Guide Vérone



Photo du guide de voyage Vérone

L'Italie propose tant de grandes destinations de voyage, de Rome à Venise, que certaines villes au patrimoine richissime mais de moindre envergure passeraient presque inaperçues... Cela peut être le cas de Vérone, souvent citée comme un exemple d'excursion depuis Venise ou Milan, mais qui peut tout autant faire l'objet d'un court séjour à part entière !

L'histoire de Vérone est particulièrement riche, et ce depuis l'antiquité. Les vestiges historiques de la ville en font un vrai bonheur à visiter pour les passionnés d'architecture. Les arènes de Vérone, un amphithéâtre romain, restent le symbole de la ville : ici se déroulent de prestigieux concerts ainsi que le célèbre festival de Vérone (consacré à l'opéra), excellent moment pour organiser son séjour !

En partant des arènes, on découvre le centre historique de Vérone, qui a conservé quelques splendeurs de l'époque médiévale et renaissance, ainsi que la Casa de Giuletta, de la célèbre tragédie Roméo et Juliette ! Voilà sûrement pourquoi Vérone demeure une destination prisée des amoureux...

Située dans le nord de la Vénétie, aux marches du piémont alpin, Vérone est implantée au coeur d'une superbe région : il serait dommage de ne pas s'offrir une virée hors de la ville, en découvrir l'agréable campagne vallonnée, jusqu'aux berges du célèbre lac de Garde par exemple, à une vingtaine de kilomètres de route seulement.

Séjourner à Vérone

Vérone recevant un nombre conséquent de visiteurs, l'offre hôtelière est plutôt variée, de l'adresse de charme en plein centre historique à l'hôtel plus basique mais aussi moins onéreux du quartier de la gare, en passant par l'agroturismo dans la campagne avoisinante...

Peu importe la formule que vous choisirez au final, celle-ci s'adapte au budget, et dans tous les cas, profiter de toutes les beautés de Vérone ne vous coûtera pas cher!

Vérone et les empreintes de l'Histoire

Vérone, la capitale de la Vénétie est une importante destination touristique visitée chaque année par plus de trois millions de personnes. On vient à Vérone pour admirer le raffinement des façades des maisons, palais et églises situés dans le vieux centre historique. Tout le vieux centre a d'ailleurs était classé sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Vérone est l'une des principales villes historiques d'Italie, son origine remonte à plus de 2000 ans, on peut y voir clairement les différents apports des civilisations et populations qui l'ont occupé, romains, vénitiens, autrichiens, la puissante dynastie Della Scala à l'époque de la Renaissance.

La ville a ainsi conservé de nombreux monuments datant de l’Antiquité, du Moyen-Âge et de la Renaissance. On y trouve ainsi un théâtre romain qui remonte au Ier siècle après J.-C. ou encore les célèbres Arènes de Vérone qui accueillent chaque année un grand festival d’art lyrique. La ville possède aussi plusieurs palais regroupés principalement autour de la Piazza delle Erbe et de la Piazza dei Signori, ainsi que l’une des plus belles églises romanes d’Italie : la basilique San Zeno.

A chaque époque et chaque culture son style, Vérone présente donc plusieurs visages. Vérone fonde ses origines dans la cité romaine, on peut ensuite distinguer le centre-ville médiéval avec les quartiers de San Zeno et Veronetta. A chaque fois les murs de la cité ont été détruit puis reconstruit plus loin à fin de permettre à Vérone de grandir, on peut d'ailleurs voir en de nombreux endroits les restes des différents murs, en ruine pour les murs romains, en bon état de conservation pour les murs construit à la Renaissance, intacts pour les remparts et les forts autrichiens. C'est au XIXe sièccle avec l'industrialisation et l'apparition des premières banlieues que Vérone sort définitivement de ses murs.

Mais Vérone est surtout connue pour le mythe de Roméo et Juliette de Skakespeare. Les couples (et les autres...) se pressent devant la Casa di Giulietta, véritable attraction pour les amoureux. En réalité, la maison de Juliette n'a aucun lien avec des personnages de fiction du dramaturge anglais, même si la maison est ancienne, le balcon a été ajouté en 1936 et a déclaré être «la maison de Juliette" pour attirer les visiteurs !

Les principales attractions de Vérone : les arènes romaines, la maison de Juliette et son balcon, l'amphithéâtre romain (Teatro Romano), le Château Scaligero, la Piazza delle Erbe, la Tour Lamberti, la Porta Borsari, Giardino Giusti, la cathédrale de Vérone, (Duomo), San Zeno Maggiore.

