Le guide de voyage en Crète



Découverte de la Crête

Destination à part en Grèce, la Crête est une île qui possède une histoire aussi riche qu'elle est ancienne.

La Crête est une île de grande superficie, et les curiosités à découvrir sont nombreuses : prévoyez si possible une semaine de voyage en Crête, au risque de repartir frustrés !

Pour se rendre en Crête, deux solutions : un vol sec pour Héraklion, capitale de l'île, ou un passage par Athènes, d'où l'on s'embarque en ferry à travers la mer Egée et les Cyclades avant d'arriver à destination.

Pour se simplifier la tâche, vous pouvez réserver un séjour en Crête, généralement pour un voyage de 8 jours au soleil de tout repos. Sinon, peut-être préférez-vous voyager en Crête à la recherche d'hébergements plus ''authentiques'', en jouant les nomades à travers l'île le temps d'un séjour.

 

Conseils pour préparer son voyage en Crête

Il existe plusieurs solutions pour vous rendre en Crète : la plus simple et la plus rapide reste de prendre un vol direct, Paris-Héraklion par exemple. La compagnie Aegean Airlines assure cette liaison en 3h30 de vol, autour des 350-400 euros aller-retour. Des vols incluant une escale sont également disponibles, avec un plus grand choix de compagnies.

Autre solution : rechercher un vol pour Athènes, destination pour laquelle des vols très abordables sont disponibles. Depuis Athènes, vous pouvez prendre un vol intérieur vers la Crète (Héraklion, Chania), avec les compagnies Aegean et Air Olympic.

Autrement, direction le port du Pirée pour un départ en ferry : à destination de la Crète, les bateaux partent en fin de journée pour une traversée de nuit. Toutes les compagnies pratiquent des tarifs équivalents, Le Pirée-Héraklion revient à 30 euros.

Grande destination touristique, les formules de séjours tout compris sont légions à destination de la Crète : ces offres sont pratiques car elles incluent un vol charter et un hôtel, le tout à des prix souvent attractifs. Attention cependant à bien vous renseigner sur la qualité réelle de l'hôtel, mais aussi sa situation : les mauvaises surprises ne sont (malheureusement) pas rares !

Dans le cadre de ces formules, il ne faut pas non plus être trop rebuté par les ambiances tourisme de masse qui caractérisent bien les stations de la côte nord de l'île. Les coins les plus tranquilles se situent sur la côte sud de la Crète.

Côté budget, tout dépend de ce que vous attendez de votre séjour : les grands hôtels ne sont pas donnés, mais les chambres chez l'habitant, pensions et campings offrent des solutions bon marché pour se loger. Dans les tavernes, les plats sont bien garnis et abordables ; méfiez-vous cependant des attrape-touristes. Prévoyez dans votre budget une location (voiture, voire deux roues) pour faciliter vos déplacements et excursions. Les bus ne permettent pas d'aller partout.

La haute saison touristique en Crète s'étend sur le mois de juillet et surtout août (les Grecs sont en vacances). Les prix sont alors à la hausse, et la fréquentation, surtout sur la côte nord, est à son comble... Le printemps (mai-juin) et l'arrière-saison (septembre-octobre) sont les périodes idéales pour séjourner en Crète : moins de monde, des prix plus bas, un climat idyllique !

La Crète est une grande île dont on ne fait pas le tour si facilement que ça (200 kilomètres de large) : en une semaine, vous aurez le temps de concentrer vos excursions sur une zone en particulier, entre littoral et montagnes, mais pour effectuer un tour de l'île et de ses principaux sites, prévoyez au moins deux semaines.

 

Géographie et orientation en Crète
La Crète est la cinquième plus grande île de la Méditerranée, elle possède une forme étirée dans le sens est-ouest, elle s'étend sur 260km et sur 60km environ du nord au sud.                                                                         

C'est une île particulièrement montagneuse, le relief de l'île est formé par trois massifs montagneux : les Lefká Óri (2 453 m) à l'ouest, le mont Ida (2 456 m) au centre, et le massif du Mont Dikti (2 148 m) à l'est. Ses paysages de montagne voient alterner plaines, vallées et gorges, telles que les célèbres gorges de Samaria à l'ouest de l'île.                                                                                                                       

Notons également que la Crète et plus précisément l'île de Gavdos sont le point le plus au sud de l'Europe.                                                                                                                                                                 

Les principales villes se trouvent sur la côte nord ; Chania, Rethymnon, Héraklion, Agios Nikolaos et Sitia. C'est également dans le nord que l'on retrouve l'essentiel de l'industrie touristique, le sud de par sa géographie particulière et son relief très montagneux a heureusement était préservé.                                                            

Se déplacer en Crète

  • En bus :                                                                                                                                                                 

L'ensemble de l'île est assez bien desservi par  le bus, mis à part le centre-sud et l'extrême-est. L'axe principal sur lequel se déplacent les bus se trouve le long de la côte nord entre Chania et Sitia.                                                                                                                        

Sur cet axe les bus passent fréquemment et desservent les villes de Chania, Rethymnon, Héraklion, Agios Nikolaos et Sitia.                                                                                                                                   

Ierapetra au sud d'Agios Nikolaos est également fréquemment desservi.                                                                   

Il vous faudra en général remonter sur cette axe si vous vous trouvez dans le sud de l'île et que vous souhaitez avancer plus à l'est ou plus à l'ouest, il est d'ailleurs assez incompréhensible qu'il n'existe aucune liaison entre Ierapetra et Mires.                                                                                                                                               

Dans le sud-ouest les villages de Paleochora, Sougia et Sfakia sont assez bien desservis, de plus des liaisons par ferry permettent de passer d'un village à l'autre sans avoir à remonter sur Chania.


