Guide Monuments de Rome



Photo du guide de voyage Monuments de Rome
La concentration de monuments exceptionnels dépasse tout simplement l'entendement à Rome. Dans le centre historique, pour qui n'est pas prévenu, c'est un nouveau palais, une colonne, un temple, les vestiges antiques d'un forum, bref, une surprise ''monumentale'' quasiment à chaque coin de rue ! C'est pourquoi un séjour à Rome peut facilement être entièrement consacré aux monuments de la capitale italienne : les plus chevronnés ne se lasseront pas d’enchaîner les visites à longueur de journée, une église puis un musée en passant par un site antique, repus d'histoire et de culture en rentrant à l'hôtel... Le programme s'annonce particulièrement chargé : car aux monuments et sites les plus connus que sont le Colisée, le Forum romain, le Panthéon, le Palazzo Venezia ou encore la place Saint-Pierre, s'ajoute une pléthore d'autres vestiges témoins de l'antique grandeur de Rome. On se sent en revanche rarement seul lorsque l'on visite ces monuments : Rome est une destination touristique de premier ordre, et tout le monde veut, en toute logique, découvrir les grands incontournables romains. C'est pourquoi pour des sites tels que le Colisée par exemple, on prendra soin de choisir ses horaires, à moins d'être prêt pour une longue file d'attente... Pour se loger, le quartier autour de la gare Termini est réputé abriter des adresses relativement bon marché : Rome se visitant essentiellement à pied, il n'y aura pas de problème pour rejoindre les monuments du centre depuis ce point de chute. Dans l'ensemble cependant, Rome est une ville chère pour l'hébergement. Enfin, les passionnés de visites ne manqueront pas de se renseigner sur le Romapass : cette carte propose des réductions pour les transports mais surtout sur les entrées des principaux monuments de Rome... à point nommé ! Le Colisée, le Panthéon, les thermes de Septime Sévère, le Circus Maximus, l'arc de Constantin, les thermes de Dioclétien, la Basilique Saint Pierre de Rome, les églises Sainte-Marie-Majeure, Saint-Jean-de-Latran, Saint-Paul-hors-les-Murs, la place Navone, la fontaine de Trévi, le château Saint Ange sont les monuments à en manquer sous aucun prétexte à Rome!

Booking.com





Les lieux du guide Monuments de Rome
Le Panthéon

Le Panthéon se trouve sur le Champ de Mars à Rome entre la Piazza Navona et la fontaine de Trevi. Il s’agit d’un édifice religieux qui nous vient du 1er siècle avant Jésus-Christ. Sa construction a été ordonnée par Agrippa homme politique et général romain. Le Panthéon que l’on peut voir aujourd’hui n’est pas l’édifice original. En effet, le premier Panthéon a été ravagé par de nombreux incendies. A l'origine il était rectangulaire et orienté [...]

Le Colisée

Le Colisée

Se rendre à Rome sans faire une escale au Colisée c’est comme visiter Paris, sans voir la Tour-Eiffel, et donc rater son voyage ! Il faudra absolument programmer une visite ! Pour vous donner un avant-goût de la richesse que vous allez découvrir sachez que le Colisée est en réalité un amphithéâtre qui a été construit et qui était destiné à abriter les combats de gladiateurs à l’époque de l’Antiquité. En vous y rendant, vous allez contempler la grandeur de toute [...]

La fontaine de Trevi

C'est la plus grande fontaine de Rome. A l’origine, la fontaine de Trevi était la bouche d’un aqueduc romain qui amenait l’eau d’une source construite en 1453 sous le pape Nicolas V. En 1731, un concours est organisé par le pape Clément XII, pour reprendre en main le sort de la place et sa fontaine: des travaux commencent en 1732 d'après les dessins de Nicolo Salvi, dont l'idée est de raconter l'histoire de l'aqueduc d'origine. Terminé en 1762, le chantier a vu passer une dizaine d'architectes qui en ont fait un symbole de la [...]