Guide : comment se rendre à Vérone

-En train :
Vérone (Verona) est un nœud ferroviaire important, en effet la ville se trouve à la jonction de deux lignes majeures : le chemin de fer du Brenner qui relie l'Italie à l'Allemagne, et la ligne Milan-Venise.
Vérone se trouve à environ 1h30 de Milan, 1h de Bologne et 5h30 de Munich.
Les trains régionaux sont moins chers mais plus lents que les trains Eurocity.
La gare principale de la ville est la gare Porta Nuova, située non loin du stade Bentegodi.
Infos sur Trenitalia : www.trenitalia.com
Depuis la France avec Thello : www.thello.com

-En bus :
Eurolines dessert la destination depuis les principales villes françaises, depuis Paris compter environ 70 euros pour 17h30 de trajet, depuis Lyon : 11h30 et 50 euros, depuis Nice : 9h et environ 50 euros.
Infos sur Eurolines : www.eurolines.com

-Transfert aéroport:
Vérrone possède un aéroport international assez fréquenté, recevant plus de 3 millions de passagers par an. Des compagnies low-cost desservent l'aéroport de Vérone Villafranca toute l'année depuis Paris Beauvais et Bruxelles Charleroi notamment.
L'aéroport est situé à environ 10km de Vérone. Il est relié à la gare Porta Nuova par un service de navette (6 €). Après 23h30 il vous faudra prendre un taxi.
Infos Verona Airport : www.aeroportoverona.it

-En voiture :
Vérone est facilement accessible, la ville se trouve sur l'autoroute A4 Milan-Venise. L'A22 en provenance de l'Allemagne et l'Autriche passe également par Vérone.

Guide : se déplacer à Vérone

 Le centre ville n'étant pas étendu outre mesure, le gros des déplacements se feront à pied : le meilleur moyen de goûter les charmes de Vérone !

-En bus :
Le réseau de bus local est gérée par l'ATV. Les lignes 11, 12 ou 13 sont pratiques pour explorer le centre-ville.
Infos ATV : www.atv.verona.it

-En voiture :
Le centre-ville est une zone à circulation limitée, interdite aux non résidents en journée, laissez donc votre voiture dans un parking à l'extérieur du centre et marchez ou faites du vélo.

-En vélo :
Vérone s'est dotée d'un système de vélo en libre service, à la manière des Vélibs parisiens. Certaines agences proposent également des visites organisés à vélo (Verona Bike Tours).

-En taxi :
Radio Taxi Verona : +39 045532666.


Booking.com





Les lieux du guide Vérone
Arènes de Vérone

La naissance de Vérone remonte au premier siècle après J.C. Du temps des romains, c’était un centre politique et économique important ce qui explique que les vestiges romains soient si nombreux. Les visiter, c’est faire un bond en arrière de 2000 ans dans l’histoire. Plusieurs vestiges sont relativement bien conservés, c’est le cas des Arènes de Vérone, le troisième plus grand amphithéâtre romain après ceux de Rome et de Capoue et certainement le mieux conservé. Les arènes [...]

Casa di Giulietta

Cette maison construite au XIIème siècle appartenait à la famille Dal Cappello, dont le blason est sculpté sur la clé de voûte de l'arc interne de la cour. La consonance de ce nom avec Capuleti fit croire au XIXème siècle que cette maison était celle de Juliette Capulet. Shakespeare avait en effet choisi de situer l'action de "Roméo et Juliette" dans la Vérone de l'époque des Scaligeri. Le célèbre balcon, duquel Juliette se penchait pour voir son Roméo, fut ajouté à la façade [...]

Place delle Erbe

La Place des Herbes est un ancien forum romain devenu aujourd'hui une place de marché très animée. Au centre de la place s'élèvent le "Capitello" (une tribune qui servait à annoncer les décrets et les sentences), la colonne de Saint-Marc avec son lion ailé, symbole de Venise, et enfin la fontaine de Madonna Verona, du nom de la statue romaine qui la surmonte et personnifie la ville. Cette fontaine fut édifiée sur ordre de Cansignorio dalla Scala. Au fond de la place, on peut voir le Palazzo Maffei, un palais baroque décoré de statues construit en 1668. A côté se trouve la Torre del Gardello datant [...]

