Guide Paris insolite



Photo du guide de voyage Paris insolite

Vous en avez eu assez de la Tour Eiffel, des Champs Elysées et des attrape-touristes de Saint-Michel ? Il est temps de changer d'itinéraires dans Paris, une ville qui se découvre aussi et surtout en marchant aux hasards des rues, des quartiers, des jardins et passages, etc. Paris est le terrain d'exploration idéal pour sortir de ces fameux ''sentiers battus''.

Il y a également des visites qui sortent de l'ordinaire : Que diriez-vous de tout savoir sur les égouts de Paris en vous y promenant directement ? De visiter un tout petit musée consacré exclusivement aux fumeurs ? Ou un autre encore, si étroit qu'il est surnommé ''musée-placard'', le modeste appartement où résidait le compositeur Erik Satie, à Montmartre ?

On trouve ces lieux insolites partout même dans les coins les plus touristiques de la capitale, ils ne sont pas seulement inconnus pour les visiteurs de passage à Paris, ils le sont aussi pour les Parisiens. Même après avoir vécu quelques années à Paris, on arrive jamais au bout de ses surprises...

5 lieux insolites autour de Paris

Besoin de prendre le large sans pouvoir quitter la capitale ? C'est possible en partant à la découverte des lieux méconnus de Paris, qui sortent vraiment de l'ordinaire! Pour ne plus être un touriste dans votre ville suivez nos bons plans.

Les murs à pêches de Montreuil

Jusqu'à la fin du 19ème siècle on produisait en grande quantité des pêches à Montreuil. Le climat francilien n'étant pas assez chaud, les hommes eurent une idée efficace, bâtir des murs de pierre et de plâtre autour des arbres, et de couvrir le tout de toits en bois modulables. Le plâtre ayant la particularité de stocker la chaleur du soleil en journée et de la rendre pendant la nuit, maintenant la température entre les murs bien au dessus de la température ambiante.
On peut encore voir ces réseaux de murs à Montreuil, il en reste17km, mais c'est peu comparé au 600km initiaux, quelques parcelles de murs à pêches ont été restaurées par l’association MAP, des projets de transformation en jardin familiaux et éducatifs sont en cours. Changeable

La Pagode Khanh Anh à Évry.

Située à Évry, la pagode Khánh Anh est une grande pagode bouddhiste vietnamienne. Elle est la plus grande pagode d'Europe, sa construction prit presque 10 ans, la première pierre de l'édifice fût posée en 1996, le Dai Lama inaugura officiellement la pagode le 12 août 2008.
L'ensemble est réellement imposant , il comprends trois bâtiments, le principal possède une salle de prière de 550m² dotée d'un Bouddha de 4m de haut recouvert de feuilles d'or. Pour plus d'infos : site de la pagode

 Le Cimetière pour chiens d’Asnières

Le cimetière des Chiens se trouve à Asnières-sur-Seine sur l'ancienne île des ravageurs, un petit bout de verdure aujourd'hui rattaché à la terre ferme depuis que que le bras de Seine fût comblé. Le cimetière fût crée en 1899 et accueille depuis lors des dépouilles d'animaux domestiques, mais pas seulement des chiens, on peut voir aussi des tombes de chats, d'oiseaux, de chevaux, il y a même un lion. L'ensemble est étonnant, un peu kitsch parfois mais toujours touchant.

La Closerie Falbala de Dubuffet, Périgny (Val de Marne)

La grande œuvre de Dubuffet, construite entre 1967 et 1973, une sorte de Palais du facteur Cheval à la sauce moderne. La closerie Falbala reprends les travaux antérieurs de l'artiste et leurs donne une nouvelle dimension. Le complexe s'étend sur plus de 1 610 m2, il est construite en époxy et en béton, ses murs sont peints en blanc et recouverts des inimitables tracés « dubuffiens ». Un édifice intemporel dans lequel Dubuffet aimait se recueillir, une partie de la villa, le cabinet logologique est d'ailleurs réservée à la méditation.
Le site est ouvert au public, pour plus de renseignements : www.dubuffetfondation.com

Jardin Zen de Rueil-Malmaison

Envie de décompresser ? Un peu de méditation dans un jardin zen ça vous dit ? Direction alors le parc de l'amitié à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine. Un beau parc comprenant en son sein un jardin zen et japonais de 2500m2 avec petit pont japonais, étang, cascade et jardin de pierres, un vrai havre de paix à deux pas de Paris.

Visites : Calendrier des journées portes ouvertes des ateliers d'artistes à Paris

-Portes ouvertes des ateliers de la Cité Montmartre aux artistes, Automne, 187-189, rue Ordener, Paris 18e. La Cité Montmartre abritent 180 ateliers où vivent et travaillent peintres, sculpteurs, cinéastes.

-Portes ouvertes des ateliers du Père Lachaise (décembre et mai), 20e arrondissement. Le quartier du Père Lachaise compte en tout une cinquantaine d’ateliers d'artistes plasticiens.

-Portes ouvertes des ateliers de Ménilmontant (septembre), 20e arrondissement. Sculpteurs, peintres, céramistes, graveurs, dessinateurs...

-Portes ouvertes des ateliers d’artistes de Belleville, Printemps, 19e arrondissement. Sculpteurs, peintres, céramistes, graveurs, dessinateurs...

-Portes ouvertes d’Anvers aux Abbesses (novembre), 18e arrondissement.

 


Booking.com





Les lieux du guide Paris insolite
Jouffroy (passage)

Situé à côté de l'entrée du musée Grévin, il fut le premier passage chauffé de Paris. Ouvert en 1847, il bénéficia de la popularité du passage des Panoramas situé en face. Son architecture laisse la place à des structures en fer, au détriment des constructions en bois, et contribua à son succès immédiat, entretenu par la grande diversité de ses commerces et de ses restaurants. En sous-sol, se trouvait la célèbre salle de danse du bal Montmartre. A faire Visiter le passage et ses nombreuses boutiques A proximité Le musée Grévin L'hôtel des ventes aux enchères Drouot La mairie du 9ème arrondissement Les [...]

Egouts de Paris

Les égoûts de Paris sont un peu comme tous les égoûts souterrains sauf qu’ils ont la particularité d’être visitable, sur une longueur impressionnante de 2 400 kilomètres. Une visite insolite des sous-sols de la capitale. Les égoûts de Paris furent commencés sous Napoléon III, grâce à l'ingénieur Belgrand, afin d'assainir Paris. Aujourd'hui, les eaux usées s'écoulent principalement vers les Achères, une des plus grandes stations d'épuration d'Europe. Ce circuit [...]

Panoramas (passage des)

Face au musée Grévin et débouchant sur le boulevard Montmartre, le passage des Panoramas est le véritable premier passage couvert de Paris, ouvert en 1799 et décrit dans Nana par Zola. Il est également l'un des rares passages à avoir conserver aujourd'hui l'animation qui le caractérisait lors de sa construction au 19ème siècle et ce, grâce à sa situation privilégiée au sein des grands boulevards. Bâti sur l'ancien jardin de l'hôtel de Montmorency, son nom lui vient d'une nouvelle attraction importée de Londres : le panorama. Six galeries composent les panoramas : le passage proprement dit auquel [...]

Verdeau (passage)

Le passage Verdeau fait partie des nombreux passages couverts qui ont été creusés sur les Grands Boulevards. Il prend naissance au 6 de la rue de la Grange-Batelière. Son créateur, M. Verdeau le conçut sans grande originalité, en 1847, par la même équipe d'architectes que son voisin le passage Jouffroy, emmenée par Jacques Deschamps. Il n'eut cependant pas la même aura et doit sa "survie" à la proximité de la salle des ventes de Drouot. On y trouve aujourd'hui des antiquaires et des petits libraires. A voir Les boutiques de livres A proximité Le musée de personnages en cire Grévin Les [...]

On y trouve la Ruche, inaugurée en 1902, ancienne "rotonde des vins" de l'exposition universelle de 1900, appelée ainsi en référence aux petits ateliers qui sont disposés autour de l'escalier central. Racheté par le sculpteur Boucher, il en fit un lieu d'accueil pour les jeunes artistes encore peu connus. On peut nommer, parmi ces gens que Boucher surnommait "ses abeilles" des noms devenus aujourd'hui célèbres comme Chagall, Fernand Léger, Modigliani, Zadkine. L'endroit fut sauvé de la destruction et de la spéculation immobilière grâce à la mobilisation de nombreux artistes. Il continue encore [...]

Princes (passage des)

Ouvert en 1860, le passage des Princes relie la rue de Richelieu au boulevard des Italiens. A l'initiative du banquier Mirès, il fut le dernier passage couvert parisien. Moins animé que d'autres passages couverts, il a conservé ses verrières et ses arceaux métalliques. Restauré en 1995 par les assureurs AGF, le passage a conservé une coupole en verre coloré à motif de roses d'époque 1930. A voir Le décor du passage superbement mis en valeur Les magasins de jouets pour enfants A proximité La rue et l'hôtel des ventes Drouot La place et la palais de la Bourse

Grand Cerf (passage du)

Au 145 de la rue Saint-Denis se trouve le plus haut passage de Paris, s'élevant à 12 mètres. Construit au début du 19ème siècle, il prit place en lieu et place de l'hôtellerie dite du Grand Cerf qui, jusqu'à la Révolution, était le point de départ et d'arrivée des voitures des postes des Messageries Royales. Successivement vendu, c'est l'Assistance publique qui en devint propriétaire en 1862. Le chemin de fer détruisant l'avenir des diligences, l'Assistance Publique arrêta d'entretenir un passage à l'activité déclinante. En 1989, le groupe Arcade entreprend sa rénovation mais la vie du passage [...]

Rue de la Grange-Batelière

Au numéro 10 se trouve l'hôtel de Novilos où se rencontraient notamment Hugo, Vigny, Musset, Arago. En vous promenant, vous découvrirez l'entrée de deux passages : le passage Jouffroy et le passage Verdeau. A voir Les passages Jouffroy et Verdeau A proximité La rue et l'hôtel des ventes Drouot Le musée Grévin La rue du Faubourg Montmartre

Passage Choiseul

Un des plus célèbres passages couverts de Paris qui était aussi l'un des plus animés du 19ème siècle. Situé au 40 de la rue des Petits-Champs, il jouit à la fois de l'animation des grands boulevards et de l'effervescence d'un quartier essentiellement fréquenté par des hommes d'affaires et des banquiers. Creusé à l'initiative de la banque Mallet qui acheta 4 hôtels particuliers pour les détruire (dont l'hôtel de Gesvres), il fut ouvert au public en 1825. Sa conception architecturale est l'oeuvre initiale de l'architecte Mazois puis de l'architecte Tavernier. On y trouvait notamment un haut lieu [...]

Square du Vert Galant

Ce square forme la pointe de l'île de la Cité. On y accède en traversant le Pont-Neuf pour y découvrir une magnifique vue sur le Louvre et la coupole de l'Institut. A proximité Le Pont-Neuf La place Dauphine L'île de la Cité

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Paris