Si vous passez ou arrivez à Héraklion, sachez qu'il y a deux gares routières, la gare routière A est située près du port pour le ferry, elle dessert notamment La Canée, Réthymnon, Héraklion et la partie orientale de la Crète.


La gare routière, B est quand à elle située à l'ouest de la ville, cette gare est utilisée principalement par les lignes desservant le partie sud de la Crète sous Heraklion. (Agia Galini, Matala, Mires...etc).


Un bus fait la navette entre les gare A et B, le 139.


Le réseau de bus est géré par la compagnie KTEL : www.bus-service-crete-ktel.com

  • En voiture :                                                                                                                                                          

Assurément le moyen le plus confortable et le plus pratique pour se déplacer en Crète, les bus ne desservant pas l'ensemble des villages ou à fréquence trop peu élevée. Vous trouverez pléthore de loueurs, surtout dans le nord de l'île, il y a également plusieurs bureaux de location aux aéroports de Chania et d'Héraklion.

Comptez 20 euros par jour hors saison et 30 en été. Il est aussi possible de louer des scooters pour de petites distances.                                                                                                             

Le réseau routier est en bon état et s'améliore constamment, de plus en plus de pistes de montagnes sont goudronnées, attention toutefois aux chèvres sur la route et aux chutes de pierres.

Le principal axe routier de l'île longe la côte nord entre les grandes villes de : Chania, Rethymnon, Héraklion, Agios Nikolaos, Sitia et Ierapetra, comptez une heure de route environ entre chacune de ces villes.                                                                                                                                                                           

  • En ferry :                                                                                                                                                                 

Dans le sud-ouest de l'île il est possible de se déplacer en ferry le long de la côte entre les villages de Paleochora, Sougia, Agio Roumeli, Loutros et Sfakia. La géographie de l'île à cet endroit ne permet pas en effet de faire passer une route le long de la côte, les montagnes tombant bien trop à pic dans la mer. Le ferry est donc le moyen le plus rapide pour sauter d'un village à l'autre, sinon en bus il faut remonter sur Chania, et en voiture passez par des routes de montagnes très très tortueuses.                                              

Certains villages ne sont même accessibles qu'en ferry ou à pied, comme Agio Roumeli et Loutros (bien qu'une route dessert ou va desservir bientôt Loutros depuis Skafia).

Depuis Paleochora et Skafia il est également possible de se rendre dans l'île de Gavdos, le point le plus au sud de l'Europe chrétienne, attention les bateaux restent souvent bloqués au port à cause des vents durs qui soufflent dans la région. Afin de ne pas manquer votre avion il est conseillé d'y aller en début de séjour.
Pour les horaires et plus d'infos voir le site de la compagnie de ferry Anendyk: www.anendyk.gr/pages/en/company.php

Les autre îles à visiter à proximité de la Crète sont :

- Spinalonga, un îlot forteresse située à l'entrée ouest du golfe de Mirabello face à la ville d'Elounda, non loin d'Agios Nikolaos dans le département du Lassithi.

On peut y accéder, très facilement, par bateau à partir d'Agios Nikolaos (en 1h à 2h), d'Elounda (en 15mn) et de Plaka (en 5mn).

- L'île de Chrissi, une île inhabitée située à environ douze kilomètres au sud de Ierapetra. En été, l'île attire de nombreux touristes. Comme le camping est interdit sur l'île, seules les excursions d'une journée sont possibles. Les ferries quittent Ierapetra quotidiennement à 10 heures et reviennent à 17 heures.

- L'île de Koufonissi, une petite île inhabitée située au sud de la Crète, près de Cap Goudouras, à quelques kilomètres au sud-est de Ierapetra. On accède à Koufonissi depuis le port de Makrigialos à 18 km au nord.

 

  • En bateau de plaisance :                                                                                                                                    

Les principaux ports de l'île se trouvent sur la côte nord : Chania, Rethymnon, Héraklion, Agios Nikolaos et Sitia. Ils sont bien protégés des vents et offrent toutes les commodités.            

                                    
La côte sud est par contre beaucoup moins pourvue en port de plaisance, ce sont en général des petits ports de pêche pas vraiment adaptés à recevoir des plaisanciers. Il est toutefois possible de faire escale dans les ports de Paleochora, Plakia, Agia Galini, Kokinos Pirgos et Ierapetra.                                                        

Les autres petits ports ne sont accessibles qu'aux embarcations aillant très peu de tirant-d'eau. L'île de Gavdos possède également un port pouvant accueillir les bateaux de plaisance.                                                      

Soyez prévenus que tous ces ports offrent très peu de commodités, n'espérez pas y trouver des toilettes et des douches.                                                                                                                                                     

Sachez également que la côte sud subit souvent des vents très violents, aussi bien venant du large que des terres. Soyez réactifs et n'hésitez pas à prendre un ou deux points de ris si vous voyez que ça souffle un peu trop.

 


Booking.com