Guide Top 50 des lieux de visite de Séville



Photo du guide de voyage Top 50 des lieux de visite de Séville
Entre un séjour oriental et un séjour occidental, votre cœur balance ? Et si vous vous offriez les deux ? Ceci est possible à Séville. En effet, cette magnifique ville andalouse est connue pour son style mi- espagnol, mi- maure avec une touche romaine, et ce en raison de son passé. Pour connaître toutes les facettes de Séville et découvrir tous les monuments qu’elle abrite, vous avez trois noms de quartiers à retenir : Santa Cruz, Los Arenales et Macarena. Le quartier Santa Cruz : est le quartier des promenades par excellence. Avec ses ruelles étroites, ses maisons traditionnelles et ses jolis patios, il offre un cadre de balade paisible. En déambulant dans ses petites rues, vous croiserez la cathédrale Notre Dame du Siège de Séville, un magnifique édifice religieux datant de 1420. Même le touriste le moins averti ne manquera pas de remarquer que cette église a des allures de mosquée, et ce n’est pas par hasard. Jadis il s’agissait d’une mosquée, mais elle a été convertie en église lors de la reconquête du royaume musulman par les chrétiens. Toujours dans le même quartier, ne manquez pas L’alcazar de Séville (los Reales Alcázares) un palais édifié en 844 par les Omeyyades d’Espagne. A voir également l’Hôpital de Venerables, la Plaza del Triunfo, le Callejón del Agua et la Mairie. Le quartier de Los Arenales abrite quant à lui le port de Séville, il est plein de vie notamment autour de la Plaza de Toros de la Maestranza. A ne surtout pas manquer dans ce quartier : le Théâtre de la Maestranza, le Musée Maritime, l’Hôpital de la Carité et l’Avenue Cristóbal Colón. Le quartier de la Macarena peut être considéré comme le quartier religieux et spirituel de Séville. Il contient en effet de nombreux couvents et églises, on ne s’y rend pas uniquement pour la foi, mais pour boire un verre dans ses nombreux bistrots d’époque et ses bars à la décoration très traditionnelle. Profitez de votre escapade dans ce quartier, pour découvrir le siège du Parlement d’Andalousie qui était d’antan l’Hôpital de la Cinco.

Booking.com





Les lieux du guide Top 50 des lieux de visite de Séville
Hospice de la Charité

L'Hospice de la Charité, financé par Don Miguel de Manara en 1667, a certes de belles décorations d'azulejos que ces façades et dans son patio principal mais il est connu surtout pour abriter des œuvres de grands artistes comme Valdes real et Murillo. Le thème qui leur a été imposé est celui de la mort et de la charité. Et il est traité avec une certaine brutalité et morbidité mais en même temps finesse par les 2 peintres.

Plaza de America

La place et ses bâtiments ont été conçus pour l'Exposition ibéro-américaine de 1929 par Aníbal González à qui on doit également la place d'Espagne. Elle est limitée par trois imposant bâtiments dans les trois styles architecturaux différents majeurs qui ont marqué Séville. Il y a donc le musée des coutumes et arts populaires dans le style mudéjar, le musée d'archéologie de style néo-Renaissance et le pavillon royal de style néogothique, occupé actuellement par des bureaux municipaux. Vous pourrez en outre vous promener au coeur des jardins, égaillés par des fontaines des statues et divers monuments [...]

Musée des Arts et des coutumes populaires

Le Musée des Arts et des coutumes populaires fut construit en style mudéjar à l´occasion de l´Exposition de 1929 par Aníbal González. Vous y trouverez des habits et des intérieurs d'habitation traditionnels de familles populaires ou bourgeoises. Notamment, les habits réservés aux jours de fêtes religieuses sont particulièrement beaux. Il y a aussi toute sorte d'objets de la vie quotidienne, mais aussi les instruments de musique traditionnels, des métiers à tisser, des instruments pour l'agriculture, des objets d'orfèvrerie populaire. Un musée très complet dans ce domaine.

Calle Sierpes

La Calle Serpies est la rue commerçante la plus connue de Séville. C'est une rue pietonne qui part de la Plaza de San Francisco et est remplie de boutiques de toutes sortes ou de cafés, de patisseries et de bars à Tapas qui font qu'elle est toujours remplie de monde, de jour comme de nuit. Quand vous y passerez, vous croiserez un mur, anciennement celui de la prison de Séville. Ayez alors une pensée pour Cervantes car c'est là qu'il rédigea Don Quichote.

La Chapelle de San Jose (Saint Joseph) est le monument baroque par execellence. La façade est jolie avec ses azulejos et la statue de Joseph portant l'enfant Jésus mais comme souvent à Séville, c'est à l'intérieur que l'ornementation baroque s'exprime. Allez directement vers le grand retable car c'est de lui que semble émaner la profusion baroque qui nous saisit en entrant. Mentionnons en outre une belle peinture de Valdès Leal, la ""Desposorios de la Virgen"" (le mariage de la vierge).

De son vrai nom Nuestra Senora de l'Esperanza (Notre Dame de l'Espérance), la basilique abrite la plus célèbre statue de Séville, appellée la Macarena. Cette magnifique œuvre du 17ème représente la vierge Marie et est l'objet d'une dévotion très forte à Séville. Chaque année, le vendredi saint, elle est portée en procession à travers la ville.

L'Université de Séville occupe les locaux de l'ancienne manufacture de tabac sévillane, érigée en 1711. Ces bâtiments, lors de leur construction, étaient considérés comme révolutionnaires grâce à leurs innovations : des canalisations souterraines et un système complexe de ventilation permettaient la conservation et le travail du Tabac. Encore de nos jours, en pleine chaleur, l'endroit reste d'une douce fraîcheur. Sur le portail d'entrée de l'université, on trouve un portrait de Colomb sculpté dans la pierre.

Le quartier de Triana est connu pour ses céramiques et l'église Santa Ana. C'est l'ancien quartier gitan, et il est considéré comme le berceau du flamenco.

Le Musée Andalou d'art contemporain est installé dans l'ancien monastère de la Chartreuse. Mais c'est surtout pour les expositions qui s'y tiennent et pour les collections qu'il faut s'y rendre. Le lieu est riche de plusieurs milliers de peintures, céramiques, sculptures ou autre forme artistique du XXème siècle. Peuvent y être admirées des oeuvres de Chillida, Saura ou Miro mais aussi celles de nombreux artistes andalous.

Le musée d'archéologie fut créé au 19ème siècle mais le bâtiment Renaissance actuel fut construit pour l'exposition Ibéro-Américaine de 1929. Ses trois étages retracent les occupation successives des lieux depuis l'époque préhistorique. Bien sûr, l'époque romaine est particulièrement représentée avec des sculptures des principaux empereurs qui proviennent d'Italica, la principale cité romaine accessible de la Région. Sont à voir aussi des belles pièces phéniciennes, islamiques du 11ème siècle et mudejar du 15ème.

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Séville