avis voyageursAvis voyageurs
0 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 0/4
La gare de Haydarpasa (à prononcer Haydarpacha) se situe sur la rive asiatique d'Istanbul, à quelques pas du quartier Kadiköy. Les bateaux en provenance ou à direction de la rive occidentale passe devant elle. Construite au bord de l'eau, sa grandeur imposante et son architecture lui donne un charme qui rappelle la Belle Epoque. La gare est le point de départ des chemins de fer d'Anatolie. Les trains à quai partent vers l'est de la Turquie, la capitale Ankara ou encore des destinations plus lointaines comme l'Iran ou Bagdad en Irak. Haydarpasa est un des bâtiments le plus important de Turquie, aussi bien sur le plan architectural qu'historique. Jusqu'en 1903, la mer recouvrait l'emplacement où se trouve la gare actuelle. A la fin du XIXe siècle, un premier bâtiment avait été construit un kilomètre plus loin, mais pour permettre le développement des lignes devenues insuffisantes, on décide de construire une nouvelle gare. Une digue est construite. La construction de la gare commence en 1906 pour se terminer en 1909. A l'époque d'une superficie de 2525m², elle est agrandie avec le temps pour recouvrir aujourd'hui une superficie de 3836m². Le bâtiment est un exemple de l'architecture allemande de style néo-renaissance. Son extrémité est courte alors que l'extrémité ouest a une forme de « U » allongé. De longs couloirs se trouvent au centre du « U » avec de grandes pièces aux plafonds élevés sur les deux cotés de ces couloirs. Des roues aillées, symbole du chemin de fer, étaient représentées sur les plafonds, seul un exemple est encore visible à l'heure actuelle. Une immense horloge de style baroque règne au milieu de la façade Sud. Le hall d'entrée est tout à fait splendide.

Booking.com

Activité Istanbul: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Voir toutes les vidéos d'Istanbul
Sites populaires dans les environs de La gare de Haydarpasa
Kadiköy

A Istanbul, les deux rives s’interpellent comme des sœurs jumelles. Entre l’occidentale et l’orientale, les eaux du Bosphore pullulent de bateaux qui permettent la traversée entre les deux. L’enjambée entre les deux continents ne dure que quelques minutes. Sur la rive asiatique, vous atterrissez à Üsküdar ou à Kadiköy. Ce dernier quartier est un endroit où il fait bon de passer la soirée. Les lieux, quoi que ressemblant à ce que vous avez quitté, sont plus calmes, plus verts mais aussi plus modestes. Comme toutes les rues piétonnes, celle de Kadiköy possède un nombre important de magasins de [...]

Le Bosphore

Long de détroit de 32 km reliant la mer Noire à la mer de Marmara, le Bosphore est un passage incontournable lors d'une visite à Istanbul. Pour le découvrir sous son plus beau jour, sautez dans un ferry et embarquez pour une croisière, les cheveux au vent, à la découverte des merveilles qui bordent ses rives. Le bateau vous fera caboter de la rive européenne à la rive asiatique et vous serez délicieusement subjugué par la balade. Un petit conseil : ne prenez pas le risque de tomber à l'eau ou de vouloir piquer une tête, les eaux du Bosphore sont infestées de méduses ! A faire : Déguster du poisson [...]

Le Sérail de Topkapi

Ce palais est si immense et regorge de tant de beautés qu'il faut près de toute une après-midi pour en faire le tour ! Mais lorsque l'on sait que ce lieu a été le siège du pouvoir pendant près de quatre siècles, ça nous paraît bien normal... C'est autour de quatre cours que s'ordonne l'ancienne demeure des sultans et c'est ici que l'on prend conscience de l'opulence dans laquelle vivait ces pachas ! Si la construction du site débuta en 1465 sous Mehmet II, chaque sultan y apporta au fil du temps sa touche personnelle, [...]

