Guide Venise



On sort de la gare Santa Lucia, après avoir traversé la lagune, et tout à coup on se retrouve plongé dans le décor de Venise tel qu'on l'imaginait : le Grand Canal avec vaporetto et grandes gondoles, les ponts, la foule et les beaux hôtels vénitiens au bord de l'eau...

On entame alors nos pérégrinations à travers ce labyrinthe qu'est la Sérénissime, dont l'envergure peut surprendre aux premiers abords.

Les principaux points de repaires de la ville sont des flèches pointées en direction des plus prestigieux sites de Venise : la Piazza San Marco, bondée, le Palais des Doges et la basilique Saint-Marc, ou plus loin le célèbre Rialto ou San Giorgio Maggiore, autant d'édifices représentatifs de l'ancienne puissance de Venise et de son raffinement architectural. Venise, est également constituée de musées et de galeries parmi les plus prestigieuses du monde avec entre autres : le musée Gugghenheim, la galerie dell'Accademia, la Ca' d'Oro ou le Palais Grassi...

Dans son ensemble Venise est une ville magnifique, et on a un grand plaisir à se promener dans ses ruelles étroites, à l'écart des artères les plus fréquentées, au détour d'un campo avec ses terrasses de cafés, au bord d'un petit canal ou sur les marches d'un pont... C'est une destination très touristique et on comprend pourquoi. Venise est devenue une ville au coût de la vie très élevé.

On ne compte pas, avec les charmes de Venise

Demandez le prix d'une balade en gondole et vous comprendrez ! Prévoyez pour un weekend un budget assez large pour manger au restaurant ou boire un verre, pour les entrées de musées/monuments, les transports, mais aussi pour l'hébergement : sans réductions ou offres promotionnelles, la plupart des hôtels de Venise sont très chers ! Et les prestations ne sont pas toujours très bonnes. On aura tout à gagner à passer plus de temps à la recherche d'hôtels abordables. Les petits budgets se tourneront vers les hôtels les moins chers de Mestre (mais il faut ajouter aux tarifs les temps/coûts de transport...), les campings de la côte ou du Lido (avec le même facteur transports), ou l'unique auberge de jeunesse de Venise, pour laquelle il est impératif de réserver à l'avance. Eh oui, les charmes de Venise ont un prix..!

Venise est également connue pour son grand carnaval qui a lieu chaque année au cours duquel une ambiance toute particulière s'empare de la ville, mais il faut savoir que cette période correspond également à une saturation de l'offre hôtelière, et les prix, déjà élevés, deviennent astronomiques ! Mieux vaut bien choisir sa saison pour partir à Venise... à certaines périodes creuses, les prix baissent, des offres intéressantes apparaissent, et la ville, moins bondée et plus tranquille, n'en est que plus agréable à parcourir.

 

10 incontournables de Venise

  1. La place et la basilique Saint-Marc  >>En savoir plus
  2. Le Palais des Doges  >>En savoir plus
  3. Le pont du Rialto  >>En savoir plus
  4. Le Pont des Soupirs  >>En savoir plus
  5. La basilique Saint-Pierre du Château  >>En savoir plus
  6. Le Palais Ca'd'oro  >>En savoir plus
  7. Le théâtre de la Fénice  >>En savoir plus
  8. L'Arsenal  >>En savoir plus
  9. La Gallerie dell'Accademia  >>En savoir plus
  10. Le Ghetto  >>En savoir plus

 

10 expériences à vivre à Venise

  1. Une balade en gondole
  2. Visiter les verreries de Murano
  3. Se balader entre les maisons colorées de l'île de Burano
  4. Nourrir les pigeons sur la place Saint-Marc
  5. Une croisière en vaporetto sur le Grand Canal
  6. Goûter aux antipasti vénitiens
  7. Ecouter l'orchestre baroque de Venise
  8. Visiter un atelier de masques
  9. Admirer la collection Peggy-Guggenheim
  10. Se balader dans le quartier animé du Dorsoduro

 


Guide : les Sestieri de Venise

Venise est divisée en "Sestieri", les arrondissements vénitiens. Cannaregio, Castello, Dorsoduro, San Polo, Santa Croce et San Marco, c'est dans ces 6 quartiers que vous trouverez les principaux monuments et sites d'intérêt.

