Voyage en Grèce: le guide gratuit



Partir en Grèce

Il y a tant de choses à voir lors d'un voyage en Grèce. Destination touristique, les vols pas chers pour la Grèce ne sont pas difficiles à trouver à condition de s'y prendre en avance, et les offres de séjours sont nombreuses.

Il y a la Grèce continentale et la Grèce des îles, et l'on se devra de découvrir ces deux facettes : Athènes l'incontournable, les sites archéologiques du Péloponnèse, les montagnes du nord, Thessalonique puis la Thrace, on voyage facilement en Grèce par le train et le bus, à moins de préférer louer une voiture.

Pour les îles, les trajets sont plus ou moins longs selon que l'on embarque dans un ferry ou un hydroglisseur. Le voyage idéal laisserait le temps de découvrir les différents archipels grecs, les Cyclades bien sûr, mais aussi les Sporades, le Dodécanèse, les îles Ioniennes... Ceci sans avoir encore cité la Crète !

Voir aussi la liste des hotels en Grèce à réserver en ligne.

Conseils pour préparer son voyage en Grèce

De nombreux vols pour la Grèce relient directement la France à Athènes, mais il existe également des lignes directes pour Thessalonique, la Crète ou les îles grecques, plus particulièrement durant le saison estivale. Olympic Airlines et Aegean Airlines sont les deux grandes compagnies aériennes grecques, mais le choix est large, dont des vols low cost permettant un aller-retour à moindre prix. Destination touristique, les séjours tout compris incluant le billet d'avion s'avèrent parfois intéressantes au niveau du prix.

Autre solution, le bateau : départ de l'Italie (ex : Bari, Brindisi), les liaisons par ferry sont fréquentes et offrent la possibilité d'embarquer avec son véhicule. En voiture ou en bus, on aura tout intérêt à disposer d'un peu de temps devant soi (traversée des Balkans) !

Pays membre de l'UE, une simple carte d'identité ou un passeport valide suffisent pour passer la frontière.

Sur place, le train s'avère efficace pour certaines liaisons (ex : Athènes-Thessalonique), mais autrement, le réseau est peu développé, plutôt lent et subissant de fréquents contre-temps... Les bus sont beaucoup plus pratiques et desservent l'ensemble du pays, tout en restant très abordables. La location d'une voiture ou d'un deux-roues est parfaite pour explorer une région depuis son point de chute : les prix sont raisonnables, respectivement 30-50 euros et 15 euros la journée en moyenne.

Pour se rendre dans les îles, on a le choix entre un vol intérieur ou le bateau : deux solutions sont alors disponibles, ferry ou speed boat. Le premier est moins cher et bien plus lent (dans les deux cas, cela va du simple au double), mais aussi plus agréable : le speed boat impose de rester cloisonné en cabine, tandis que l'on profite du pont sur le ferry.

Le budget à prévoir pour la Grèce évolue fortement selon les modalités de son voyage : hôtels haut de gamme et restaurants chics ne sont pas donnés, campings et pensions, tavernes et giros permettent de s'en tirer pour pas cher.

Au niveau communication, quelques mots de grecs sont toujours les bienvenus, mais il n'est pas nécessaire de maîtriser la langue : les Grecs, surtout dans les coins touristiques, parlent largement l'anglais, avec un accent parfois déroutant. Déchiffrer le cyrillique rend parfois service, en dehors des grands axes notamment, lorsque les indications en alphabet latin se font plus rares.

La haute saison touristique en Grèce s'étend principalement sur juillet et surtout août, lorsque les Grecs prennent leurs vacances. Les prix de l'hébergement et des transports sont alors revus à la hausse... C'est pourquoi les périodes idéales pour découvrir la Grèce correspondent au printemps et aux mois de septembre-octobre : beaucoup moins de monde, un budget moindre, un climat toujours aussi agréable !

A titre d'exemple, visiter Athènes demande au moins 3 jours, une semaine semble un minimum pour programmer un tour dans les Cyclades (deux-trois îles) ou faire le tour du Péloponnèse...


Booking.com