Guide Naples



Naples, c'est une atmosphère différente de celle des autres grandes villes italiennes : l'ambiance du sud de l'Italie, un brin m'as-tu-vu mais toujours animée et pleine de vie... L'existence méditerranéenne dans toute sa splendeur !

Entre les ruelles resserrées du centre et les artères où règne une circulation anarchique, Naples conserve un côté chaotique par certains aspects.

On prend plaisir à découvrir ce nouveau cadre, d'autant que le centre historique napolitain a conservé un patrimoine de premier ordre : des édifices religieux tels que le Duomo ainsi qu'une multitude d'églises, de belles places comme la Piazza del Plebiscito ou la Piazza del Municipio, des monuments remarquables à l'image du Palazzo Reale ou le Castel dell’Ovo... Culturellement parlant, la visite est riche.

Naples tire tout son charme de sa situation, au fond de sa baie éponyme, avec son port d'où partent les passeurs pour les îles d'Ischia et Capri, excursions de choix... Tout proche également, dominant la ville tel une menace persistante, le Vésuve, protégé par un parc national, la célèbre Pompéi, et plus loin la côte Amalfitaine.

Escale à naples

Touristique, Naples accueille le gros de ses visiteurs en été et pour Noël, occasion pour laquelle la ville se pare d'une ambiance tout à fait particulière. Les hôtels sont nombreux à Naples : suivant la tendance italienne, le rapport qualité-prix ne parait pas toujours avantageux, même si de bonnes adresses de charme existent dans le centre. Les hôtels pas cher se concentrent vers le quartier de la gare, pas le plus fréquentable, sinon les auberges de jeunesse sont le bon compromis pour les petits budgets.

Naples retiendra facilement pour trois ou quatre jours de visite, mais avec tout ce qu'il y a à voir autour de la capitale de la Campanie, le séjour pourra facilement s'éterniser...

Naples : un patrimoine exceptionnel

Ancienne colonie grecque du V° siècle av. J.-C. nommée Néapolis, Naples se situe sur le golfe homonyme, dans une zone volcanique accueillant le célèbre Vésuve. C’est la capitale de la Campanie. On apprécie son "lungomare", sur lequel on admire notamment le Castel dell’Ovo, forteresse construite au XII° siècle abritant aujourd’hui des expositions temporaires.

En plein sud de l'Italie, à quelques encablures de la magnifique Capri, Naples vous ouvre ses portes. Promenez-vous des heures entières dans la vielle ville à la découverte d'églises, palais ou autres ruelles pavées. Les musées valent aussi le voyage et notamment le célèbre Capodimonte. S'il vous reste du temps, n'hésitez pas à vous engoufrer dans les souterrains de la ville ou bien à visiter les catacombes.

N’oubliez pas de passer par la Piazza Plebiscito, rythmée par quatre importants édifices : le Palazzo Reale, face à la basilique San Francesco di Paola, ainsi que la Prefettura et le Palazzo di Salerno.

Tout le centre historique de Naples est classé sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO, avec plus de 448 églises.

À l'ouest de la ville se trouve le beau quartier de Pausillipe, bordant la mer en suivant le célèbre quai Francesco Caracciolo, les principales attractions situées dans ce quartier sont : le Borgo Santa Lucia et le Castel dell'Ovo qui offre une vue panoramique sur toute la baie.

À l'est de la ville s'est développé le nouveau quartier des affaires de Naples, le Centro Direzionale, situé entre la gare centrale et le périphérique nord. Ce quartier fait partie d'un vaste projet de réhabilitation des anciens entrepôts de la ville.

Quant au centre-ville, contrairement à la plupart des autres villes européennes, n'est pas le quartier le plus riche de la ville, au contraire, beaucoup d'endroits sont dans un état avancé de décrépitude et certains petits hôtels bon marché situé dans ce quartier sont tout simplement à fuir.

Se déplacer  à Naples

-La marche à pied est aussi un excellent moyen pour découvrir les trésors de Naples, il y a des choses intéressantes à voir à presque chaque coin de rue.
-Le taxi est le moyen le plus rapide pour se déplacer entre les différents quartiers de Naples, mais aussi le plus coûteux. Avant de monter dans un taxi, assurez-vous qu'il soit un taxi officiel avec compteur.
-En bus, un forfait journalier coûte trois euros et un billet unique 1,20 euros. (valable 90minutes).
-En métro, il y a six lignes de métro à Naples. Ce dernier souffre de retard fréquent et il ne faut pas compter sur lui si vous êtes pressés. La ligne 1 construite récemment, relie le centre-ville aux quartiers des collines, comme Vomero et le quartier des hôpitaux. La ligne 2, beaucoup plus ancienne, relie les trois principales gares de Pozzuoli. La ligne 6, une nouvelle ligne reliant Fuorigrotta à Mergellina.

