Infos pratiques Ceahlau - Le Rocher Dokia

  • Adresse Ceahlau - Le rocher Dokia: , Ceahlu

Guide Ceahlau - Le Rocher Dokia

Dans le monts Ceahlau, un rocher a toujours attisé la curiosité des passants. Avec une forme suggérant une silhouette humaine, les habitants ont laissé leur imagination travailler. C'est une véritable légende qui est narrée à tous les enfants de la région. Au premier jour du mois de mars, une vieille [...] Plus sur Ceahlau - Le rocher Dokia.

La carte ci-dessus présente le lieu Ceahlau - Le rocher Dokia (, Ceahlu) ainsi que les sites touristiques intéressants dans les environs (Pasul Prislop - Col de Prislop - Du Maramures à la Bucovine, Gorges de Bicaz, Manastirea Moldovita, Lacu Rosu, Manastirea Voronet - Monastère de Voronet, Manastirea Sucevita - Monastère de Sucevita, Manastirea Sfantu Ioan cel Nou - Monastère Saint-Jean le Nouveau - Suceava, Biserica Domnitelor - Eglise de la Princesse, Statue de Stefan cel Mare - Suceava, Cetatea de Scaun - Forteresse voïvodale - Suceava, …).

Activité Ceahlu: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Les lieux les plus populaires dans les environs de Ceahlau - Le rocher Dokia
Pasul Prislop - Col de Prislop - Du Maramures à la Bucovine

Le col de Prislop est certainement le seul passage entre la Bucovine et le Maramures, deux régions séparées par les Carpates orientales. Le trajet peut se faire à pied pour les grands amateurs de randonnée, et il faudra compter 2 ou 3 jours pour y parvenir. Vous pouvez partir de Borsa et suivre la route qui mène jusqu'à Campulung Moldovenesc au nord-est ou Vatra Dornei plus au sud, au choix. Le cadre est particulièrement agréable, au milieu des montagnes et des forêts. Cependant, faites bien attention de ne pas vous éloigner trop de la route, surtout lorsque la nuit tombe. Il est impératif de camper [...]

Gorges de Bicaz

Les falaises les plus hautes et les plus belles du pays ! Le site est accessible en voiture. Un bus par jour fait le trajet Bicaz - Gheorgheni, ce qui vous permettra de voir le site depuis la fenêtre. Il est plutôt conseillé de faire du stop pour pouvoir s'arrêter entre les falaises, si le temps ne vous est pas compté. La plupart des parois sont exploitées pour l'escalade de haut niveau. Au centre des gorges, de nombreuses maisonnettes vendent des produits traditionnels de la région. La route ressemble à un serpent qui se faufille entre les roches en suivant le cours d'eau. Le plus haut point des [...]

Manastirea Moldovita

Un des rares monastères de Roumanie qui n'a pas eu a subir de reconstruction ! Ici tout est d'origine, rénové bien sûr pour éviter les délabrements. L'édifice religieux a été construit en 1532 par Petru Rares. Au centre d'un mur d'enceinte de 8 mètres de haut, vous découvrirez l'église Buna Vestire, Bonne Nouvelle en français, couverte des traditionnelles fresques religieuses qu'on retrouvera dans la plupart des monastères. Toujours utilisé, le lieu est particulièrement bien entretenu et fleuri par les nonnes qui vous accueilleront lors de votre visite. Les peintures ont été réalisées par Toma [...]

Le lac Rouge s'est formé suite à un important glissement de terrain en 1837. De l'eau du lac émergent une multitude de troncs d'arbres morts, et un véritable mystère pèse sur leur présence dans ces eaux. Peut-être que la conservation du bois est améliorée par les particules d'oxyde de fer qui composent l'eau mais rien n'est moins sûr. Le lac fait 2,5 km de long et seulement 200 m de large, coincé dans les boisées Carpates. La légende du Lac Rouge dit que la belle Esther s'est faite attaquée par un bandit. Elle a alors prié les montagnes de l'aider. Ces dernières, en réponse à sa détresse, se [...]

A l'inverse du reste du pays, le monastère de Voronet est une véritable attraction touristique, autant pour les Roumains que pour les étrangers. Le site mérite bien son surnom de "Sixtine de l'Orient", même s'il est de moins en moins agréable de le visiter en raison de la foule qui se presse à ses portes durant l'été. Préférez donc une excusion au printemps, époque plus calme. Le monastère de Voronet a été construit en 21 jours durant l'année 1488 par Stefan cel Mare, en cadeau à Daniel l'Ermite qui l'avait convaincu, lors d'un entretien dans sa grotte à Putna, de persévérer dans sa lutte contre [...]

Isolé au milieu des collines boisées, le monastère de Sucevita est considéré comme le plus joli de tous, certainement en raison de son cadre idyllique et de son imposante enceinte. Les murs de défense qui entourent l'église sont hauts de 6 mètres et épais de 3, surplombés par quatre tours aux toits pointus. L'église a été construite par la famille Movila en 1581 et le monastère s'est achevé en 1601 avec la construction des murs d'enceinte. Les fresques vertes et rouges qui ornent l'église ont été peintes par Ion et Sofronie en 1596 et illustrent une grande partie des scènes bibliques. On véritable [...]

La symbolique tête d'aurochs vous rappellera que vous êtes bien en Moldavie. Dans ce monastère, les traditionnelles fresques murales de l'église centrale n'ont pas réussi à passer l'épreuve du temps. Vous appercevrez cependant encore quelques touches de couleur par-ci par-là, qui témoignent de l'histoire de ce lieu de recueil. Le monastère a été construit en 1522 et conserve en son sein les reliques du saint qui lui a donné son nom. Jean le Nouveau était un orthodoxe turc, mort à Cetatea Alba en Moldavie en 1303.

Juste derrière le muret au niveau de l'arrêt de bus qui vous mène à la gare, vous pourrez apercevoir l'église Domnitelor. Faites-y un petit tour, même si ce n'est que pour se promener dans son petit parc, charmant, aux ornements boisés. Vous y trouverez un puits datant du 17ème siècle, tout en bois, matériau phare de la région. L'église de la Princesse est un soupçon atypique par rapport à ses homologues moldaves. Pas de peintures ici, juste des murs blancs. Cependant l'architecture byzantine et le toit particulier que l'on retrouve sur la plupart des églises de Bucovine rappellent sans conteste [...]

A l'endroit le plus haut du parc, vous verrez l'incroyable statue de Stefan cel Mare. La grandeur de cette sculpture rappelle sans hésiter les blocs de pierre taillés à l'effigie des plus grands hommes du communisme, statues qui ont maintenant été retirées des rues, voire détruites. Celle-ci a été commandée par Nicolae Ceaucescu en 1977, alors qu'il tentait de réinstaurer le culte des héros de l'histoire roumaine, afin de canaliser au mieux la population.

Entrez dans le parc de la forteresse, et vous oublierez petit à petit que vous êtes en pleine ville. Au bout d'un long sentier parsemé de marches, vous arriverez au centre du parc et pourrez admirer les vestiges de la forteresse de Suceava. Cette dernière a été construite au 14ème siècle par Petru Musat 1er qui y habitera par la suite,puisque Suceava était encore la capitale de la région. Rapidement, elle fut perfectionnée pour améliorer son potentiel défensif. Par le roi Alexandru cel Bun, puis par Stefan cel Mare qui dressa des remparts de 33 mètres de haut autour de la citadelle pour que les [...]