Le guide de voyage sur la Costa Brava



Conseils pour préparer son voyage sur la Costa Brava

La Costa Brava s'étend de Barcelone à la frontière française : une région d'Espagne facilement accessible en voiture, à moins de 3-4 heures de route de Toulouse ou Montpellier par exemple. En avion, les liaisons sont fréquentes entre de nombreuses villes françaises et Barcelone, mais il est également possible d'atterrir à Gérone. Les compagnies low cost sont de la partie pour trouver des billets moins chers...

Sur place, la voiture s'avère bien pratique, voire indispensable, pour un séjour itinérant sur la Costa Brava, incluant le littoral et des excursions dans l'arrière-pays, comme pour rejoindre la plupart des stations balnéaires. Les loueurs sont nombreux. Si vous n'avez pas de voiture et voyagez à l'économie, alors les trajets peuvent se faire avec les bus. L'auto-stop, pour les plus patients, fonctionne également.

La Costa Brava vit principalement du tourisme : dans chaque station balnéaire, vous trouverez une large gamme d'hébergement. Les hôtels ne sont pas toujours de première fraîcheur, renseignez-vous bien sur les prestations avant de réserver... Les campings sont très nombreux, du simple terrain au véritable camping de luxe !

Les locations de meublés, maisons ou appartements, sont répandues tout du long de la Costa Brava et constituent d'excellentes alternatives aux hôtels : idéal pour les séjours longs (plus d'une semaine), elles offrent une excellente autonomie, et, détail non négligeable pour le budget, de se faire soi-même à manger ! Dans l'ensemble, le coût de l'hébergement reste modéré ; des écarts de prix s'observent entre basse et haute saison.

Cette dernière concerne principalement les mois de juillet-août : réservez votre hébergement en avance, même un simple emplacement de camping, car il y a alors beaucoup de monde sur les plages ! Trop ? Tout dépend des vacances que vous recherchez : ambiance, fiesta, plages bondées, la haute saison est pour vous. Pour des vacances au calme, décalez votre séjour au printemps (mai-juin) ou durant l'arrière-saison (septembre, voire octobre) : un climat agréable, moins de touristes, mais aussi des prix moins élevés.

Le budget à prévoir est donc variable en fonction de l'hébergement, de la saison, mais également du standing que vous comptez donner à vos vacances : les petits budgets sauront s'en sortir pour moins de 50 euros par jour en saison (camping, repas sur le pouce), une addition qui grimpe vite si l'on ajoute repas au restaurant, sports nautiques et loisirs (location de matériel, clubs), excursions en mer, etc.


Booking.com