La croisière sur le Bosphore

La croisière sur le Bosphore est une activité à faire absolument lors d’un séjour dans la capitale turque. Elle donne une bonne idée de l’immensité de la ville et permet de découvrir sous un autre point de vue les nombreux monuments historiques construits au bord du Bosphore. Elle confirme que le Bosphore est décidemment l’un des plus fantastiques et splendides passages du monde. Plusieurs choix s’offrent à vous pour réaliser la croisière. Le ferry est le moyen de transport le moins cher. Les départs se font de la gare maritime d’Eminönü, mais le bateau s’arête à différentes gares. Vous pouvez [...]

Sultanahmet

Le quartier de Sultanahmet est le quartier du vieil Istanbul. Extrêmement touristique, on y trouve une multitude d’hôtels, de restaurants, de magasins de souvenirs. Mais c’est là que l’on peut contempler et visiter les monuments les plus spectaculaires de l’ancienne Constantinople. Sur quelques centaines de mètres carré, on traverse mille ans d’histoire en passant de la Mosquée Bleu à la basilique Sainte-Sophie jusqu’au Grand Bazard. On trouve aussi l'hippodrome, dont il ne reste aujourd'hui qu'une place et trois colonnes (l'une provenant du temple d'Apollon de Delphes, une autre d'Egypte). Celui-ci [...]

Mosquee Sainte Sophie

Au départ, Sainte Sophie était une basilique. Puis avec la chute de Constantinople, elle a été transformée en mosquée et a reçu à cette occasion quatre minarets et des médaillons qui sont toujours suspendus aux angles de la nef. Mais aujourd'hui, Sainte Sophie s'est tout bonnement transformée en un musée, qui regorge de divers trésors artistiques : les plus fascinants sont sans aucun doute les différentes mosaïques figuratives composées de mille et un carreaux recouverts d'or, qui se trouvent à l'étage dans ce que l'on appelle les tribunes, endroit autrefois réservé exclusivement aux femmes. L'abside [...]

Le musée archéologique d'Istanbul

Situé à l'entrée du complexe du palais de Topkapi, le musée archéologique d'Istanbul accueille des oeuvres allant de l'Orient ancien à l'Islam en passant par la période gréco-romaine. Commencé en 1881, le bâtiment principal est une des plus importantes constructions néoclassiques d'Istanbul, et sa façade est inspirée du tombeau d'Alexandre le Grand. Si le musée semble peu alléchant comparé aux merveilles du sérail voisin, il abrite des oeuvres majeures des anciennes civilisations orientales de Sumer et de Babylone.

Les meilleurs hotels proches de La gare de Haydarpasa

à 624 m
My Dora Hotel Rihtim Cad.Recai̇zade Sok.No:6 Kadikoy C'est un établissement avec 3 étoiles. Internet disponible. Réception de l'hôtel ouverte 24/24. Dans l'hôtel, vous trouverez un restaurant. My Dora Hotel possède un bar. Il y a un parking près de ...
dès 175TRY
à 811 m
Parkhouse Hotel & Spa Osmanaga Mah. Muhurdar Fuat Sk. No:12 Localisé Osmanaga Mah. Muhurdar Fuat Sk. No:12, dans la ville de Istanbul, cet établissement a un cout adapté aux petits moyens. Loger dans l'hôtel vous coutera un prix de moins d'une centaine d'e ...
Voir les prix
à 3 km
The Marmara Camlica Residenc Atif Bey Str. 67 Acibadem Il dispose de quatre étoiles. Au Atif Bey Str. 67 Acibadem , à Istanbul, il vous sera possible de trouver l'hôtel The Marmara Camlica Residence. A plus d'un quart d'heure de The Marmara Camlica Re ...
Voir les prix
à 3 km
Armada Istanbul Old City Hot Ahirkapi Sok. No:24, Sultanahmet L’hôtel vous sert un petit déjeuner très copieux avec une belle variété de pâtisseries. L’ Armada Istanbul Old City, 4 étoiles, dispose d’une terrasse toit jetant une superbe sur la mer et sur Sai ...
dès 76
à 3 km
Aruna Boutique Hotel Cankurtaran Mah.Ahirkapi Sokak Noult:74 Se localisant à l'adresse Cankurtaran Mah.Ahirkapi Sokak Noult:74 , à Istanbul, cet hébergement a un tarif adapté aux petits budgets. Séjourner dans l'hôtel vous coutera un prix de moins de cinqua ...
dès 45
à 3 km
Romantic Hotel Istanbul Mimar Mehmet Aga Cad. Amiral Tafdil Sokak No:29 Sultanahmet C'est un établissement avec trois étoiles. L'hotel se trouve Mimar Mehmet Aga Cad. Amiral Tafdil Sokak No:29 Sultanahmet dans la ville de Istanbul. Pour vous relaxer, il y a une terrasse. Romantic ...
dès 50
Tous les hôtels

Les deals du moment


Votre voyage à Istanbul






Avis de voyageurs sur La gare de Haydarpasa, Istanbul

  • Un violent incendie a ravagé dimanche 28 novembre 2010 la toiture de la gare d'Haydarpasa, sur la rive asiatique d'Istanbul, avant d'être maîtrisé par les pompiers. On ne fait pas état de victimes.

    Aziyadé

  • L'ARBRE DE MILLE ANS
    Roman à commander sur http://www.unibook.com/fr/Jean-Villemin/Larbre-de-mille-ans
    Aujourd’hui le train qui va de Téhéran vers Istanbul s’appelle le Trans Asia Express. Il n’y a pas si longtemps il n’avait pas de nom qui puisse nourrir les rêves des voyageurs. Ce fut cependant une ligne ferroviaire qui pouvait enflammer la psyché !

    La tradition Chaldéenne raconte que le Prophète Daniel, au cours d’un des ses voyages entre Phénicie et pays Sarmate, planta un gland de chêne de Méditerranée, duquel gland poussa un arbre qui profita tant, que bédouins, marchands, bergers en firent une étape, un sanctuaire, un passage obligé et dans ce paysage horizontal exclusivement scandé par un chêne devenu sacré, l’arbre de Daniel devint célèbre dans tout l’Orient ancien. L’arbre prodiguait la fraîcheur de son ombre, sous ses branches poussait une herbe tendre que chaque matin la rosée du ciel venait arroser.


    Biographie de l'auteur
    Artiste plasticien. Travaille en équipe avec Pierre Villemin depuis 2001 comme réalisateur : www.pierreetjeanvillemin.fr Publications : 2010 – Roman avec Golem. Éditions Unibook. 2002 - Le glacier. Récit. Éditions des Phragmites. 2001 - La ligne de partage des eaux. Roman. Éditions Le Manuscrit 1999 - Petit déluge. Roman. Éditions Pierron 1995 - Discours sur la faîtière. Récit. Éditions environ l’infini - Lyon

    haydar pacha

  • L'ARBRE DE MILLE ANS
    Roman à commander sur http://www.unibook.com/fr/Jean-Villemin/Larbre-de-mille-ans
    Aujourd’hui le train qui va de Téhéran vers Istanbul s’appelle le Trans Asia Express. Il n’y a pas si longtemps il n’avait pas de nom qui puisse nourrir les rêves des voyageurs. Ce fut cependant une ligne ferroviaire qui pouvait enflammer la psyché !

    La tradition Chaldéenne raconte que le Prophète Daniel, au cours d’un des ses voyages entre Phénicie et pays Sarmate, planta un gland de chêne de Méditerranée, duquel gland poussa un arbre qui profita tant, que bédouins, marchands, bergers en firent une étape, un sanctuaire, un passage obligé et dans ce paysage horizontal exclusivement scandé par un chêne devenu sacré, l’arbre de Daniel devint célèbre dans tout l’Orient ancien. L’arbre prodiguait la fraîcheur de son ombre, sous ses branches poussait une herbe tendre que chaque matin la rosée du ciel venait arroser.


    Biographie de l'auteur
    Artiste plasticien. Travaille en équipe avec Pierre Villemin depuis 2001 comme réalisateur : www.pierreetjeanvillemin.fr Publications : 2010 – Roman avec Golem. Éditions Unibook. 2002 - Le glacier. Récit. Éditions des Phragmites. 2001 - La ligne de partage des eaux. Roman. Éditions Le Manuscrit 1999 - Petit déluge. Roman. Éditions Pierron 1995 - Discours sur la faîtière. Récit. Éditions environ l’infini - Lyon

    haydar pacha


Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi