Le guide de voyage à Santorin



Voyage à Santorin

 

 

Santorin est la plus connue des îles grecques de la mer Égée. Tout le monde connaît les images de ses maisons blanches à coupoles bleus accrochées à flanc de falaise. Cette petite archipel volcanique des Cyclades accueille de nombreux touristes mais a su garder son architecture traditionnelle et une ambiance particulière. Après être arrivé en bateau au port d'Athinios, vous pourrez partir visiter l'île volcanique en voiture ou en autocar. Vous pourrez également rejoindre quelques îles plus petites de l'archipel en bateau. Vous découvrirez des paysages à couper le souffle. Vous pourrez également visiter les sites archéologiques des îles, notamment les ruines minoennes des villes antiques de Théra et d'Akrotiri. Vous pourrez également profiter de la mer et vous baigner dans des petites criques au pied de falaises ou sur des petites plages. Vous pourrez réserver un séjour tous compris pour découvrir Santorin ou venir par vous même et réserver un hôtel ou une chambre d'hôte.

 

Conseils pour préparer son voyage à Santorin

Santorin fait partie des quelques îles des Cyclades à être desservies par un (petit) aéroport international, certainement le plus fréquenté de tout l'archipel ! Des vols sont effectués depuis Paris par exemple, généralement avec une escale : les principales compagnies concernées sont Aegean Airlines, Air France, Air Berlin... comptez au minimum 400 euros pour l'aller-retour. Plutôt cher donc !

Autre alternative, un vol pour Athènes, qui généralement revient moins cher, pour enchaîner avec une liaison intérieure pour Santorin (Aegean et Olympic Air). Ces vols sont très fréquents. Mais la solution la plus économique sera d'embarquer au port du Pirée. Les liaisons pour Santorin sont effectuées par des ferries (12 heures), lents et moins chers, ou des high speed ferries (5-6 heures), rapides et plus onéreux : un rapport qui va du simple au double ! Toutes les compagnies pratiquent les mêmes prix.

Certainement l'île des Cyclades la plus touristique, les séjours de tours opérateurs sont nombreux à destination de Santorin : ces formules sont pratiques car il n'est rien besoin d'organiser soi-même (vol charter, transfert, hôtel...), mais aussi alléchantes en termes de prix, avec de fréquentes réductions. Avant de vous décider, renseignez-vous bien sur les prestations réelles de l'hôtel et sa situation : tous les établissements sont loin de se valoir sur Santorin, alors autant éviter les mauvaises surprises une fois arrivé !

D'autant plus que Santorin regorge de possibilités d'hébergement moins chères que les hôtels, alors que l'on y gagne au niveau du cadre et du charme... ainsi, les pensions et chambres chez l'habitant sont légions, on en trouve un peu partout. Les campings sont la solution la plus économique. Si vous débarquez sans avoir réserver, des ''rabatteurs'' sont toujours présents sur le port, proposant des chambres... on ne vous garantie pas les meilleurs prix en revanche !

Pour découvrir Santorin, le mieux reste de louer une voiture, un scooter, ou un vélo. Un permis de conduire sera demandé pour les engins motorisés. Les locations sont abordables, les prix se négocient si vous louez pour une semaine entière par exemple.

Un tour de Santorin et de ses principales attractions ne prend pas longtemps : deux ou trois jours feront l'affaire. Bien sûr, il est facile de s'attarder plus longtemps dans un tel cadre !

Les mois de juillet et surtout août correspondent à la haute saison touristique : là, c'est un peu ''l'invasion touristique'' et la foire d'empoigne, et cela peut nuire à la découverte des villages, des plages, aux excursions bondées... les prix sont de plus en hausse. Du coup, le printemps (mai-juin) et l'arrière-saison (septembre jusqu'à octobre), périodes plus calmes, mais jouissant d'un climat tout aussi agréable (une petite laine pour le soir...), sont les saisons idéales pour des vacances à Santorin.


Booking.com