Le chantier de l'église de Saint-Louis des français (San Luigi dei francesi), dont la façade est de Giacomo della Porta et Domenico Fontana, commença sous les ordres du futur pape Clément VII en 1518 pour finir en 1589, année de sa consacration. Les ornements intérieurs sont eux du XVIII° siècle et on peut aussi y admirer le fameux cycle de Saint Matthieu du Caravage dans une des chapelles. Etant l'église nationale de la France à Rome, les messes y sont célébrées en français. A voir: Les statues des rois de France de la façade (Charlemagne, Saint Louis) de Pierre l'Estache, L'Assomption de la [...]

Le monument à Victor-Emmanuel II

Cet immense monument en calcaire blanc, de style néoclassique se trouve au bout de la Via del Corso. Il est commencé en 1885 (après quelques démolitions) sur les plans de l'architecte Sacconi pour célébrer le cinquantenaire de l'Italie. Inauguré en 1911, il rappelle les autels de l'âge hellénistique. Dédié au premier roi du pays, on l'appelle également autel de la Patrie, symbole de l'unification et célébrant la grandeur de Rome. Un soldat inconnu mort durant la Première Guerre Mondiale y a sa tombe depuis 1921. Le musée historique du Risorgimento occupe l'intérieur ainsi que des expositions temporaires. A [...]

Inauguré aux environs de 498 av. J.-C., ses huit colonnes de granit sont parvenues jusqu'à nous grâce aux multiples restaurations dont celle de 283, selon les dires de la frise: "Le Sénat et le peuple romain restituèrent le temple détruit par l'incendie". Une partie du podium servait anciennement à l'affichage de documents publics.

Ce petit temple circulaire surmonté d'une coupole appelé temple de Romulus serait en réalité un temple dédié aux Penates, les divinités du foyer. La porte d'entrée en bronze est d'origine, flanquée de deux colonnes de porphyre qui portent une corniche de marbre blanc. Au VI° siècle on utilisa le temple pour la construction d'une église, qui fut donnée en 1512 à l'Ordre de saint François. Entièrement refaite en 1632 sous Urbain VIII, on peut y voir ses armoiries, outres les mosaïques dans l'abside. L'entrée se fait Via dei fori imperiali.

Le temple de Castor et Pollux

Il ne reste que trois colonnes corinthiennes sur un podium du temple des Dioscures, les jumeaux divins Castor et Pollux. Il est érigé en leur honneur en 484, après la bataille au cours de laquelle ils furent identifiés sous les traits de deux cavaliers mysterieux qui menèrent Rome à la victoire, dans la tentative de Tarquin le Superbe de contrer les latins dans la conquête de la ville.

Le temple d'Antonin et Faustine

Erigé en 141, il est dédié par Antonin à la mort de sa femme Faustine, divinisée. Il est aussi dédié à l'empereur après sa mort, une inscription étant ajoutée pour celui-ci. Le temple, surélevé grâce à un podium, est précédé d'un escalier. Il contient les restes d'un autel, et sa façade se compose de six colonnes de marbre à chapiteaux corinthiens. L'église de San Lorenzo in Miranda occupe les lieux depuis le XI° siècle, détruite et refaite en 1602. Du temple d'Antonin et Faustine, il ne reste plus que le portique de colonnes antiques. En effet, c'est à présent l'église San Lorenzo in Miranda [...]

Le forum de César

Long de 160 mètres sur 75, le forum de César est une place rectangulaire à l'origine entourée d'une colonnade, et aussi le premier des forums impériaux, financé par l'empereur lui-même. Inauguré en 46 av. J.-C., le temple de Vénus Génitrix, mère d'Enée et ancêtre de la gens Julia selon la légende, prend place sur un de ses côtés, après un voeu de César sur le champ de bataille où il finit vainqueur sur Pompée. Il fut restauré sous Domitien, puis Trajan, qui ajouta la basilique Argentaria. Aujourd'hui, seulement un tiers du forum est visible. A voir: le podium et les colonnes du temple de Vénus [...]

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Rome