserter, jusqu'à n'être plus que 20 en 1954. C'est alors qu'un groupe d'architectes [...]

Notre-Dame du Rocher - Croatie

Située à une centaine de mètres de sa voisine des Gorges de Kotor, l'île de l'Abbaye de Saint-Georges, Notre-Dame du Rocher (Gospa od Skrpjela) est en fait une île artificielle, construite par les habitants de Perast à partir du XVe. La légende raconte qu'un Perastien avait guéri miraculeusement après avoir trouvé une icône de la Vierge sur le rocher qui servit de base au reste de l'île. Ils ont commencé à déposer des épaves de navires et des rochers de toutes tailles pour plus tard pouvoir y bâtir une église. Après de nombreuses destructions, la version actuelle date du XVIIIe. De taille modeste, [...]

Voir tous les lieux du guide