Cannaregio
Cannaregio est le quartier le plus à l'ouest de Venise. C'est sur ce sestiere qu'arrivent le Ponte della Libertà et le pont de Lagunes qui relient la ville au continent. Cannaregio possède notamment quatre belles églises : Sant'Alvise, la Madonna dell'Orto, Santa Maria Assunta et la splendide Église Santa Maria dei Miracoli.
Deux beaux palais bordent le Grand Canal : le Palais Vendramin Calergi et un beau bâtiment de style gothique, la Ca' d'Oro. Cannareggio abrite également le Ghetto juif avec ses synagogues.

Castello
Castello est le plus oriental et le plus grand des six sestieri de Venise. Une grande partie de sa superficie est occupée par l'Arsenal et ses bassins, l'hôpital civil et les parcs des îles de San Pietro et de Santa Elena. Castello héberge quelques édifices religieux remarquables comme la Basilique de San Zanipolo, la Basilica San Pietro di Castello, San Francesco della Vigna et San Zaccaria, la Scuola Grande di San Marco et la Scuola di San Giorgio degli Schiavoni.
Sur la rive sud du sestiere ne manquez pas de vous balader sur le quai appelé Riva degli Schiavoni, l'une des plus belles promenades de Venise avec des vues magnifiques sur l'entrée du Grand Canal et l'île de San Giorgio Maggiore.

Dorsoduro
Dorsoduro est situé dans la partie méridionale de la ville, englobant les îles situées de l'autre côté du canal de la Giudecca. (îles de la Giudecca, de Sacca Fisola et de Sacca San Biagio). Parmi les églises principales du sestiere, on citera Santa Maria Del Carmini, et Saint Sébastien et San Pantalòn. Parmi les palais, on citera Ca'Rezzonico avec son musée du XVIIIe siècle, le Palazzo Moro, le Palazzo Loredan, le Palazzo Barbarigo et Ca'Dario.
Le musée le plus important est la Galerie de l'Académie, ne manquez pas non plus le musée d'art contemporain de Peggy Guggenheim dans le Palais Venier dei Leoni. Les deux autres îles ; La Giudecca et Sacca Fisola sont des quartiers résidentiels qui ne comportent aucun monument ou bâtiment présentant une particularité architecturale.

San Polo
San Polo est le plus petit des quartiers de Venise. La plus belle église de San Polo est Santa Maria Gloriosa dei Frari située sur le campo du même nom, très repérable par son campanile, le second de Venise en hauteur. Parmi les autres églises, on peut citer Saint Aponal, San Cassiano, San Polo, San Giacomo di Rialto...
On citera également la maison de Carlo Goldoni près de San Tomà, et le Palazzetto Bru Zane, édifice du XVIIe siècle. -Santa Croce Santa Croce est le quartier le moins riche en monuments de la Sérénissime mais il possède cependant quelques édifices remarquables. Notamment les églises de San Giacomo dell'Orio sur le campo du même nom, San Stae sur le Grand Canal, Santa Maria Materdomini.
Ainsi qu'un musée, le Ca' Pesaro, le musée d'art moderne de la ville, riche en œuvres du XIXe et du XXe siècle. On peut voir aussi sur le Grand Canal le Fondaco dei Turchi, le Museum d'histoire naturelle de la ville de Venise.

San Marco
San Marco est le quartier central et le cœur de Venise. Il comprend également l'île de San Giorgio Maggiore. San Marco est d'abord le siège de la célèbre basilique du même nom, mais possède aussi les très belles églises de Santo Stefano et San Moisè.
Le principal monument du sestiere est le palais des Doges ainsi que la place Saint-Marc avec la tour de l'Horloge, le campanile, les procuraties et l'aile napoléonienne. Parmi les nombreux palais, on citera les palais Loredan, Grimani, Corner Spinelli, Mocenigo, Grassi...
C'est aussi dans le sestiere de San Marco que se trouvent l'escalier du Bovolo, l'ancien Théâtre San Moisè et le théâtre de La Fenice. Quant à l’Île de San Giorgio Maggiore, elle est située face au Palais des Doges, à l'entrée du Grand Canal. Les principales attractions sont le monastère des bénédictins et la Basilique de Saint-Georges.


Guide : comment se rendre à Venise ?

En train :
Venise est reliée par un pont routier et ferroviaire au continent (pont de la Liberté), il permet aux trains d'arriver en gare de Venise-Santa- Lucia.
Depuis la France, des trains partent depuis Gare de Lyon, la nouvelle ligne Thello rejoint Venise en passant par Dijon, Milan, Brescia, Vicenza, Padoue, Venise Mestre et Venise Santa Lucia, comptez 13 heures de trajet environ, les prix sont intéressants, avec des tarifs qui commencent à partir de 35 euros → Infos : www.thello.comDepuis les autres ville françaises il faudra en général passer et changer de train à Milan, que ce soit en venant de Lyon ou de Marseille, via la SNCF et Trenitalia → Infos : www.trenitalia.com

En bus :
Eurolines dessert Venise depuis les principales villes françaises, pensez à réserver à l'avance en été, tout les bus sont souvent complets. Infos : www.eurolines.com  

En avion :
Nombreux vols pour Venise évidemment, compagnies nationales (Air Italia, Air France...) ou low cost (Ryanair, Easyjet...)
L'aéroport le plus proche de Venise est l'aéroport Marco Polo i Tessera, à coté de Mestre. Il est aussi possible d’atterrir à Trévise, à 30km.
Des deux aéroports des bus publics et privés partent en direction de Venise. Il est également possible de prendre un bateau-taxi depuis Marco Polo, par contre c'est très cher, environ 90 euros, ou bien un vaporetto, beaucoup moins cher, 10 euros. Des navettes gratuites assurent la liaison entre l'aéroport et l'embarcadère pour bateau et taxi.
→ Infos Aéroport Marco Polo : www.veniceairport.it
→ Infos Aéroport de Trévise : www.trevisoairport.it


Guide : se déplacer à Venise

En taxi-boat :
Très cher mais très classe, ces taxis qu'on appelle ici des motoscafi sont tout de bois verni et de chromes. La course de l'aéroport coûte près de 100 euros.

En voiture :
Il n'y a pas de voiture à Venise, il faudra laisser votre véhicule à l'extérieur de Venise, comme à Mestre par exemple, soit sur l'île artificielle de Tronchetto accessible via le pont de la Liberté. Depuis ce parking vous pourrez ensuite vous rendre dans le centre de Venise à pied ou en navette (14 euros par jour).
Il est aussi possible de garer son véhicule sous la Piazzale di Roma à l'entrée de Venise, on y trouve un parking souterrain (environ 18 euro par jour).
Une autre solution consiste à laisser son véhicule au Lido, et prendre ensuite un vaporetto.

En gondole :
Surtout utilisé par les touristes, c'est un moyen pittoresque et romantique de se déplacer, par contre c'est vraiment pas donné, près de 80 euros la demi-heure en journée et plus de 100 euros le soir, on peut monter jusqu’à 6 personnes dans une gondole.

En vaporetto :
Les vaporetti sont des bateaux-bus qui assurent les liaisons entre les îles, pas cher, il est le principal transport en commun à Venise. Géré par la ACTV il dessert les différents quartiers de la ville et notamment le Grand Canal de la place Saint-Marc eu Lido (ligne1). Un aller coûte environ 6€50 et est valable une heure. Il existe des abonnements à la demi journée (16 euros), à la journée (18 euros), pour 36h (23 euros), 48h (28euros), 3 jours (33eurros)ou à la semaine (50euros).
Il existe également de ferries qui relient Mestre et le Lido ainsi que les îles en dehors de Venise, Murano, Burano, Mazzorbo, Torcello, Treporti.
→ Infos, horaires ACTV : www.actv.it

En traghetto:
Les traghetti sont des gondoles à deux rameurs, elles sont utilisées par les piétons de façon collective pour traverser le Grand Canal. Peu chère, la traversée ne coûte que 50 centimes d'euros.

