Temple tamoul Kalibambal, Saint-Denis Île de la Réunion [IMG_5203]
Temple tamoul de St-Denis cult,hindu,india,isle,Kalibambal,réunion,Saint-Denis,tamoul,temple
Source : Flikr - Jean-Marc PAYET

Voir toutes les photos de Saint-Denis de la Réunion

Infos pratiques Temple Tamoul De St-Denis

Guide Temple Tamoul De St-Denis

Haut en couleur, Le Kovil Kalikambal, temple de Kali est un temple tamoul typique. S'il est le principal de Saint-Denis, il n'est pas le plus important de l'île. Rénové dans les années 1980 par des artistes venus d'Inde, ce temple est très apprécié des touristes. L'édifice est constitué de petites structures [...] Plus sur Temple tamoul de St-Denis.

La carte ci-dessus présente le lieu Temple tamoul de St-Denis (261, rue du Maréchal Leclerc, Saint-Denis) ainsi que les sites touristiques intéressants dans les environs (La rue de la Victoire - Saint-Denis, La préfecture - Saint-Denis, Le Barachois, Rue Labourdonnais de Saint- Denis, Temple tamoul de St-Pierre, L'Artothèque de Saint-Denis, Le Petit Marché - La Réunion, Musée Léon-Dierx, Ville de Saint-Denis de la Réunion, Le jardin de l'Etat, …).

Activité Saint-Denis: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Les lieux les plus populaires dans les environs de Temple tamoul de St-Denis
La rue de la Victoire - Saint-Denis

Cette rue est depuis longtemps réputée pour ses jolies constructions. Les visiteurs peuvent y admirer, au n°4, une maison dont la toiture en tuiles colorées n'est pas sans rappeler le style traditionnel bourguignon. En continuant jusqu'au n°18, les visiteurs pourront y admirer l'unique exemplaire d'une entrée de style art nouveau. Un peu plus loin au n°22, se dresse le presbytère, rare monument vestige de la Compagnie des Indes. Si l'envie de vous reposer se fait sentir, un petit parc se trouve à l'angle de la rue Rontaunay. A l'intérieur, une statue de Leconte-de-Lisle est visible, non loin de [...]

La préfecture - Saint-Denis

Bien qu'elle ne se visite pas, la préfecture, à ne pas confondre avec le bâtiment administratif du même nom, est d'un intérêt certain. Edifié à la moitié du XVIIIe siècle, l'ensemble, achevé par Mahé de La Bourdonnais, gouverneur de l'île, commandant des Armées navales du roi dans les mers des Indes, est d'un joli style classique. Son plan est constitué d'un corps central entouré de deux ailes, le tout surmonté d'un remarquable toit colonial. Résidence du Préfet, la préfecture est joliment mise en valeur la nuit par un éclairage.

Le Barachois

Lieu de promenade des Dyonisiens, le Barachois reflète parfaitement l'ambiance de la ville. Cette grande esplanade plantée de ficus est créée au début du Xxe siècle sur le bord de mer qui n'accueille alors qu'un petit port sommaire où tanguent quelques chaloupes, portées par la houle. Croisette locale, elle abrite de nombreux camions-restaurants proposant aussi bien des petites choses à grignoter que d'énormes assiettes de poulet boucan et autre cuisine traditionnelle. Vous pouvez ainsi, faire une petite halte et vous offrir, pour moins de 6 euros, un véritable festin. Il n'est pas rare d'y entendre [...]

Dans la rue Labourdonnais se dressent aujourd'hui encore deux villas créoles classées, symboles de l'architecture réunionnaise. Au n°41, la villa Fock-Yee, construite en 1798, permet d'admirer le savoir-faire d'antan. La maison Kichenin au n°42, est elle de style classique et entièrement repeinte en bleu et blanc. Dans la même rue, d'autres demeures permettent d'observer les différents styles présents sur l'île, témoins de la diversité des habitants.

Le temple tamoul de Saint-Pierre est l'un des deux plus beaux de l'île avec celui de Saint-André. Typique par son architecture, il est très coloré et arbore de nombreuses figurines et sculptures sur sa façade. Pour les visiteurs comme pour les adeptes, il est impératif de respecter certaines règles : Interdiction de porter une tenue légère, pas de photos, pas de chaussures ni de cuir. Il est également d'usage de laisser un peu d'argent après la visite ou d'apporter des offrandes, comme des fruits.

L'Artothèque de Saint-Denis

L'artothèque rassemble un nombre important d'oeuvres contemporaines de tous styles. Sa particularité: pratiquer la location d'oeuvres à des particuliers et des entreprises qui souscrivent un abonnement. La volonté est ici de rendre l'art accessible à tous, tout en finançant le fonctionnement de l'enceinte et de futurs acquisitions. Retrouvez au rez-de-chaussée, des expositions temporaires d'art moderne changeant tous les deux mois, et l'expo permanente de peintures et sculptures contemporaines locales au premier étage.

On trouve essentiellement des fruits et légumes au petit marché, mais aussi une grande variété de poissons, de charcuterie et de viande. Marché local, c'est ici que viennent s'approvisionner les Dyonisiens. Dans le fond du marché, on trouve quelques produits malgaches. Haut en couleur, on aime y flaner et découvrir de nouveaux produits avec les cris des vendeurs comme bruit de fond, en créole s'il-vous-plaît!

Musée Léon-Dierx

Ce musée d'art moderne porte le nom d'un célèbre poète, peintre à ses heures, né à La Réunion. Essentiellement constitué de tableaux réalisés au début du Xxe siècle, le musée Léon-Dierx, n'existerait pas sans la philantropie de son plus important donateur, Ambroise Volard, aujourd'hui décédé. Egalement natif de l'île, ce marchand d'art et collectionneur a passé une importante partie de sa vie à dénicher des oeuvres de grande valeur, qui constituent aujourd'hui, le fond le plus précieux du musée. La sobriété du bâtiment, loin de porter préjudice à la collection, la met au contraire en valeur. Les [...]

Ville de Saint-Denis de la Réunion

Perdue au milieu de l'océan Indien, Saint-Denis de la Réunion est la plus grande capitale d'Outre-Mer. Préfecture de province, elle a su garder, au long des siècles, son charme et son caractère créole dont elle est si fière. Ici, les cultures, les origines, le métissage, ne sont en aucun cas occultés. Les Dyonisiens revendiquent leur diversité et en font un atout. Ses habitants chaleureux et sympatiques ont la discussion facile et l'humeur dansante. Baignée par le soleil, bordée par la plage, Saint-Denis mérite que l'on s'y attarde quelques jours afin de la découvrir.

Le jardin de l'Etat

C'est en grande partie à Nicolas Bréon que le jardin royal, créé en 1767 doit son développement. Celui-ci y fait planter différentes espèces d'arbres fruitiers provenant majoritairement de Madagascar, Maurice et Arabie. Il est agréable de pouvoir s'y promener sans avoir à sortir de la ville. On y trouve des espéces assez rares, comme la badamier et le palmier Tallipot, dont l'ONF n'en a recensé qu'une cinquantaine dispersée sur l'île. Entre arbres rares, bassins, fontaines et statues, prenez le temps de découvrir ce jardin au style exotique au fond duquel se trouve le museum d'histoire naturel [...]