Infos pratiques San Luis Potosí

Guide San Luis Potosí

San Luis Potosí est la capitale de l'Etat éponyme. A 1860m d'altitude, l'agglomération entière comprend 1 million d'habitants. Son nom est un hommage à Saint Louis, le roi français, protecteur de la ville, et Potosí vient du nom de riches mines en Bolivie. La ville fut le plus grand pôle culturel, politique [...] Plus sur San Luis Potosí.

La carte ci-dessus présente le lieu San Luis Potosí (, San Luis Potosi) ainsi que les sites touristiques intéressants dans les environs (Cityexpress León, Aguascalientes Marriott Hotel, Cityexpress Irapuato, Real de Catorce, Casa Inn Celaya, Guadalajara, …).

Activité San Luis Potosi: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Les lieux les plus populaires dans les environs de San Luis Potosí

Real de Catorce est une petite ville minière de montagne, dans la Sierra de Catorce et aux portes du Désert de Chihuahua. Située à 2750m d'altitude, le seul moyen d'y accéder, c'est d'abord par une magnifique route pavée, puis par un tunnel, le Túnel de Ogarrio, inauguré en 1901 et qui mesure 2,3km de long. Real de Catorce fut fondée en 1778 après la découverte d'importants gisements de minerais, et en particulier d'argent. Un développement très rapide s'ensuit, avec la construction entre autres de nombreuses demeures coloniales et d'une grande église. Au début du XXe, la population atteint 14 [...]

Vous pourrez trouver l'adresse de cet hébergement au Avenida Juan Jose Torres Landa 202, fraccion del parque, à Celaya.

Avec ses presque 6 millions d'habitants, Guadalajara est la 2e agglomération du Mexique et le pôle économique et culturel de l'Ouest du pays. On l'appelle la Perla del Occidente". Le nom Guadalajara vient de l'arabe "Wad al-hid jara" qui signifie "rivière qui coule entre les rochers" et porte le même nom que le village natal de Nuño de Guzmán, un conquistador espagnol. Sa première fondation date de 1530, mais dû à des revendications indiennes, la ville fut déplacée. Son histoire est entachée par la cruauté de Guzmán, surnommé "Guzmán sanglant" car, lors de ses expéditions, il n'hésitait pas à massacrer [...]