Cap Bon se trouve en Tunisie, dans le nord-est du pays. Ce cap se pointe vers la méditerranée. Son nom local est RassEddar. On le sert aussi pour désigner la péninsule de 80 km de long s'étalant d'Hammamet à Soliman. Les villes qui se situent dans cette partie de la Tunisie sont Grombalia, Korba, Hammemet, Kéliba, Soliman et un site carthaginois inscrit à l'UNESCO appelé Kerkouane. Près de Soliman, on trouve une magnifique plage qui se situe dans le golf de Tunis. La région est riche en agriculture par son climat à précipitation moyenne de 750 mm.



Booking.com

Les plus populaires au Cap Bon

Tous les hôtels au Cap Bon

R&servez vos activités sur place, transferts, coupe-file et billets d'entrée musées & monuments
Les deals du moment


Votre voyage au Cap Bon







Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi

Les bonnes affaires au Cap Bon dénichées pour vous
Les bons plans le Cap Bon




Top sites touristiques au Cap Bon et dans les environs

El-Haouaria

El-Haouaria est la ville située le plus en pointe du cap Bon : le Ras Adar dresse son relief (environ 350 mètres d'altitude) comme pour marquer la pointe : une petite route le traverse, à l'extrémité de laquelle une belle vue s'offre sur la Méditerranée, avec la Sicile au large, à pas plus de 140 kilomètres. El-Haouaria, petite ville de 10000 habitants, est devenue maître dans l'art de la fauconnerie : c'est ici une passion partagée par de nombreux habitants. C'est à partir de mars que les fauconniers capturent leurs rapaces à l'aide de pièges composés de filets plantés et munis d'appâts, dans [...]

Sidi Daoud

A une dizaine de kilomètres au sud de El-Haouaria, Sidi Daoud est un petit port de pêcheur dont la spécialité réside dans la pêche au thon. La manière de pêcher ce poisson utilise ici une technique ancestrale des plus sanglantes : la matanza. Méthode qui remonterait à l'Antiquité, la matanza consiste à enfermer un banc de thons en les encerclant avec de grands filets de pêche. Une sorte d'arène est constituée, dans laquelle des milliers de thons, un poisson qui peut atteindre une taille impressionnante, sont pris au piège et facilement mis à mort par les pêcheurs à coup de harpons, puis remontés [...]

Le cap Bon

Le cap Bon désigne cette grande péninsule (80 kilomètres de long) qui ferme le Golfe de Tunis au sud-est de la capitale, mais également le cap situé en pointe de cette péninsule, l'extrémité nord-est de la Tunisie où les côtes siciliennes ne sont plus très loin (à environ 140 kilomètres). Très tôt peuplée par des ancêtres des Berbères, le cap Bon était administré au IVe siècle avant notre ère sous l'autorité carthaginoise qui y développa l'agriculture : la région a toujours eu la réputation d'être une terre très fertile, lui valant le surnom de « jardin au-dessus des flots » : encore aujourd'hui, [...]

Soliman est la première ville que l'on traverse en se rendant sur la côte est du cap Bon en provenance de Tunis. On est ici au coeur de la campagne tunisienne, et Soliman demeure à l'écart des grandes influences touristiques du cap Bon. Soliman s'est davantage tournée vers la commercialisation des produits issus du terroir de la région, et un pôle industriel se développe aux abords de la ville. L'agriculture est une activité importante ici depuis l'installation d'Andalous au XVIIe siècle, ces derniers étant accueillis en Tunisie après avoir été chassés d'Espagne : l'organisation et la forme de [...]

Kerkouane

Le site archéologique de Kerkouane se situe quasiment sur la pointe du cap Bon, entre Kélibia au sud et El-Haouaria au nord. Le site est découvert en 1952, en un lieu remarquable bordé des eaux de la Méditerranée. Les fouilles ont mis à jour les vestiges d'une ancienne cité punique de taille importante. Particularité remarquée par l'Unesco qui a classé Kerkouane au patrimoine mondial, cette cité est un des rares témoignage d'architecture punique ayant été conservé tel qu'à ses origines : on estime en effet que Kerkouane fût détruite dès le IIIe siècle avant J.C., au cours des premières guerres [...]

Amateurs de plages désertes, à Hammam Ghezaz vous serez servis. Située à seulement 6 km de Kerkouane, au sud de Kélibia et de Dar Allouche (superbes villages en bordure de mer), Hammam Ghezaz, bien qu’entourée de villes plus touristiques, a su garder un cadre authentique, idéal pour un séjour calme et plein de sérénité. Ce joli petit village connait des afflux massifs de visiteurs mais uniquement l’été et pendant les week-ends. En cours de semaine et en basse saison, Hammam Ghezaz retrouve son calme et son authenticité. Alors si vous avez le choix, privilégiez cette période, vous pourrez ainsi [...]

Sur la côte ouest du cap Bon, à quelques dizaines kilomètres au nord de Nabel, la ville de Kélibia est un port où se pratique la pêche au lamparo, qui consiste à éclairer la mer avec un projecteur fixé au bateau dans le but de faire monter les poissons (sardines, maquereaux) à la surface. Kélibia est le quatrième port de pêche le plus important de Tunisie. Le quartier du port est le plus agréable à visiter avec celui de la forteresse : le port de Kélibia est ainsi dominé par l'imposante construction juchée sur le sommet d'une colline rocheuse. Dès la période (IIIe siècle av. J.-C.) punique un [...]

Korbous

Korbous se situe au début de la côte est du cap Bon, plantée dans les rivages découpés et rocheux : la route escarpée à flanc de montagne qui mène à Korbous depuis Soliman promet de magnifiques paysages. Korbous est une petite station thermale qui possède sur son territoire pas moins de sept sources d'eau chaude. Ces sources ont une réputation thérapeutique, et les Romains en leur temps venaient déjà en ces lieux pour des bains réparateurs : de nombreux vestiges romains sont les témoins de ces pratiques, dont une inscription exposée au musée du Bardo de Tunis. Korbous n'est par la suite plus [...]

Ce n'est pas pour rien qu'il y a du monde à Sidi Bou Saïd, le village est superbe. Si dans le centre on pourra se sentir un peu à l'étroit au milieu des très nombreux visiteurs, la balade au fil des ruelles de Sidi Bou Saïd est incontournable. Le village s'est établi sur les hauteurs du djebel Manar, dont l'altitude s'élève environ 140 mètres : au cours de la promenade de magnifiques panorama sur le Golfe de Tunis et le bleu de la Méditerranée s'entrouvrent à différentes occasions. Les rues pavées grimpent parfois sérieusement, encadrées de maisons aux murs parfaitement blanchis, volets et portes [...]

Le promontoire sur lequel s'étend aujourd'hui Sidi Bou Saïd était un poste défensif déjà occupé du temps de Carthage, par la suite fortifié (construction d'un ribat) par les Arabes, puis disputé par les forces ottomanes et espagnoles au XVIe. Mais Sidi Bou Saïd est une ville chargée d'atmosphère religieuse. La ville porte son nom en l'honneur de Abou Saïd Khalafa ben Yahia Tamini el-Béji, grand soufiste respecté qui après une longue existence à Tunis, vint se retirer sur les hauteurs de Sidi Bou Saïd (le « diminutif » de son nom, qui fût attribué à la ville au XIXe siècle), où il fonde une zaouïa [...]