Infos pratiques Potchaïv

Guide Potchaïv

Potchaïv est connue pour abriter le deuxième plus grand monastère du pays par son ampleur, attirant chaque année des hordes de pèlerins orthodoxes venus célébrer les festivals religieux qui y ont lieu. Le monastère, dont le bâtiment principal est la Cathédrale Puspenski, est surprenant avec son architecture [...] Plus sur Potchaïv.

La carte ci-dessus présente le lieu Potchaïv (, Potchaïv) ainsi que les sites touristiques intéressants dans les environs (La ville cosmopolite de Lviv, Rixos-Prykarpattya Resort, Kamenets-Podolski, Manastirea Putna, Manastirea Sucevita - Monastère de Sucevita, Campanile Lublin, Manastirea Moldovita, Hotel Wellness & Spa "Nowy Dwór", Prison - Musée de la Pensée arrêtée - Muzeu al Gandirii Arestate - Sighetu-Marmatiei, Cimetière joyeux - Sapanta, …).

Activité Potchaïv: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Les lieux les plus populaires dans les environs de Potchaïv
La ville cosmopolite de Lviv

Lviv est une des plus grandes villes de l’Ukraine mais également la plus cosmopolite. Berceau de la renaissance du nationalisme ukrainien des années 80, Lviv est également un véritable musée à ciel ouvert. Bien qu’on y trouve ce que certains pourraient qualifier de « laideurs architecturales » (datant de l’époque communiste), les monuments remarquables n’y manquent pas, on en cite : - L’Opéra de [...]

Rixos-Prykarpattya Resort

Il se trouve Gorodyshche Street 8 à Truskavets.

Kamenets-Podolski

La ville ukrainienne de Kamenets-Podolski, située sur le promontoire rocheux de la rivière Smotrytch depuis le XIème siècle, est une ville ancienne dont le nom vient de « Kamen » mot qui signifie pierre en vieux slave. La ville est également considérée comme la capitale historique de la « Podolie ». A Kamenets-Podolski, ne ratez pas le pont qui relie la ville au reste du pays. Situé au Sud-Ouest, [...]

# 4/10 : Manastirea Putna

Manastirea Putna

Le plus beau de tous ! Au bout de la route qui traverse la ville de Putna se trouve le monastère. Ici, c'est le bout du monde. Lorsque vous vous approchez de l'édifice, deux portails vont se succéder et font une étrange impression. Au bout de la route n'est pas une image, c'est la vérité vraie ! Chaque soir, après la dernière prière, les moines ferment les magnifiques portails en bois du monastère [...]

Manastirea Sucevita - Monastère de Sucevita

Isolé au milieu des collines boisées, le monastère de Sucevita est considéré comme le plus joli de tous, certainement en raison de son cadre idyllique et de son imposante enceinte. Les murs de défense qui entourent l'église sont hauts de 6 mètres et épais de 3, surplombés par quatre tours aux toits pointus. L'église a été construite par la famille Movila en 1581 et le monastère s'est achevé en 1601 [...]

# 6/10 : Campanile Lublin

Campanile Lublin, Lubomelska 14, Lublin

Le campanile hôtel Lubin est un hôtel de Lubin et qui est bâti à proximité de l’Université catholique de Lublin et Université Marie Curie-Sklodowska. Le complexe met à votre disposition les 81 chambres conviviales qu’il détient. Il fait partie de la Chaîne hôtelière de Campanile.

Manastirea Moldovita

Un des rares monastères de Roumanie qui n'a pas eu a subir de reconstruction ! Ici tout est d'origine, rénové bien sûr pour éviter les délabrements. L'édifice religieux a été construit en 1532 par Petru Rares. Au centre d'un mur d'enceinte de 8 mètres de haut, vous découvrirez l'église Buna Vestire, Bonne Nouvelle en français, couverte des traditionnelles fresques religieuses qu'on retrouvera dans [...]

La prison de Sighet a été le lieu de nombreuses horreurs sous le régime communiste. Les prisonniers politiques s'y sont succédés de 1947 à 1974, date où la prison ferma ses portes, avant de les rouvrir en 1989, à la chute de la dictature, pour se transformer en musée, témoignant des tortures réalisées en son sein. Deux ans après la mise en place du régime communiste en 1945, la répression s'accentue [...]

Cimetière joyeux - Sapanta

Quoi de plus étrange. Un cimetière que tout le monde qualifie de joyeux. Dans ce petit village reculé du Maramures, un homme, Ioan Stan Patras, a décidé de sculpter et de peindre les croix. C'était en 1935. L'artisan avait même conçu la sienne, que le village a planté avec regret en 1977. Depuis, Dimitri Pop perpetue la fraîche tradition. Les croix, peintes en bleu, sont surmontées de petits haut-vents, [...]