Basilique de San Zeno

Plusieurs églises se succédèrent à cet emplacement à partir du IVème siècle. En 807, l'une d'elle accueillit les reliques du premier évêque de la ville, Saint Zénon. Son campanile haut de 72 mètres fut construit vers 1045, puis l'édifice fut entièrement rénové après le séisme de 1120. La physionomie de l'actuelle basilique romane de San Zeno Maggiore date du XIVème siècle avec la construction de l'abside gothique et du plafond en carène de navire. Sa façade est décorée de bas-reliefs illustrant la vie du Christ, comme les panneaux de ses portes de bronze. A l'intérieur, les murs ornés de belles [...]

Place dei Signori

La Place des Seigneurs est le coeur historique de la ville. En son centre fut élevée en 1865 la statue de Dante, qui passa treize ans d'exil à Vérone. Elle est entourée de palais aristocratiques aux arcades ocres et rouges. Parmi eux se trouve la Loggia del Consiglio, construite à la fin du XVème siècle par le moine dominicain Fra Giacondo. Cet édifice de la Renaissance est décoré de fresques et de statues représentant le poète Catulle, l'historien Pline, le théoricien Vitruve et d'autres célébrités véronaises. Au fond de la place, le Palazzo Scaligeri, ancienne résidence de la famille Scaliger [...]

Castelvecchio

Ce monument en brique rouge est le plus important de l'architecture civile du Moyen-Âge à Vérone. Il fut construit entre 1354 et 1356 pour la famille Scaligari par Cangrande II. A la fois résidence des seigneurs et forteresse, il fut utilisé ensuite comme caserne, puis comme prison. Complètement restauré en 1928, il abrite aujourd'hui le Musée municipal qui présente l'art véronais du Moyen-Âge jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Une collection de peintures et de sculpture, parmi lesquelles se trouvent les oeuvres de grands maîtres vénitiens (Mantegna, Bellini, Tintoret ou Véronèse), ainsi que des [...]

Le théâtre romain et le musée archéologique de Vérone sont situés sur une colline dominant l'Adige. Le théâtre remonte au Ier siècle après J.-C. Utilisé durant l'empire romain pour des représentations théâtrales, il fut ensuite enterré sous des édifices civils et religieux. Ses restes ne furent découverts qu'au XIXème siècle grâce à l'intérêt d'un riche Véronèse, Andrea Monga. Restaurés par la ville de Vérone, les gradins du théâtre, disposés en demi cercle, accueillent de nouveau des spectateurs de pièces de théâtre en plein air. Au-dessus du théâtre se trouve l'ancien couvent San Girolamo qui [...]

Basilique Sainte Anastasia

C'est la plus grande église de la ville. Elle fut construite entre le XIVème et le XVème siècle par deux architectes moines Dominicains. De style gothique, elle renferme plusieurs oeuvres d'art du Moyen-Âge. On y trouve notamment les fameuses fresques d'Altichiero, dans la chapelle votive de la famille Cavalli, et de Pisanetto, dans la chapelle Giusti (St.George délivrant la princesse). A voir: Le chef-d'oeuvre de la peinture gothique d'Altichiero (1380) et une des fresques les plus célèbres de Pisanetto : Saint George délivrant la princesse (1436-1438).

Arche Scaligere

Les Arches des Scaligeri abritent les tombeaux de la famille Scaliger (les Seigneurs de Vérone). Elevés sur le parvis de l'église de Santa Maria Antica, ils sont d'architecture gothique et datent du XIVème siècle. On peut voir le blason de la famille Délia Scala sur la grille en fer forgé qui entoure le cimetière. Les plus importants mausolées se situent au-dessus de l'entrée de l'église (Cangrande), à gauche de l'entrée (Mastino II) et un peu en retrait (Cansignorio). A voir: Les mausolées de Cangrande, de Mastino II et de Cansignorio.

Duomo de Verone

La Cathédrale de Vérone est formée d'un ensemble de plusieurs édifices qui comporte le baptistère de San Giovanni in Fonte, l'église de Santa Elena, le cloître des Chanoines, la bibliothèque du Chapitre et l'Évêché. Le premier de ces bâtiment renferme des fonts baptismaux sculptés dans un unique morceau de marbre dont les décorations racontent l'enfance de Jésus. La construction de l'église de Santa Elena située à proximité remonte au IX siècle. En face, le cloître formé de doubles colonnes romanes fut bâti au XII siècle, puis endommagé par les bombardements lors de la Seconde Guerre Mondiale. [...]

Voir tous les lieux du guide