avis voyageursAvis voyageurs
3 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 3/4
Dans les montagnes, au milieu de la forêt, le monastère de Dragomirna est très éloigné de Suceava. Etant donné le cadre nature mêlé au caractère grandiose de l'édifice, vous serez sûrement tenté de pique-niquer sur la pelouse dans le parc d'à côté. Ne vous privez pas ! Le monastère prend pour sa part des airs de château-fort, avec ses tours de défense aux quatre coins de l'enceinte. Une fois à l'intérieur, vous êtes immergés dans un îlot de paix. Le lieu n'est que peu visité en raison de son accès quelque peu difficile. Bizarrement, ce monastère possède deux églises ! Une petite, la Biserica Mica, et une grande, la Biserica Mare. La petite existait avant la construction de l'enceinte alors que la grande a été ajoutée en 1609, date qui clôture l'édification du monastère, après 7 ans de travaux. Vous pourrez, lors de votre visite, entrer dans les enceintes du monastère, et constater l'étroitesse des escaliers et des couloirs. Ces derniers vous mèneront dans les tours où vous reconnaîtrez les meurtrières. La partie défensive du monastère a été rajoutée en 1630 par Miron Barnovschi. Globalement, l'architecture est un mélange des styles byzantin et moldave. Vous pourrez d'ailleurs voir l'emblème de la région, sculpté sur la plus grande tour du monastère. Accès : 6 km au nord de Suceava. Quelques bus font le trajet de Suceava en direction de Mitocu Dragomirnei et/ou Dragomirna. Vous pouvez aussi louer une voiture, ou y aller à pied !


Informations pratiques Manastirea Dragomirna

  • Adresse : , Dragomirna
  • Horaires et jours ouverture : Tous les jours 10h 17h
  • Prix et tarifs entrée: Entrée : 1 euro Taxe Photo : 2 euros

Booking.com

Activité Dragomirna: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Sites populaires dans les environs de Manastirea Dragomirna
Biserica Domnitelor - Eglise de la Princesse

Juste derrière le muret au niveau de l'arrêt de bus qui vous mène à la gare, vous pourrez apercevoir l'église Domnitelor. Faites-y un petit tour, même si ce n'est que pour se promener dans son petit parc, charmant, aux ornements boisés. Vous y trouverez un puits datant du 17ème siècle, tout en bois, matériau phare de la région. L'église de la Princesse est un soupçon atypique par rapport à ses homologues moldaves. Pas de peintures ici, juste des murs blancs. Cependant l'architecture byzantine et le toit particulier que l'on retrouve sur la plupart des églises de Bucovine rappellent sans conteste [...]

Cetatea de Scaun - Forteresse voïvodale - Suceava

Entrez dans le parc de la forteresse, et vous oublierez petit à petit que vous êtes en pleine ville. Au bout d'un long sentier parsemé de marches, vous arriverez au centre du parc et pourrez admirer les vestiges de la forteresse de Suceava. Cette dernière a été construite au 14ème siècle par Petru Musat 1er qui y habitera par la suite,puisque Suceava était encore la capitale de la région. Rapidement, elle fut perfectionnée pour améliorer son potentiel défensif. Par le roi Alexandru cel Bun, puis par Stefan cel Mare qui dressa des remparts de 33 mètres de haut autour de la citadelle pour que les [...]

Statue de Stefan cel Mare - Suceava

A l'endroit le plus haut du parc, vous verrez l'incroyable statue de Stefan cel Mare. La grandeur de cette sculpture rappelle sans hésiter les blocs de pierre taillés à l'effigie des plus grands hommes du communisme, statues qui ont maintenant été retirées des rues, voire détruites. Celle-ci a été commandée par Nicolae Ceaucescu en 1977, alors qu'il tentait de réinstaurer le culte des héros de l'histoire roumaine, afin de canaliser au mieux la population.

La symbolique tête d'aurochs vous rappellera que vous êtes bien en Moldavie. Dans ce monastère, les traditionnelles fresques murales de l'église centrale n'ont pas réussi à passer l'épreuve du temps. Vous appercevrez cependant encore quelques touches de couleur par-ci par-là, qui témoignent de l'histoire de ce lieu de recueil. Le monastère a été construit en 1522 et conserve en son sein les reliques du saint qui lui a donné son nom. Jean le Nouveau était un orthodoxe turc, mort à Cetatea Alba en Moldavie en 1303.

A l'inverse du reste du pays, le monastère de Voronet est une véritable attraction touristique, autant pour les Roumains que pour les étrangers. Le site mérite bien son surnom de "Sixtine de l'Orient", même s'il est de moins en moins agréable de le visiter en raison de la foule qui se presse à ses portes durant l'été. Préférez donc une excusion au printemps, époque plus calme. Le monastère de Voronet a été construit en 21 jours durant l'année 1488 par Stefan cel Mare, en cadeau à Daniel l'Ermite qui l'avait convaincu, lors d'un entretien dans sa grotte à Putna, de persévérer dans sa lutte contre [...]

Isolé au milieu des collines boisées, le monastère de Sucevita est considéré comme le plus joli de tous, certainement en raison de son cadre idyllique et de son imposante enceinte. Les murs de défense qui entourent l'église sont hauts de 6 mètres et épais de 3, surplombés par quatre tours aux toits pointus. L'église a été construite par la famille Movila en 1581 et le monastère s'est achevé en 1601 avec la construction des murs d'enceinte. Les fresques vertes et rouges qui ornent l'église ont été peintes par Ion et Sofronie en 1596 et illustrent une grande partie des scènes bibliques. On véritable [...]

Le plus beau de tous ! Au bout de la route qui traverse la ville de Putna se trouve le monastère. Ici, c'est le bout du monde. Lorsque vous vous approchez de l'édifice, deux portails vont se succéder et font une étrange impression. Au bout de la route n'est pas une image, c'est la vérité vraie ! Chaque soir, après la dernière prière, les moines ferment les magnifiques portails en bois du monastère qui, comme tous en Roumanie, est toujours en activité religieuse. Les jardins à l'intérieur de l'enceinte sont parfaitement entretenus et des petits chemins de gravier permettent de les sillonner. Ce [...]

Les deals du moment


Votre voyage en Roumanie







Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi