Guide Palais Garnier



Photo du guide de voyage Palais Garnier
Le Palais Garnier, inauguré en 1875, constitue l’un des joyaux architecturaux de Paris et le témoignage emblématique de la transformation de la ville voulue par Napoléon III et le Baron Haussmann. Dès lors il devint un temple de l'art lyrique et chorégraphique reconnu dans le monde entier. Aujourd’hui, le Palais Garnier est l’un des théâtres de l’Opéra national de Paris, avec l’Opéra Bastille, et le seul théâtre d’opéra au monde accessible en visite libre toute l’année. Le Palais Garnier surprend par la richesse de son architecture et le foisonnement de sa décoration intérieure dont de récentes campagnes de restauration ont magnifié l’éclat. Ce Palais de marbre et d'or déroule les fastes de son grand escalier et de ses foyers, abondamment décorés de peintures, de sculptures et de mosaïques. Il abrite la Bibliothèque Musée de l’Opéra (Bibliothèque nationale de France) et ses collections permanentes et propose deux à trois fois par an des expositions temporaires thématiques mettant en valeur la richesse des œuvres et collections du patrimoine de la danse et de l’art lyrique.

Booking.com





Les lieux du guide Palais Garnier
Scène du Palais Garnier

Cette scène à l'italienne fut, à l'époque de sa construction, la plus grande scène du monde : 49 mètres de large pour 26 de profondeur, soit une superficie de 1350 mètres carrés. Il faut y ajouter 72 mètres de hauteur. Le plan scénique est légèrement incliné, d'une pente de 5%. Sur les côtés et au lointain, des dégagements permettent de stocker les décors. L'observation de cette scène permet de se convaincre que le Palais Garnier était lors de sa construction destiné [...]

La façade du Palais Garnier

Charles Garnier voyait dans cette façade la partie la plus emblématique de son Palais. En la concevant, il voulut lui assigner deux fonctions principales : suggérer la fête par la profusion des formes et des couleurs, notifier le caractère sacré du monument par une statuaire très fine d?Allégories ? L?Harmonie, La Musique instrumentale, L?Idylle, La Cantate, Le Chant, Le Drame, La Danse et Le Drame lyrique : le Palais Garnier porte sur son frontispice les Arts célébrés à l?intérieur de l?édifice, à [...]

Palais Garnier

Palais Garnier

Charles Garnier voyait dans cette façade la partie la plus emblématique de son Palais. En la concevant, il voulut lui assigner deux fonctions principales : suggérer la fête par la profusion des formes et des couleurs, notifier le caractère sacré du monument par une statuaire très fine d'Allégories ? L'Harmonie, La Musique instrumentale, L'Idylle, La Cantate, Le Chant, Le Drame, La Danse et Le Drame lyrique : le Palais Garnier porte sur son frontispice les Arts célébrés à l?intérieur de l?édifice, à [...]

C'est le coeur du théâtre et sa partie la plus ardue selon Garnier : le lieu où se marient l'art de l'architecture et la science de l'acoustique. Après avoir étudié toutes les grandes salles d'Europe, Garnier conclut que cette forme de fer à cheval était la meilleure pour accorder les exigences contradictoires d'acoustique et de vision.nSi nous associons aujourd'hui la couleur rouge au théâtre, ce n'était pas le cas à l'époque : les théâtres de Paris étaient blancs, bleus, oranges, verts. [...]

Pour Charles Garnier, cet escalier constituait le vrai coeur de son théâtre. L'architecte sut habilement jouer du contraste dramatique qui nous saisit lorsque l'on passe des galeries ou du vestibule, relativement bas de plafond, à ce monument de trente mètres de hauteur. Prêtant une attention toute particulière aux effets psychologiques que peut produire un édifice, Garnier affirmait qu'une salle élevée inviterait le visiteur à élever son regard. Et que trouve-t-on au sommet de cette élévation ? Apollon, Orphée, [...]

Ce vestibule circulaire, situé exactement sous la salle de spectacle, servait autrefois à accueillir les spectateurs arrivant en voiture. On peut s'étonner de l'atmosphère assez sombre qui règne dans cette salle : tout est fait pour donner l'impression au spectateur qu'il entre dans une grotte, avant qu'il ne soit ébloui par les feux du théâtre. C'est pourquoi la voûte et les dégagements revêtent un aspect très minéral. Mais l'ombre n'exclut pas la beauté : le sol est orné de magnifiques mosaïques [...]

Le grand foyer du Palais Garnier

Charles Garnier le conçut comme un lieu de promenade pour les spectateurs pendant l'entracte. En pénétrant dans cette galerie, le visiteur est frappé par la profusion des sculptures, des dorures, des peintures et des lustres, par l'abondance des formes et de la lumière : chaque pouce de paroi est modelé, sculpté, en un mot animé. Les colonnes confèrent aux lieux une ordonnance classique : Garnier s'est inspiré des galeries des châteaux de cette époque. La longueur du Grand Foyer - plus de cinquante mètres [...]

Voir toutes les vidéos de Paris