Guide Top discothèques à Londres : la sélection des meilleures boites de nuit



Photo du guide de voyage Top discothèques à Londres : la sélection des meilleures boites de nuit
La vie nocturne ‘made in London‘ prend une dimension unique. La ville compte des centaines de boîtes de nuits… de quoi avoir le tournis ! Mais attention : la soirée se termine un peu plus tôt qu’en France... donc ne tardez pas trop à y aller ! L’Aquarium est un club qui fait des ravages à Londres. Entre une danse et une autre, vous vous séparez de la piste pour plonger dans le jacuzzi ou la piscine. Il est équipé d'une très bonne sono et est doté d’une programmation très riche. Dans le quartier de Shoreditch et Hoxton, Avalon est considéré comme l’écrin de la bonne ambiance. Une programmation musicale branchée s’accorde parfaitement au décor de ce club. A voir ! Situé dans le quartier de Soho, le Bond Club se caractérise par ses projections d'ambiances pour enflammer les pistes. Sa musique est intéressante car il passe de la R'n'B et des standards de la house. Boujis fait de vous un ‘happy few‘, le temps d’une soirée ! Car c’est le club qui peut se vanter d'avoir une clientèle de luxe (des princes et des princesses… et puis pourquoi pas vous !). Chinawhite figure parmi les clubs les plus visités de la ville. Discothèque fiévreusement effervescente, elle séduit avec son décor imprimé et sa tapisserie design. L’ambiance y est très festive… le ClubTEN est une adresse ‘absolutely glamourous’, à visiter d’urgence. Au décor intime et raffiné, le son est live et les cocktails exclusifs… c'est une boîte qui a plus d’un tour dans son sac.

Booking.com





Les lieux du guide Top discothèques à Londres : la sélection des meilleures boites de nuit
Grenadier

Le Grenadier est un pub traditionnel et patriotique, aux couleurs du Royaume Uni. L’intérieur est petit et sombre, mais confortable, et les tableaux de gardes sur les mûrs racontent l’histoire de ce pub militaire. Le comptoir est probablement l’un des plus anciens de son genre. Au fond, se trouve un petit restaurant de 20 places. Vous souhaitez déguster des hamburgers faits maison ou découvrir la mystérieuse recette de son fameux Bloody Mary’s ? Rendez-vous au Grenadier !

Fabric

Le Fabric est une boîte de nuit populaire située au nord-ouest de Londres, dans le quartier de Smithfield. Le décor, des mûrs de pierre, des sièges en cuir, et un comptoir en marbre. Trois pistes de danse s’étalent sur les 24000 m2, et peuvent accueillir entre 1500 et 2000 personnes. Les dj y mettent le feu avec une musique variant entre hip hop, funk et house. Le Fabric dispose d’un bar servant uniquement des boissons, bières et alcools divers.

93 Feet East

L e 93 Feet East est une discothèque-bar qui à l’intérieur n’offre pas grand-chose, si ce n’est une sélection musicale jusqu’alors inégalée dans l’est de Londres. Trois grands espaces : le « bar rose » et le « bar galerie » dédiés aux expositions et aux dj, puis le hall principal, équipé d’un écran géant et d’une scène, où défilent aussi bien des groupes méconnus que de grands noms de la scène hip hop américaine, le tout en live.  Il propose des bières, vins ainsi que quelques cocktails, et dispose d’une terrasse. Ouvert 7/7jrs.

Le Cherry Jam est le seul club de l’ouest de Londres à pouvoir se vanter d’être à la fois un bar-restaurant, une boutique et une discothèque. Cuisine internationale et cuisine japonaise se mélangent dans ce lieu pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes. La musique varie entre le disco-house, l’électro pop et les grands tubes, bien connus des habitués du dancefloor.

Egg

L’Egg est un night club populaire du quartier de King’s Cross. Trois salles sont réparties sur trois étages, où sont régulièrement organisées des soirées à thèmes : soirées gay, soirées du nouvel an, etc. Ce qui fait son charme, c’est avant tout sa terrasse et son jardin en plein air, aménagé dans un style ibizien, et équipé de tout ce dont on peut rêver pour un jardin : bar, chaises, tables, parasols et pelouse ! La « résidence secondaire » d’un bon nombre de Londonien !

Le Heaven est une discothèque exclusivement gay, située à deux minutes à pied du Trafalgar Square, sous les Arches de Craven Street. Cette ancienne cave à vins, a été la première discothèque gay à proposer des sons house et trance. La clientèle est essentiellement gay, mais les hétéros, de préférence de sexe masculin, sont tolérés, à condition de n’avoir rien qui couvre leurs avant-bras car au Heaven, moins on est vêtu, mieux c'est !

L’Herbal est un bar-discothèque situé sur Kingsland Road, dans le quartier de Shoreditch. Cet ancien entrepôt de brique, sur deux étages au style industriel londonien, est considéré comme l’un des bar-clubs les plus cools de l’est de Londres. La musique est éclectique : soul, techno, house, reggae, funk et j’en passe !

Comme beaucoup de clubs londoniens, le Scala a plus d’une corde à son arc ! Il est à la fois discothèque et salle de concerts. A l’intérieur, trois bars, deux pistes de danse et une scène, sur laquelle se sont déjà produits des artistes de renommée mondiale tels que Coldplay, Dido, Outkast ou encore Joss Stone. Il dispose d’une capacité d’accueil de 1145 personnes. Un fumoir est aménagé à l’extérieur pour 25 personnes. Les moins de 18 ans ne sont pas autorisés à prendre part aux festivités.

Le Matter est un lieu de la vie nocturne londonienne aux dimensions astronomiques. Une capacité d’accueil de 2600 personnes, trois étages sur 3041m2, le tout dans un style amphithéâtrale. Le niveau principal, le plus grand, dispose de 800 places debout ou 260 places assises, selon l’évènement. Une scène de 84m2 d’un côté, une cabine de dj et des éclairages de l’autre, et un bar le long du mûr. Au niveau supérieur, des balcons, un second salon et une mezzanine. Enfin, au troisième niveau, le salon VIP. Qu’importe l’évènement, réception, soirée ou concert, le Matter est un lieu qui en jette !

Public Life, le chouchou des fans de musique techno-électro ! Etablies dans la plus vieille bâtisse de la région, ces anciennes toilettes publiques victoriennes offrent juste assez d’espace pour pouvoir se déhancher. Le décor est basique, mais on est loin des longues files d’attente et des prix parfois exorbitants qui caractérisent le « west end » !

Voir tous les lieux du guide


Vidéo Marché de Portobello