Pour aller plus loin : la beauté inattendue de Venise


Venise possède un grand nombre de monuments et de lieux touristiques mais elle regorge de trésors qui méritent le déplacement. Eloignez-vous des circuits habituels pour découvrir davantage sur cette belle ville. Rendez-vous à la Chiesa di San Francesco della Vigna, église cachée par une façade, elle contient des œuvres d’art créées par de grands noms vénitiens. Vous allez vous rendre compte que de nouvelles œuvres existent au-delà des plus connues. Suivez un itinéraire particulier entre les canaux de Venise pour vous rendre à la Chiesa di Santa Maria dei Miracoli. Cette petite église vous surprendra par la beauté de son architecture datant de la Renaissance et les marbres exceptionnels qui se trouvent à l’intérieur. Cette visite va mettre en lumière un endroit peu fréquenté qui mérite pourtant le déplacement. Partez sur l’île de Torcello pour découvrir sa cathédrale di Santa Maria Assunta et sa mosaïque dorée qui cous éblouira pour sa beauté.


Les synagogues du ghetto peuvent se visiter par leurs toits. Possibilité incroyable, vous pouvez vous rendre au Museo Ebraico qui ouvre les portes des plus beaux établissements juifs de Venise. L’itinéraire de la visite prévoir de se rendre sur les toits et d’apprécier la vue sur cette magnifique ville italienne. L’architecture de ce monument est telle qu’elle permet de profiter de ce spectacle et de se recueillir dans cet endroit extraordinaire. Le Lido est une partie de la ville très apprécié. Poussez la découverte plus loin en vous rendant au hameau de Malamocco qui ressemble à une version miniature de la ville de Venise. Etonnant, vous serez charmé par la beauté typique de cet endroit. Sur votre chemin, vous trouverez un certain nombre de lions sculptés ou peints afin de mettre en avant l’emblème de ce hameau. Magnifiques, ces symboles représentent la force de cette partie de la ville de Venise.


Booking.com





Les lieux du guide Venise
Palais des Doges

Le Palais des Doges que l’on appelle également Palais Ducal est situé dans la fameuse Place Saint Marc à Venise. Ce joli palais de style gothique se trouve en bordure du Grand Canal, entre la basilique Saint-Marc, la Piazzetta San Marco et la Rio della Paglia. Même si vous n’arrivez pas à retenir toutes ces indications ce n’est pas bien grave, une fois sur la place Saint Marc vous ne pouvez pas le rater. Construit sur des fortifications remontant au X° siècle, il est reconstruit après un incendie en 1172 par le doge Sebastiano [...]

Basilique Saint Marc

La basilique de Saint Marc est d'influence byzantine: son plan en croix grecque, ses cinq coupoles et ses 8000 mètres carrés de mosaïques en témoignent. Celles-ci représentent des scènes de l'Ancien et du Nouveau testament, de la vie du Christ, de la Vierge, de Saint Marc et d'autres saints, ainsi que des figures allégoriques. Commencée en 1063 sur les fondations d'un ancien bâtiment par un architecte grec sous le doge Contarini, l'église est consacrée en 1094 lorsque le corps de Saint Marc est déposé au centre de la crypte, sous l'autel. Des modifications et des agrandissements ont lieu jusqu'au [...]

Le Rialto

Situé au coeur de Venise, le pont du Rialto qui était à l'origine en bois, fut détruit en 1310 au cours d'une révolte. Il s'effondra de nouveau en 1444 sous le poids des personnes accourant à l'occasion du cortège nuptial du marquis de Ferrare. Un pont-levis fut même mis en place. Un concours est lancé en 1524, pour ériger un pont définitif, mais la ville endettée ne put choisir parmi les participants : Michel-Ange, Sansovino ou Palladio, ceux-ci étant morts avant. Le pont actuel, dont l'arche pouvait laisser [...]