Le site des transports en commun napolitainswww.ctp.na.it

Spécialités napolitaines

La pizza vient de Naples, la margherita originale, très fine avec de la tomate friche, du basilic et de la mozzarella. Manger une pizza à Florence ou à Rome n'est pas le même chose que de manger une pizza à Naples. A Naples, toutes les pizzeria font des pizzas décentes. Certains endroits affichent le label "Vera Pizza Napoletana'', cela indique que le Pizzerria suit les normes de l'Association de la Pizza de Naples.

En ce qui concerne l'hébergement, celui ci est normalement moins cher que dans les villes du nord l'Italie, mais la qualité peut varier beaucoup. Il n'est pas rare de rencontrer des pénuries d'eau chaude, des coupures de courant de courte durée. Aussi, ne vous attendez pas à une baignoire dans les hôtels à prix raisonnable. En général la douche se trouve dans les toilettes. Un simple trou servant d'évacuation.

Le site de l'office de tourisme de Naples : www.inaples.it

 


Bon à savoir sur Naples
Côté sécurité, la ville de Naples a toujours eu une empreinte de mauvaise réputation liée aux activités de la Mafia. Mais au-delà de cette insécurité qui prévaut notamment dans les banlieues napolitaines, vous trouverez une ville vibrante où culture, art et modernité se mêlent pour le grand plaisir du vrai touriste. Pour l’instant, ce haut lieu touristique de l’Italie ne rivalise pas avec Rome ou Venise en termes d’afflux touristique, ce qui lui a permis de conserver une grande partie de sa culture traditionnelle. Parmi les principaux attraits touristiques de la ville figure le golfe de Naples, l’une des images symboliques les plus marquantes de l’Italie.


La langue la plus largement utilisée à Naples est l’italien, suivi de près par le napolitain. Décrit parfois comme un dialecte italien, ce dernier est une langue distincte qui peut parfois être incompréhensible pour l’Italien lambda. La langue napolitaine n’est pas reconnue par l’État italien, mais sa riche tradition littéraire et sa grande expansion en Campanie et dans les régions du Latium, d’Abruzzes, de Basilicate, de Molise et de la Calabre, lui valent une grande importance. Par ailleurs, Naples est profondément marqué par l’influence des civilisations espagnoles et françaises à la suite de leur occupation sur le territoire napolitain. Par ailleurs, l’anglais est la langue étrangère la plus couramment parlée par les Napolitains. Enfin, contrairement à beaucoup de villes de la région nord de l’Italie, la population de Naples est presque entièrement italienne (98,5 %) en raison d’une immigration peu considérable. Fait intéressant : les immigrants venus à Naples sont majoritairement des femmes. Par ailleurs, la ville est habitée majoritairement par des femmes (52,5 % de femmes contre 47,5 % d’hommes).


Booking.com





Les top lieux du guide Naples
Museo e Galleria di Capodimonte

Au trône en 1734, Carlo di Borbone décida de transférer les collections provenant de Parme et Piacenza héritées de sa mère, Elisabetta Farnese, dans le palais alors en construction sur la colline Capodimonte. Celles-ci furent dispersées au fil des ans, et le palais fut habité par la cour de Bonaparte en 1808, avant de passer aux mains des Savoia. Le musée n'est projeté qu'en 1957, et après de nombreuses restaurations, il est ouvert en 1994. A voir: Au premier étage : la Galleria Farnese et l'Appartamento Reale [...]

Galleria Umberto I

Après l'épidémie de choléra de 1884, des quartiers entiers sont détruits dans le but de restructurer et assainir. L'aire de Santa Brigida en faisant partie, furent projetés quatres grands édifices reliés par une galerie de fer et de verre de quinze mètres que l'on doit à Emanuele Rocco et Paolo Boubée. Inaugurée en 1892, la Galleria Umberto I était à la fin du XIX° siècle le centre artistique et mondain de la ville. La plus belle entrée est celle qui est face au Teatro San Carlo.

