Guide Top 100 des monuments de Prague



Photo du guide de voyage Top 100 des monuments de Prague
Prague est une destination qui saura plaire aux amateurs d’histoire et de culture. En effet, la capitale tchèque regorge de lieux et monuments qui témoignent de son passé prestigieux. Afin de faire le plein de découvertes, il faudra se rendre à la Staré Město pražské (qui veut dire vieille ville pragoise) et commencer la visite par une petite balade dans sa grande place (Staroměstské náměstí) afin de découvrir son horloge astronomique, le Palais Kinský et le monument à Jan Hus. S’il y a une adresse que les touristes ne louperont sûrement pas à la Place de la Vieille Ville c’est sans aucun doute l’Eglise de Notre-Dame de Tyn un édifice religieux de style gothique. Avec ses clochers de plus de 80 mètres de long, on peut voir cette église de bien loin. Rendez-vous ensuite à la Place de la République et ne manquez pas la Tour poudrière et la Maison Commune. A voir aussi la Maison à la Vierge noire, jadis elle appartenait au marchand Frantisek Josef Herbst, aujourd’hui elle est utilisée comme une galerie adjacente de la Galerie nationale à Prague. Si vous n’êtes pas encore rassasié de culture, faites un petit tour du côté du Palais Clam-Gallas un bâtiment datant de 1713 et de la Maison municipale qui abrite une salle de concerts, une salle d’exposition, un bar, un magnifique restaurant décoré dans un style Art nouveau et une salle de réception. Avant de quitter la Staré Město pražské, ne manquez pas Týn, le cœur névralgique de la vieille ville.

Booking.com





Les lieux du guide Top 100 des monuments de Prague
Chapelle Italienne

Appelée aussi chapelle italienne de l'Assomption de la Sainte-Vierge, cet édifice est atypique. Construit entre 1590 et 1597 pour les premiers italiens installés à Prague, il se signale par un plan ovale inhabituel en Bohême pour l'époque. Ottavio Mascherino, architecte au service du pape, pourrait être son concepteur. C'est l'une des trois églises du Clementinum mais n'est que très rarement ouverte au public.

Cimetière de Vyšehrad

Le cimetière national de Vysehrad fut fondé en 1660 et agrandit dans les années 1870 sur une éminence rocheuse dominant la Vltava. Son emplacement garde une grande signification historique et mythologique pour le peuple tchèque. Les autorités municipales décidèrent d'y regrouper les sépultures de personnalités (politiques, militaires, artistiques) du pays. On en compte environ 600 dont celles de Dvorak, Smetana, Mucha...Les petites bougies allumées à la nuit tombée sur les tombes parent le vieux cimetière de Vysehrad d'une atmosphère magique.

Cimetière d'Olšany

Construit en 1679 pour accueillir les victimes de la peste, le cimetière d'Olsany fut agrandi au XIXe siècle et se vit entouré d'autres lieux de sépultures. Ceux-ci comprennent un cimetière russe et un cimetière juif où repose Franz Kafka dans la rangée 21. Plus grand cimetière de la ville, on reste surpris et charmé par la nature envahissante qui recouvre la plupart des tombes.

Eglise St-Jacques

Située dans le quartier de la Vieille-Ville, l'église Saint-Jacques était à l'origine l'église gothique (XIVe siècle) du couvent des Frères mineurs. On la remania dans le style baroque après l'incendie de 1689 qu'auraient allumé des agents de Louis XIV. La transformation de l'intérieur, avec l'ajout de vingt autels latéraux est une superbe réussite et sa longue nef donne à l'église, dotée d'un orgue de grande facture, une excellente acoustique. Ne manquez surtout pas d'aller admirer ce qui est sans doute le plus beau tombeau baroque de Bohême (1714), celui du comte Vratislav de Mitrovice, œuvre [...]

L'église Saint-Jean-sur-le-Rocher, malgré sa taille modeste mérite votre attention. C’est une œuvre audacieuse avec sa coupole centrale et ses deux flèches sur la façade occidentale. Construite en 1730 par Dientzenhofer, ne manquez pas d'admirer le bel escalier monumental extérieur réalisé par Schmidt pour une confrérie d'artisans de la Nouvelle-Ville. Les statues de la façade dues à Seeling datent de 1880. La statue en bois du maître-autel de Saint-Jean-Népomucène est le modèle sculpté par Jan Brokof pour la statue en bronze de 1683 érigée sur le pont Charles.

Eglise St-Nicolas de la Vieille-Ville

L'Eglise Saint-Nicolas-de-la-Vieille-Ville est une église exceptionnelle qui vous replongera dans le baroque tchèque du 18e siècle. Dès le 12e siècle, il y avait ici une église dédiée à saint Nicolas -le patron des commerçants. Bien sûr, elle était romane. Celle qui est sous nos yeux est plus récente, elle est baroque et date de 1737. C’est à Kilian Ignaz Dienzenhofer, le grand architecte du baroque pragois que l’on doit sa construction. Avec Notre-Dame-de-Lorette et l’église Saint-Nicolas-de-Mala-Strana, elle figure au rang des plus belles églises de Prague. Le plan est original. L’architecte [...]

Proche de Male Namesti, le palais Clam-Gallas est l'une des plus importantes réalisations pragoises de l'architecte viennois Fischer von Erlach, qu'il conçut vers 1700 pour l'ambassadeur de l'empereur à Prague. Ses portails grandioses, encadrés de statues d'Hercule par Matyas Braun, donnent une idée de la somptuosité de l'intérieur baroque. Ne manquez pas le magnifique escalier intérieur, considéré comme l'un des plus beaux de la ville. Beethoven interpréta plusieurs de ses œuvres dans le théâtre privé du palais. Très abimé lorsqu'il abritait les archives de Prague, il a été superbement restau [...]

Palais de l'Industrie

Le palais de l'Industrie, aujourd'hui palais des Congrès, chef-d'œuvre de fer et de verre qui anticipe sur l'Art nouveau, fut le fleuron de l'Exposition de 1891, avec ses 208 m de long et ses 13000 m². Réalisé par les architectes Münzberger et Prasil, ne manquez pas d'admirer l'immense verrière en arcade qui pèse cinq cents tonnes.

Le spectaculaire théâtre Vinhorady, installé sur la charmante place de Namesti Miru est un magnifique édifice Art nouveau de 1907 qui vaut le déplacement. Le bâtiment de style néo-baroque d'Alois Censky présente une ornementation Jugendstil. Sculptés par Milan Havlicek, les deux personnages ailés qui couronnent sa façade symbolisent le Drame et l'Opéra. De 1913 à 1920, son répertoire se développa dans une veine expressionniste très dynamique. Dès le 18 novembre 1989, le théâtre fut un des lieux de réunion du Forum civique de Vaclav Havel, ses acteurs en tête.

Vieux Cimetière Juif

Au cœur de l'ancien ghetto, le vieux cimetière juif renferme près de 12000 stèles derrière son imposant mur d'enceinte. Fondé en 1478, il est considéré comme l'un des plus anciens d'Europe. Il resta pendant plus de trois cents ans le seul lieu de sépulture accordé aux juifs. Le territoire du ghetto étant très limité, le cimetière ne fut bientôt plus en mesure de recevoir de nouvelles tombes et dans la mesure où le rite proscrit la violation des sépultures, on étagea les cercueils, parfois sur 10 niveaux. Imprégnez-vous de l'atmosphère si particulière qui se dégage de ce lieu hors du temps et n'oubliez [...]

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Prague