avis voyageursAvis voyageurs
0 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 0/4
Le musée archéologique est la véritable valeur ajoutée de la ville de Maarat-Al-Noman notamment pour les amateurs de mosaïques puisqu'il renferme une très riche collection datant du IIIème au VIème siècle. Dans quatre salles, sont repartis des poteries, des sculptures, des pièces de monnaie, des lampes à huile, de la verrerie. A force d'observer l'art de la mosaïque en ces murs, on constate une certaine forme de décadence aux alentours des IVème et Vème siècles, période durant laquelle les traits semblent se faire plus grossiers, les représentations plus primitives. Mais tous ces motifs animaliers, géométriques ou religieux sont vraiment de toute beauté.

Booking.com

Activité Maarat-Al-Noman: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Sites populaires dans les environs de Musée archéologique de Maarat-Al-Noman
Sergilla

Sergilla fait partie de ce que l'on appelle les villes mortes de Syrie, lesquelles se situent dans un rayon de quatre vingt kilomètres autour d'Alep et sont donc d'anciennes cités romaines, byzantines ou arabes. Autrefois, ces villes étaient riches pour la plupart mais elles n'auront pas survécu aux caprices du temps qui se sont traduit par des tremblements de terre, des épidémies, des invasions ou même des sécheresses. Sergilla est parmi les plus intéressantes car elle renferme pas mal de vestiges et est située dans un formidable paysage lunaire. Jetez un oeil à la nécropole, pénétrez dans le [...]

Al-Bara

Non loin de Sergilla se situe Al-Bara, une autre de ces villes mortes de Syrie mais celle-ci est disséminée en pleine nature. C'est au IVème siècle que Al-Bara se développa avant de connaître un véritable apogée au Vème et VIème siècles. Et le commerce devait être sacrément fructueux car celle considérée comme la plus vaste cité morte de ce plateau calcaire possède des constructions luxueuses et notamment des tombeaux richement ornés. La plupart des monuments sont situés aux abords de la route mais ici, ce qui est agréable, c'est de sortir des sentiers battus et de se perdre dans la végétation [...]

Ebla

Ebla est une visite à ne pas négliger en Syrie pour les férus d'histoire car elle est considérée comme la troisième merveille préclassique du pays, Mari et Ugarit lui ayant volé les deux premières marches du podium. Les archéologues considèrent que c'est ici, à Ebla, que se trouvent les preuves du prestige de la civilisation syrienne. Pour autant, étant donné que peu de vestiges ont été mis au jour parmi les soixante hectares sur lesquels s'étend Ebla, ne vous attendez pas à voir des choses exceptionnelles. La ville fut à sa grande époque, une importante cité commerçante exportatrice de bois et [...]

Le musée d'Idlib, situé à quelques kilomètres d'Alep, regroupe l'essentiel des objets déterrés lors des fouilles d'Ebla. Le rez-de-chaussée n'est pas terrible avec son enchaînement de collection d'art islamique suivi de grandes mosaïques en provenance directe des villes mortes. Mais rassurez-vous, l'étage est bien plus intéressant ! En effet, les objets retrouvés à Ebla sont plutôt bien mis en valeur et surtout, de riches explications viennent faire vivre toutes ces vieilleries bourrées d'histoire. La reconstitution de la salle d'archives, entièrement à taille réelle, est tout simplement stupéfiante [...]

Les norias - ou nours - sont d'immenses roues pouvant aller jusqu'à vingt mètres de diamètre et qui permirent de détourner les eaux du fleuve Oronte pour les amener à irriguer l'intérieur des terres. Les plus anciennes datent des XIVème et XVème siècles. Des petites caisses en bois, placées à equidistance les unes des autres, se remplissaient au fur et a mesure que la roue tournait et après cela, une fois arrivées au plus haut point, ces petites caisses déversaient leur eau. Ces norias là sont probablement les plus grandes existantes, ses voisines d'Egypte et d'Irak, n''étant pas aussi impressionnantes. [...]

Hama

Hama est la quatrième ville du pays mais elle est très réputée à cause des immenses roues (norias) qui se dressent là et qui servaient autrefois à apporter l'eau de l'Oronte aux terres des environs. Certaines peuvent toujours être tournées mais cela se fait dans un grincement sonore quelque peu crispant ! Il se dit que la ville serait un peu plus conservatrice aussi que le reste du pays et les femmes sont donc très généralement voilées de la tête aux pieds. Les mosquées sont nombreuses et Hama est un bastion de l'islam sunnite pur et dur. La ville dû d'ailleurs faire face à la montée en puissance [...]

Au bord de l'Oronte, dans la partie historique de la ville, se situe le palais al-Azem, qui fut construit au XVIIIème siècle par Assad Pacha al-Azem, le gouverneur d'Hama jusqu'en 1742. Le palais est divisé en deux parties distinctes, le selamlek, côté réservé aux hommes et le haremlek, lui réservé à la gent féminine. C'est d'ailleurs par là que débute la visite et plus particulièrement par la cour intérieure, avec sa fontaine traditionnelle et de beaux arbres fruitiers. On parcourt ensuite le premier étage avant d'arriver à l'ancien hamman et de là, on accède au selamlek. Autre cour, cuisine. [...]

Les deals du moment


Votre voyage en Syrie







Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi