Guide Top 100 des monuments de Rome



Photo du guide de voyage Top 100 des monuments de Rome
On décrit souvent Rome comme un musée à ciel ouvert et ce n’est pas faux ! Il suffit de s’y promener pour découvrir toute la richesse de son patrimoine et de son histoire. Certains vont à Rome spécialement pour y découvrir les vestiges d’un passé glorieux. Parmi les monuments qu'on ne peut rater à Rome, il y a évidemment les Catacombes de Rome : très anciennes, elles sont à découvrir absolument ! Elles remonteraient aux premiers siècles après J-C. En plus de la tombe de Saint Sébastien, il y a aussi quelques tombes juives et païennes. Chapelle Sixtine : monument magnifique avec des fresques de Michel Ange. On peut y voir des scènes de la vie de moïse et du christ et le jugement dernier sur l’autel. Le Forum : il n’en reste que des ruines mais il faut savoir que ce fût le centre de la vie de la cité Romaine. Aujourd’hui, l’entrée est payante et mérite qu’on y passe le temps d’une balade. La Fontaine de Trevi : cette fontaine est sans doute le symbole de Rome. La tradition dit qu’il faut jeter une pièce de monnaie dans le fontaine en faisant un vœu. Puis avant de partir, il faut aussi lancer une seconde avec le bras droit en tournant le dos afin d’être sûr de revenir un jour à Rome. Le colisée de Rome : c’est en plein centre-ville que l’on peut découvrir ce joyau architectural. Autrefois, c’était le lieu de rencontre des gladiateurs et des jeux du circuit. Aujourd’hui c’est l’un des symboles de Rome qui trouve d’ailleurs sa place sur la pièce italienne de 5 centimes d'euros.

Booking.com





Les top lieux du guide Top 100 des monuments de Rome
Mur d'Aurélien

La muraille d'Aurélien fut construite par cet empereur dans les années 270, puis poursuivie par Probus, dans le but de protéger plus efficacement la ville de Rome, contre les menaces barbares. Longue de 19km, dont il reste encore près de 12,5km aujourd'hui, elle comptait 18 portes et 381 tours. Elle fut renforcée sous Maxence au début du IVème siècle, puis sa hauteur fut doublée sous Honorius au VIème siècle, et sa ligne supérieure fut crénelée. Cette muraille est marquée par son caractère composite : en effet sa construction dut répondre à un double objectif de rapidité et d'économie, aussi elle [...]

Pyramide Cestia

La pyramide Cestia, haute de plus de 36m pour une base de 29,5m est en fait le tombeau d'un tribun de la plèbe qui y fut enterré en 12 avant JC, Gaius Cestius. La pyramide Cestia est sans doute l'un des rappels les plus éclatants sur le fait que Rome venait tout juste de conquérir l'Égypte, en 30 avant JC et se laissait déjà influencer par l'architecture du pays de Pharaon. Elle fut ensuite enserrée au IIIème siècle dans la muraille d'Aurélien, construite dans les années 270, et qui était longue de 19km.

Porte Saint-Sébastien

La porte Saint Sebastien ouvre sur la plus célèbre des anciennes routes romaines : la via Appia Antiqua qui menait de Rome vers Naples. C'est sans doute la mieux conservée des portes de la muraille d'Aurélien. Cette muraille de 19km fut construite dans les années 270. La porte est désormais le siège du musée de la muraille qui retrace l'histoire de l'édification de celle-ci sous la muraille d'Aurélien pour protéger la ville plus efficacement contre les menaces barbares. Des dessins, ainsi que des maquettes sont visibles et un accès est également offert à une promenade sur près de 400m de la muraille. [...]

Eglise Saint-Georges in Velabro

La Basilique de Saint Georges in Velabro remonte au VIIème siècle. Aujourd'hui, l'édifice n'a plus de plan vraiment régulier du fait des nombreuses modifications et rénovations qu'il a connues. Les plus importantes remontent au XIIIème siècle quand la basilique fut dotée de son portique, d'un campanile et de fresques de Pietro Cavallini dans son abside. Au début du XXème siècle, Antonio Munoz s'efforça également de délivrer l'église de ses nombreuses modifications tardives et de lui redonner une apparence la plus proche possible de ce qu'elle devait être au Moyen-âge.

La basilique de Saint Pierre aux Liens accueille encore aujourd'hui ce qui est considéré comme les reliques des chaines, qui entravèrent Saint Pierre lors de son emprisonnement à Jérusalem puis à Rome. Sa fondation remonte au milieu du Vème siècle après JC. Le portique que l'on attribue traditionnellement à Baccio Pontelli, fut ainsi ajouté en 1475. L'intérieur comporte une nef et deux ailes, ainsi que trois absides. Il est décoré d'œuvres de Guercino, Domenichino, Pomarancio et Bregno, mais c'est surtout le célèbre Moïse de Michel Ange qui attire les visiteurs. Il s'agissait au départ d'une des [...]

L'église de San Pietro in Montorio fut construite sur le mont du Janicule à Rome, à l'endroit supposé du martyre de Saint Pierre sur la croix. Le bâtiment actuel fut commandité par Ferdinand et Isabelle la catholique, les souverains espagnols, en lieu et place d'une église du IXème siècle déjà consacrée à Saint Pierre. La façade relativement austère simplement dotée d'une rosace contraste avec l'intérieur où se côtoient les œuvres d'art d'artistes célèbres des XVIème et XVIIème siècles. Sebastiano del Piombo, Michel Ange, Giorgio Vasari et Dirck Van Baburen sont parmi les plus représentés. De nombreuses [...]

Le palais Montecitorio a été dessiné pour le neveu du Pape Grégoire le XV, par Gian Lorenzo Bernini. Suite à la mort du pape, la construction a été interrompue. Soixante dix années plus tard, l’architecte Carlo Fontana l'a repris et a ajouté une tour-clocher. Aujourd’hui, le Palais Montecitorio est le siège de la Chambre des députés (Camera dei deputati). Pour répondre aux nouvelles fonctions, l’architecte Ernesto Basile a rénové l’ancienne cour et a crée une grande salle de réunion. Ce magnifique palais vous fera inévitablement penser au style Art Nouveau malgré les différentes étapes de cons [...]

Probablement érigée de 176 à 193 sur le modèle de la célèbre colonne Trajan, la colonne votive contenait autrefois les cendres de l'empereur Marc-Aurèle. Haute de 29,60 mètres, les reliefs qui la décorent s'étendent en spirale, comme un rouleau de parchemin déroulé, représentant les victoires de l'empereur sur les peuples germains et Sarmates.

La colonne Trajane est sans doute le vestige le plus impressionnant des forums impériaux. Elle était le point d'aboutissement du forum, que l'empereur Trajan fit ériger au début du IIème siècle. Sur toute la hauteur de la colonne sont représentées des scènes en bas-relief. Elles évoquent les campagnes militaires de Trajan contre les Daces, peuple du nord du Danube, en Roumanie. Le règne de Trajan correspond à l'apogée de l'Empire, tant par sa puissance que par son expansion territoriale.

Le couvent de Capucins est un don généreux de la famille Barberini. Construit en 1624, sa façade affiche une sobriété particulière en cette période de splendeur du baroque. De nombreux princes et rois ont cependant contribué à la décoration intérieure. Cette église repose sur une monumentale et baroque crypte mortuaire qui contient les ossements de plus de 4000 moines capucins et nobles enterrés dans le même costume, par humilité. Si l'inspiration baroque n'est pas flagrante dans l'architecture du bâtiment, elle transparait allégrement dans la décoration intérieure de l'église. Des œuvres de peintres [...]

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Rome