L'un des plus incroyables vestiges de château fortifié médiéval, le Krak des Chevaliers est posé au sommet d'une colline de 750 mètres de haut, dominant totalement la vallée autour. Le site fut exploité militairement depuis des siècles quand les premiers croisés arrivent sur le site en 1099, et les Kurdes qui occupaient la forteresse furent expulsés. C'est Tancrède de Hauteville, régent d'Antioche, et qui prend définitivement en 1110 et y plaça une garnison, sous l'autorité du comte de Tripoli. Très vite, le lieu fut placé sous la garde de l'ordre des Hospitaliers, en 1142 : de cette époque date le nom de "Krak des Chevaliers", Krak venant du syriak "Karak", signifiant "forteresse". Le fort résistes aux assauts, mais surviennent ensuite de violents tremblements de terre qui détruisent considérablement la bâtisse et conduisent Raymond du Puy, Grand Maître des Hospitaliers, à effectuer d'importants travaux, qui vont nettement renforcer le krak. Même Saladin, qui inflige maintes défaites aux croisés, n'arrivera pas à s'en emparer. Le fort s'étend désormais sur 2,5 hectares, héberge 2000 hommes et contient assez de vivres pour tenir 5 ans de siège. Après l'apogée vient le déclin, mais malgré le petit nombre d'hommes, les incroyables systèmes de défense mises en place au fort leur permettent de tenir bon. Il aura fallu employer la ruse à Baybars Ier, sultan des Mamelouks, pour enfin s'emparer du fort, en 1271. Le krak passa de mains en mains, subi quelques modifications mineures, et finalement revint à la Syrie, lors de son inscription à la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO. La forteresse illustre à merveille l'échange des influences culturelles entre l'Orient et l'Occident. On y trouve encore, à la fois des styles architecturaux caractéristiques des édifices construits par les croisés en Terre sainte, largement influencés par l'art religieux méditerranéen, et à la fois des constructions orientales, comme un hammam.

Dans les environs

Le krak des chevaliers, qui se dresse sur une colline à l'extrémité du djebelAn-Sariyeh est une vraie merveille de l'architecture à vocation militaire et il est d'ailleurs classé au patrimoine mondial [...]

Tartous est située sur les bords de la Méditerranée et sa longue jetée rocheuse pourrait presque nous faire croire à Cannes à ceci près qu'ici, pas de plage ! Hotels, bar, boites, restos... Tartous [...]

Homs est une ville d'un million d'habitants ce qui en fait la troisième ville de Syrie. C'est une grande cité industrielle qui à dire vrai n'a pas grand intérêt touristique mais cette ville est parfois [...]

Rien que parce que l'île d'Arouad est la seule île appartenant à la Syrie, elle mérite d'être notifiée. Mais ce petit bout de terre de 800 mètres sur 500 vaut le détour pour son charmant village [...]

Le château d'Al-Marqab aurait été construit au Xième siècle par des musulmans avant de tomber aux mains d'une famille franque qui le transforma en forteresse. Pourtant, trop gourmande en projets, [...]

A dix minutes de la Tour-horloge (place du Tall) se dresse la Grande Mosquée Mansouri. Connue aussi sous le nom de « Grande Mosquée de Tripoli », elle a été commencée en 1294 et achevée en 1315 [...]

Deuxième plus importante ville du Liban, la ville de Tripoli, à 85km au nord de Beyrouth, est une ville d’une hospitalité légendaire où le présent s’accommode de l’histoire. Son nom vient de [...]

Avis et critiques de voyageurs sur Krak des Chevaliers, Syrie

Bons plans en Syrie