Le guide de voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle



Préparer son voyage Saint-Jacques-de-Compostelle

Saint-Jacques de Compostelle accueille chaque année les milliers de pèlerins qui empruntent le chemin de Saint-Jacques mais également des touristes qui viennent découvrir l'important patrimoine historique de la ville. Vous pourrez réserver un hébergement pour votre séjour à Saint Jacques de Compostelle facilement, cependant à l'occasion de certaines fêtes et durant l'été la ville accueille beaucoup de monde et il devient plus compliqué de se loger.

Conseils pour préparer son pélerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle

Depuis la France, quatre chemins de randonnées balisés mènent à Saint-Jacques de Compostelle, au départ de Paris, de Vézelay, du Puy et d'Arles. A vous de voir par où vous commencez le pèlerinage ! Ces quatre chemins convergent vers les Pyrénées, pour ne faire qu'un du côté espagnol, avant l'étape finale bien méritée.

Avant de partir, prévoyez votre itinéraire, car il s'agit somme toute d'une belle balade ! Pensez à prendre en compte votre capacité de marche, combien d'étapes seront nécessaires, si vous souhaitez partir à pied, à vélo ou à cheval comme cela se fait également...

Pour les ''vrais'' pèlerins, il est conseillé de se procurer le carnet du pèlerin ou credencial en espagnol : pour l'obtenir, adresser vous à votre diocèse au service des pèlerinages, ou auprès des associations de pèlerins telles que les Amis de Saint-Jacques.

A quoi sert réellement ce carnet ? A chaque étape de votre trajet, vous recevrez un tampon attestant de votre passage. Au terme du pèlerinage, à Saint-Jacques de Compostelle, un carnet bien tamponné justifiant l'itinéraire permet d'obtenir la Compestella, le certificat du pèlerinage ! Attention, les tires-au-flanc ne sont pas concernés : si vous ne vous sentez pas les moyens de parcourir l'ensemble du pèlerinage, le minimum requis pour obtenir le fameux certificat est d'avoir parcouru 100 kilomètres à pied ou 200 kilomètres à vélo...

Autre gros avantage du carnet du pèlerin, il donne accès aux gîtes d'étapes espagnols. C'est qu'il y a du monde sur le chemin de Compostelle, et durant les périodes d'affluence, beaucoup de gîtes n'ont aucun mal à faire le plein ! Et ce plus particulièrement du côté de l'Espagne, puisque l'itinéraire n'est plus divisé. D'une manière générale, de nombreux gîtes, maisons d'hôtes et hôtels sont présents tout au long de l'itinéraire (note :le carnet n'est pas obligatoire...) pour passer la nuit entre quatre murs.

Quand partir ? Évidemment, le pèlerinage peut se faire à n'importe quel moment de l'année, mais le choix de la saison influencera la difficulté du parcours. L'été correspond à la ''haute saison'' de pèlerinage, le printemps s'annonce comme une période propice également, avec l'arrière-saison (septembre). L'hiver évidemment, c'est une autre paire de manche !

Bien sûr, de bonnes chaussures de marche sont de mise ! Préparez votre sac comme tout bon randonneur le ferait : n'emportez que le nécessaire, évitez surtout de vous surcharger ! Prenez en compte les étapes de votre itinéraire : si vous effectuez la traversée des Pyrénées, rappelez-vous que le climat là-haut se fera plus frais en toute saison... prévoyez des affaires en conséquence. Il ne vous reste ensuite plus qu'à partir.


Booking.com