Guide Top 100 des monuments de Prague



Photo du guide de voyage Top 100 des monuments de Prague
Prague est une destination qui saura plaire aux amateurs d’histoire et de culture. En effet, la capitale tchèque regorge de lieux et monuments qui témoignent de son passé prestigieux. Afin de faire le plein de découvertes, il faudra se rendre à la Staré Město pražské (qui veut dire vieille ville pragoise) et commencer la visite par une petite balade dans sa grande place (Staroměstské náměstí) afin de découvrir son horloge astronomique, le Palais Kinský et le monument à Jan Hus. S’il y a une adresse que les touristes ne louperont sûrement pas à la Place de la Vieille Ville c’est sans aucun doute l’Eglise de Notre-Dame de Tyn un édifice religieux de style gothique. Avec ses clochers de plus de 80 mètres de long, on peut voir cette église de bien loin. Rendez-vous ensuite à la Place de la République et ne manquez pas la Tour poudrière et la Maison Commune. A voir aussi la Maison à la Vierge noire, jadis elle appartenait au marchand Frantisek Josef Herbst, aujourd’hui elle est utilisée comme une galerie adjacente de la Galerie nationale à Prague. Si vous n’êtes pas encore rassasié de culture, faites un petit tour du côté du Palais Clam-Gallas un bâtiment datant de 1713 et de la Maison municipale qui abrite une salle de concerts, une salle d’exposition, un bar, un magnifique restaurant décoré dans un style Art nouveau et une salle de réception. Avant de quitter la Staré Město pražské, ne manquez pas Týn, le cœur névralgique de la vieille ville.

Booking.com





Les lieux du guide Top 100 des monuments de Prague
Banque de Moravie (La Façade)

Aux numéros 24-28 de la dynamique rue piétonne Na Prikope, l'imposante façade de la banque de Moravie (1936-38) est signée Frantisek Roith, qui réalisa aussi la Bibliothèque municipale. Formé à Vienne, à la Wagnershüle d'Otto Wagner, Roith s'installa à Prague. Son style, à la fois monumental et sobre, est directement inspiré des principes de l'architecture autrichien.

Eglise Notre-Dame-de-la-Victoire (ou de l'enfant Jésus de Prague)

Appelée aussi l'Eglise de l'Enfant Jésus de Prague, cette église Notre Dame de la Victoire fut en 1613 le premier édifice baroque de la ville. Occupée par les luthériens de la communauté allemande jusqu'à la bataille de la Montagne Blanche (1620), elle passa ensuite sous l'autorité des Carmélites qui la renommèrent église Notre-Dame-de-la-Victoire afin de célébrer cette victoire catholique sur l'hérésie protestante. L'aspect architectural d'aujourd'hui date de 1640. L'intérieur reprend le plan traditionnel des églises romaines baroques. Mais l'église est surtout célèbre dans le monde entier pour [...]

Eglise Notre-Dame-des-Neiges

L'église Notre-Dame-des-Neiges, magnifique édifice gothique, mérite une halte. Elle fut édifiée en 1347 pour célébrer le couronnement de l'empereur Charles IV. S'il s'agit de la plus haute construction de Prague, elle ne représente que le chœur de l'édifice. Son nom lui vient d'un miracle survenu au IVe siècle lorsque la Vierge fit tomber de la neige en plein mois d'août. Elle offre aujourd'hui un agréable petit jardin, loin du flot des passants.

L'église de Notre-Dame-de-Tyn est, après la cathédrale Saint-Guy, l'édifice religieux le plus important de Prague. Le plus saisissant dans cette église, c’est la hauteur de son pignon et l’aspect de ses clochetons qui, depuis 1368, culminent tout de même à 80 mètres de hauteur au-dessus de la place de la vieille ville. Une extraordinaire statue en or massif de la Vierge orne sa façade. Vous pouvez visiter l’intérieur de l’église, c’est un bel exemple d’une église gothique complètement baroquisée. Un véritable petit théâtre, avec ses autels dorés, ses statues tourmentées et des tableaux pour les [...]

Une surprenante peinture de Saint-Venceslas à cheval (fin XIXe siècle) par Mikulas Ales décore la maison Storch. Ce bâtiment néo renaissance de la fin du XIXe siècle construit sur l'emplacement d'une maison gothique se trouve sur le côté sud de la place de la Vieille ville et est également connu sous le nom de maison à la Vierge de pierre.

Au tournant du XXè siècle, la reconstruction du quartier juif donne aux pragois l'occasion de mettre en pratique les esthétiques qu'ils défendaient. Si beaucoup d'immeubles élevés à cette époque présentent d'exubérantes décorations Art nouveau, celui qui fait le coin de Bilkova et d'Elisky Krasnohorske, bâti de 1919 à 1920 pour une coopérative d'enseignants, n'est orné en façade que de quelques motifs géométriques répétés. C'est un exemple d'architecture cubiste, école qui ne rencontra pas d'écho en Europe ailleurs que parmi l'avant-garde tchèque et autrichienne avant et après la Première Guerre [...]

Au nord de Vinohrady, sur la butte de Zizkov, se trouve le Mémorial national achevé en 1932, et imposant symbole de la lutte pour l'indépendance du peuple tchécoslovaque. A l'intérieur, des mosaïques retracent les grandes heures de l'histoire nationale. Après avoir servi de mausolée à Klément Gottwald et à d'autres dirigeants communistes, le bâtiment a été cédé au Musée national qui envisage l'ouverture en 2009 d'un musée consacré à l'histoire tchèque moderne. Devant, s'élève l'impressionnante statue équestre de Jan Zizka de Bohumil Kafka.

A la fin du XVIIè siècle, l'architecte français J.B. Mathey s'inspira des villas Renaissance italiennes pour construire le palais Troja pour le comte Sternberg. C'est l'une des plus séduisantes résidences d'été de Prague. Située au pied de hauteurs dominant la Vltava, elle s'ouvre sur un jardin à la française dont les lignes de fuite aboutissent à un escalier monumental orné de plus de vingt sculptures. A l'intérieur, des fresques vantant avec extravagance la loyauté de la famille Sternberg aux Habsbourg décorent murs et plafonds. Restauré, le palais Troja abrite une collection d'art du XIXe s [...]

Situé à l'ouest du parc de Letna, le pavillon Hanavsky fut construit par Otto Hieser pour l'Exposition du Jubilé en 1898. Son style néobaroque n'est pas très éloigné du Jugendstil. Il fut offert en présent par le prince de Hanau à la ville de Prague. L'endroit abrite aujourd'hui un restaurant très connu. C'est au pied de ce pavillon que s'ouvrit la première piscine municipale.

La Santa Casa (maison sainte) est au cœur du sanctuaire de Notre-Dame-de-Lorette. C'est une réplique d'un sanctuaire italien (à Loreto) qui, selon la légende, serait la maison de la Vierge transportée par des anges en 1294. Celle que vous pouvez admirer à Prague affirmait la victoire des catholiques en célébrant le culte de la Vierge, après la bataille de la Montagne Blanche en 1621. Construit grâce à l'argent de la princesse Benigna de Lobkowicz, sa superbe façade, œuvre du célèbre Dientzenhofer, se compose de deux pavillons latéraux, d'un corps central avec un clocher coiffé d'un bulbe. Son décor [...]

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Prague