Duomo de Naples

Construite au XIII° siècle sous Carlo II d'Angio, sur deux anciennes basiliques paléochrétiennes, la cathédrale subit des restaurations aux XV° et XVIII° siècles après des tremblements de terre, d'où la superposition des styles gothiques et baroques. La chapelle majeure, réalisée par Pietro Bracci, ayant participé aux sculptures de la Fontaine de Trevi, s'inspire du baldaquin du Bernin de la basilique Saint Pierre. Elle contient le reliquaire de San Gennaro. A voir: Le portail et les arcs d'Antonio Baboccio du XV° siècle, au niveau des pilastres les bustes des 16 premiers évêques de Naples, [...]

La basilique de San Lorenzo Maggiore a ses origines au VI° siècle. Située dans le centre historique, où se trouvait l'agora grecque, c'est une des plus anciennes églises de Naples.Bâtie en 1266 sous Carlo I d'Angio C'est l'unique église en Italie à caractères gothiques français, cependant elle acquiert au XVI° des caractéristiques baroques. Les fouilles menées à San Lorenzo Maggiore ont permi d'identifier les différentes phases historiques de la ville, notamment grâce à des ruines grecques. A voir: La façade et son portail gothique, le campanile du XV° siècle, le sépulcre de Catherine d'Autriche [...]

Catacombe di San Gennaro

Les catacombes de San Gennaro se développèrent autour d'un premier sépulcre nobiliaire donné à la communauté chrétienne, devenu lieu de culte du premier saint patron, Agrippino. Après la construction d'une première basilique, la dépouille de San Gennaro y est transférée, contribuant ainsi à la diffusion du culte du martyr. L'entrée se trouve près de la Chiesa dell'Incoronata a Capodimonte. Il vaut mieux téléphoner pour vérifier les horaires et les visites guidées. A voir: Le portrait du saint et des fresques datant du V° siècle, les restes de la basilique d'origine, la crypte des évêques et [...]

Cette chapelle funèbre de la famille di Sangro, construite au XVI° siècle et restaurée le siècle suivant par le prince Raimondo di Sangro, abrite outre des sculptures des XVII° et XVIII° siècle, le Christ voilé, une très célèbre sculpture en marbre de Sammartino datant de 1753. On peut également y voir deux squelettes dont les systèmes veineux ont été parfaitement conservés.

Museo di Palazzo Reale

Le Palazzo Reale fut construit au début du XVII° siècle par des nobles espagnols de Naples, pour accueillir le Roi d'Espagne durant ses voyages. Sur le projet de Domenico Fontana, il est de style renaissance tardive. De 1600 à 1946 ce palais fut le siège du pouvoir monarchique de la ville, résidence après les espagnols et les autrichiens, des rois Borbone et des Savoia. Il occupe cependant depuis 1919 la fonction de Museo degli Appartamenti Storici, et de Bibliothèque nationale. A voir: L'escalier monumental et l'atrium décoré de marbres polychromes; les trente salles avec mobiliers et fresques [...]

Museo Nazionale della Ceramica Duca di Martina

Ferdinando IV di Borbone acheta en 1817 une villa dont il confia la réfection de la façade en style néoclassique à l'architecte Antonio Niccolini. Ce dernier réalisa également les jardins à l'anglaise, le théâtre découvert, le petit temple ionique et les serres qui se trouvent actuellement dans le parc de la demeure. Depuis 1924 celle-ci abrite les collections de Placido de Sangro, Duc di Martina, une des plus importantes en Arts Décoratifs en Italie. A voir: Plus de 6000 oeuvres de manufacture occidentale et orientale du XII° au XIX° siècles, dont la majeure partie sont des céramiches. Mais [...]

Castel dell'Ovo

Sur le bord de mer de Naples, ce charmant château qui était totalement immergé à probablement été construit sur les restes d'une villa romaine du Ier siècle av. J.-C. précédemment propriété de moines. Il serait appelé "dell'Ovo" grâce à la présence d'un oeuf magique caché au Moyen-Age dans les souterrains par le mage Virgilio.Citadelle fortifiée, il fut résidence royale mais aussi siège de la Marine. Aujourd'hui il accueille outre des expositions temporaires, congrès et diverses manifestations. A voir: Le panorama sur Naples et son bord de mer

Galleria Principe

Réalisée entre 1870 et 1883 dans le cadre de la réorganisation du quartier, entre le Museo Nazionale et la Piazza Bellini, par les architectes Nicola Breglia et Giovanni de Novellis, elle est inspirée de la Galleria Umberto I. Composée de trois bras, elle est couverte de métal et de verre.

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Naples