Place Saint Marc- Piazza San Marco

L'unique place de Venise, d'où l'appellation piazza et non campo, était autrefois plus petite, et un canal la divisait, comblé par la suite. On peut aujourd'hui y admirer outre le Palais Ducal et la basilique, l'Ala Napoleonica, siège du musée Correr, mais aussi les colonnes rapportées d'Acre sur l'une desquelles se trouve le lion ailé de Saint Marc. Il est l'emblème de Venise depuis 828, date où les deux navigateurs Buono da Malamocco et Rustico da Torcello ramenèrent le corps de l'évangéliste qui se trouvait [...]

San Pietro di Castello

Ce bâtiment, situé sur l'île antique d'Olivolo, fut le premier centre religieux de Venise. Première cathédrale jusqu'en 1807, où le titre fut donné à Saint Marc. Dédiée originairement aux saints Serge et Bacchus au VII° siècle, elle est dédiée à Saint-Pierre au IX° siècle. A l'intérieur de cette église en croix latine surmontée d'un coupole se trouve le trône de Saint Pierre provenant d'Antioche, qui, selon la légende aurait été utilisé pour cacher le Saint Graal. Il est constitué d'une stèle funéraire musulmane décorée de motifs arabes et de versets du Coran. La dépouille de premier patriarche [...]

Musée Guggenheim

Il s'agit du plus important musée en Italie en ce qui concerne l'art européen et américain de la première moitié du XX° siècle. Il se situe sur le Canal Grande, dans le Palazzo Venier dei leoni, ancienne résidence de Peggy Guggenheim. Inauguré en 1980, il contient ses collections personnelles ainsi que la collection Gianni Mattioli, le jardin des sculptures Nasher. Des expositions temporaires y sont régulièrement organisées. A voir: Chef-d'oeuvres du Cubisme, Futurisme, Surréalisme, Expressionisme abstrait? On peut y voir des oeuvres de Picasso, Braque, Duchamp, Léger, Kandinsky, Brancusi, Balla, [...]

San Sebastiano

Fondée au XV° siècle, cette église réunit le plus grand corpus d'oeuvres de Paolo Caliari, dit Veronese, conservant aussi sa dépouille. Les fresques, sur le thème du triomphe de la foi sur l'hérésie, sont commencées en 1555, avec le plafond. On y trouve également des oeuvres de Titien, Bonifacio de' Pitati, Paris Bordone, Palma il Giovane, Sansovino et Alessandro Vittoria. A voir: Le plafond, Scene dell'Antico Testamento, la partie supérieure, Padri della Chiesa,Profeti, Sibille e personaggi biblici, le choeur, avec des épisodes de la vie de saint Sébastien, ainsi que l'autel, avec la Madonna [...]

Le monastère bénédictin S. Ilario di fusina fait son apparition au IX° siècle sur l'île de S. Lazzaro degli Armeni, sur laquelle est ensuite construit un hôpital pour lépreux. En 1348 est édifiée l'église dédiée à San Lazzaro. Passée aux mains des dominicains et des jésuites, elle est utilisée en 1678 pour y construire des armements. Au XVIII° siècle, des moines arméniens enfuis de la Morée après l'invasion turque y fondent un ordre religieux et un monastère sous la houle de Pierre Mechitar, ainsi qu'une bibliothèque qui devint le centre de culture arménienne de la diaspora, contenant de très vieux [...]

Museo Ebraico

Entre les deux plus vieilles synagogues vénitiennes,sur le campo de Gheto Novo, se trouve le musée juif fondé en 1953 par la communauté homonyme qui expose bijoux et textiles des XVI° au XIX° siècles. Les objets racontent les plus importantes festivités hébraïques.

Ce musée est situé au premier étage de la Scoletta di San Nicolo, réalisée par Baldassare Longhena au XVII° siècle et siège de la communauté orthodoxe où se trouva par la suite un hôpital. Il fut inauguré en 1959, et restauré en 1999. On peut y admirer de nombreuses icônes, minitatures, parements sacrés, et objets lithurgiques de grande valeur, donnés par les membres de cette confraternité et par d'autres orthodoxes.

Voir tous les lieux du guide


Voir toutes les vidéos de Venise