Guide Monuments de Venise



Photo du guide de voyage Monuments de Venise

Lorsque l'on met pour la première fois les pieds à Venise, et que l'on commence à s'y promener, un constat se fait rapidement : la ville est beaucoup plus grande que ce que l'on imaginait ! Et comme tout se fait à pied ou en vaporetto à Venise, difficile d'accélérer significativement la cadence...

C'est pourquoi il peut être bon d'avoir prévu le coup si l'on ne séjourne à Venise que le temps d'un weekend par exemple, et d'avoir en tête les incontournables que l'on ne veut pas manquer. Bien sûr, ceci n'enlève rien à la spontanéité de la balade, et des curiosités vous tendent les bras à chaque coin de ''campo'' dans la Sérénissime, le programme sera modifié à souhait !

Les incontournables du weekend

Mais il sera douloureux de passer à côté de quelques-uns des plus prestigieux sites de Venise : la Piazza San Marco, bondée, le Palais des Doges, la basilique Saint-Marc, le célèbre Rialto, San Giorgio Maggiore, autant d'édifices symboliques de l'ancienne puissance de Venise et de son raffinement architectural. Venise, c'est également des musées et galeries parmi le plus prestigieux du monde, avec le musée Gugghenheim, la galerie dell'Accademia, la Ca' d'Oro ou le Palais Grassi...

Budget vénitien

Destination très touristique, et l'on comprend pourquoi, Venise est devenue une ville au coût de la vie très élevé. Prévoyez pour un weekend un large budget pour manger au restaurant ou boire un verre, les entrées de musées/monuments, le transport, mais davantage encore pour l'hébergement : sans réduction ou offre promotionnelle, la plupart des hôtels de Venise sont très chers ! Et les prestations pas toujours au rendez-vous... on aura tout à gagner à approfondir sa recherche. Les petits budgets se tourneront vers les hôtels moins chers de Mestre (mais il faut ajouter les temps de transport...), les campings de la côte ou du Lido (idem pour le transport), ou l'unique auberge de jeunesse de Venise, pour laquelle il est impératif de réserver à l'avance.

Eh oui, les charmes de la Sérénissime ont un prix... Les dix sites touristiques incontournables de Athènes à visiter le temps d'un week-end


Booking.com





Les lieux du guide Monuments de Venise
Palais des Doges

Le Palais des Doges que l’on appelle également Palais Ducal est situé dans la fameuse Place Saint Marc à Venise. Ce joli palais de style gothique se trouve en bordure du Grand Canal, entre la basilique Saint-Marc, la Piazzetta San Marco et la Rio della Paglia. Même si vous n’arrivez pas à retenir toutes ces indications ce n’est pas bien grave, une fois sur la place Saint Marc vous ne pouvez pas le rater. Construit sur des fortifications remontant au X° siècle, il est reconstruit après un incendie en 1172 par le doge Sebastiano [...]

San Pietro di Castello

Ce bâtiment, situé sur l'île antique d'Olivolo, fut le premier centre religieux de Venise. Première cathédrale jusqu'en 1807, où le titre fut donné à Saint Marc. Dédiée originairement aux saints Serge et Bacchus au VII° siècle, elle est dédiée à Saint-Pierre au IX° siècle. A l'intérieur de cette église en croix latine surmontée d'un coupole se trouve le trône de Saint Pierre provenant d'Antioche, qui, selon la légende aurait été utilisé pour cacher le Saint Graal. Il est constitué d'une stèle funéraire musulmane décorée de motifs arabes et de versets du Coran. La dépouille de premier patriarche [...]

Gallerie dell'Accademia

Les galerie de l'Académie rassemblent d'importantes collections de peintures vénitiennes allant des XIV° aux XVIII° siècles dont les auteurs sont, entre autres, les célèbres Titien, Giorgione, Carpaccio, Tintoret, Veronese et Tiepolo.

San Giorgio Maggiore

La basilique de San Giorgio Maggiore, attenante à un monastère, est construite par Andrea Palladio sur l'île homonyme de la lagune de Venise. Celui-ci trouva comment la doter d'une organisation tripartite, bien qu'inspirée extérieurement d'un temple classique. Terminée en 1576, la façade est achevée pourtant trente ans plus tard, en 1610, par Vincenzo Scamozzi. Le monastère remonte au X° siècle. A voir: L'Ultima Cena de Tintoret, la double escalier de Baldassare Longhena, le campanile, construit au XVIII° siècleSituée sur l'île du même nom, l'Eglise San Giorgio Maggiore est consacrée à Saint [...]

Construite au VIII° siècle par San Magno Vescovo, dédiée à saint Jean-Baptiste elle subit des transformations jusqu'au XVIII° siècle. Une légende dit que les reliques de ce dernier s'y trouvent, celles-ci étant parvenues à Venise au IX° siècle. C'est l'une des églises les plus fascinantes de Venise, restaurée au XII° siècle, et rebâtie en 1475 et 1728. A voir: La lavanda di piedi de Palma il Giovane, l'Ultima Cena de Paris Bordone, le magnifique Baptême du Christ de Cima da Conegliano

San Zanipolo

Construite pour les dominicains en 1246 et consacrée en 1430 aux saints Jean et Paul, c'est la plus grande église de Venise, et nombreux sont les doges qui y sont enterrés, dont Marcantonio Bragadin, écorché vif par les Turcs à la veille de la victoire des Chrétiens à la bataille de Lepante en 1571, et Sebastiano Venier, celui qui les écrasa définitivement. A voir: Les arcades gothiques de la façade, et le portail, plus tardif, de style renaissance, ainsi que les nombreuses oeuvres d'art, dont un polyptique de Giovanni Bellini, et une toile de Lorenzo Lotto

Madonna dell'Orto

Bâtie au XIV° siècle par le frère Tibère de Parme, général de l'ordre des Humiliés, cette église, typique du gothique vénitien, abrite des tableaux du Tintoret, Giovanni Bellini et Giambattista Cima. A l'origine dédiée à Saint Christophe, elle est rebaptisée Madonna dell'orto lorsque l'on y transferra une statue de la Vierge considérée comme miraculeuse, trouvée dans un jardin éloigné. Les cendres du Tintoret et de certains de ses enfants se trouvent là. A voir: Les 12 niches de la façade, contenant les statues des apôtres.L'église de la Madonna dell'Orto, ou église de la Vierge du jardin, est [...]

Le Palais Grassi

Racheté en 2006 par le collectionneur François Pinault, le Palais Grassi présente une sélection des possessions de celui-ci. On peut y admirer entre autres des oeuvres de Jeff Koons, Ed Ruscha, Takashi Murakami, Damien Hirst, Maurizio Cattelan'Des expositions temporaires y sont régulièrement organisées.

Eglise Santa Maria del Giglio

Cette église du IX° siècle, refaite à la moitié du XVII° possède une des plus originales façades du baroque vénitien. En honneur à la famille Barbaro qui oeuvra pour la République vénitienne, elle renferme des oeuvres des peintres vénitiens les plus doués de la fin du XVIII° siècle. A voir: Des oeuvres de Rubens, Tintoret, Francesco Zugno, Giambattista Crosato, Palma il Giovane

uvre de l'architecte Francesco Continuo, cette église à cependant des origines du VII° siècle. On peut y admirer au niveau du portail une sculpture lombarde, dans une niche, attribuée à Sebastiano Mariani datant du XVI° siècle, représentant l'ange Raphaël. A l'intérieur, près de l'organe, on peut voir de magnifiques toiles de Francesco Guardi. Œuvre de l'architecte Francesco Continuo, l'église de l'Ange Raphaël date du XVIIème siècle. Elle renferme de très belles peintures du XVIIIème siècle. Elle cache, derrière sa façade, cinq panneaux sur le thème des Histoires du jeune Tobie par le dernier [...]

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Venise