avis voyageursAvis voyageurs
4 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 4/4
difiée au bord du lac éponyme, à 700 mètres d'altitude au sud-ouest de la Macédoine, la ville d'Ohrid est l'un des plus anciens établissements humains d'Europe. Au IIe siècle avant J-C, Lychonidos de son ancienne appellation, était une étape importante sur la via Egnatia, voie terrestre qui relie les rives de la mer Egée à celles de l'Adriatique. Intégrée à l'Empire Byzantin en 395, lors du partage de l'Empire Romain, elle devint rapidement le siège d'un évêché et conserva des siècles durant, son statut de centre de la chrétienté. Au VIIe siècle, des Slaves venus du Nord en firent un foyer de culture slave rayonnant dans tous les Balkans. Au tournant du Xe siècle, l'arrivée des disciples des fameux apôtres slaves Cyrille et Méthode fit d'Okhrid et de sa région un centre d'activités missionnaires et d'enseignement. À la même époque, Okhrid devient la métropole de l'Empire bulgare du tsar Samuel et le siège de l'archiépiscopat d'Okhrid. Sous Samuel, la forteresse ancienne fut rénovée, elle le sera de nouveau après le retour de l'autorité byzantine en 1018. Occupée par les Bulgares (1204), puis par les Serbes (1334), Okhrid passa finalement sous domination ottomane de 1394 à 1912. Aujourd'hui, la vieille ville dort ensérée dans ses fortifications, dominée par son imposante forteresse et par une basilique de la haute chrétienté. Monastères anciens, églises médiévales, cathédrale Sainte-Sophie, ses chefs-d'oeuvre renferment huit cent icônes de style byzantin réalisées entre le XIe et la fin du XIVe siècle et qui sont considérées comme la plus importante collection d'icônes au monde après celle de la galerie Tretiakov à Moscou.

Booking.com

Activité Ohrid: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Sites populaires dans les environs de Patrimoine naturel et culturel de la région d'Ohrid
Les deals du moment


Votre voyage en Macédoine







Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi