Notez Limoges ?

Généralités

Voir hébergements

Capitale des arts du feu, Limoges est connu dans le monde pour la qualité de sa porcelaine, son émail et ses vitraux.

Mais la ville a également su valoriser son patrimoine architectural. Ainsi, sa cathédrale gothique, ses flèches de chapelle, ses châteaux et belles places, ses très beaux hôtels particuliers mais également la Gare des Bénédictins participent à donner à la ville un panorama très apprécié des visiteurs. 4 fleurs au Concours des Villes et Villages fleuris de France, Limoges a de très beaux parcs publics que vous prendrez certainement plaisir à découvrir. Du point de vue culturel, le Musée Adrien Dubouché et le Musée de l'évêché vous présenteront parmi les plus belles collections d'émaux et de porcelaines.

Gare des bénédictins à Limoges, si vous n’y arrivez pas allez y faire un tour

La gare de style art nouveau de Limoges est classée monument historique depuis 1975. Elle est construite de 1925 à 1929 par Roger Gonthier pour la compagnie du Paris-Orléans. Elle est placée au-dessus des voies sur une plate-forme de béton armé. L’architecture et le décor du bâtiment évoquent les activités industrielles de la ville. Un dôme de 31métres de haut couvre le hall d’accueil. Le dôme à la charpente métallique et couvert de cuivre a été détruit en 1998 par un incendie et reconstruit à l’identique. Un campanile de 67m signale la gare au loin, elle est occupée par des bureaux mais offre une vue imprenable sur la ville. Les décors des verrières qui combinent motifs géométriques et végétaux sont du maître verrier Francis Chigot. Prenez le temps de faire le tour de la gare pour admirer tous les bas-reliefs.

Halles centrales de Limoges, un marché dans un beau bâtiment

En plein cœur de Limoges, les halles centrales sont classées monuments historiques depuis 1976. Vous pourrez vous promener parmi les commerçants et pourquoi ne pas déjeuner dans un des 2 restaurants des halles. Le bâtiment est en brique, métal, verre et zinc. Il a été construit entre 1885 et 1889 par deux collègues de Gustave Eiffel : Pesce et Lévesque. Vous reconnaîtrez le style Eiffel dans la charpente métallique. Une frise en porcelaine de tradition limougeaude orne la façade, elle représente les aliments que l’on trouve dans ce marché. Les halles accueillent aujourd’hui 620 commerçants des environs.

Cité des métiers et des Arts de Limoges

La cité des métiers et des arts de Limoges est un musée dédié au compagnonnage. Installé dans un ancien réfectoire du séminaire diocésain du XIXéme siècle situé dans les jardins de l’évêché, il expose les travaux des compagnons du tour de France. Les compagnons du tour de France sont des descendants directs des corporations, ils sont aujourd’hui une branche du mouvement ouvrier de France. Pour devenir compagnons il faut avoir réalisé un apprentissage, s’être perfectionné lors d’un tour de France et avoir réalisé un « chef d’œuvre ». La liste des métiers est importante : boulanger, charpentier, cordonnier, ébéniste, forgeron, maçon, peintre, plombier, tailleur de pierre, tapissier, sellier, électricien, couvreur … . Les compagnons ont réhabilité la cité des métiers pour y exposer des exercices techniques qu’ils ont réalisés durant leur parcours initiatique. Les vitrines du rez-de-chaussée présentent des travaux de compagnons et de meilleurs ouvriers de France, la mezzanine présente le parcours d’un compagnon et l’histoire du mouvement. Le sous-sol accueille des expositions temporaires. Cette visite originale permet de découvrir le compagnonnage et de belles pièces d’artisanat. A certaines occasions (notamment à Noël), les expositions sont également des ventes de belles pièces. Vous trouverez plus d’informations sur le site internet du musée : http://www.cma-limoges.com/.

Belles églises de Limoges, une balade à travers l’histoire de la ville

Outre la cathédrale Saint-Etienne, Limoges possèdent de très belles églises. Offrez vous une petite promenade à travers le centre-ville de Limoges et les siècles en allant de l’église Saint-Michel des Lions à l’église Saint-Pierre du Queyroix en passant par la chapelle Saint-Aurélien. L’église Saint-Michel des Lions est une église gothique construite entre le XIVéme siècle et le XVIéme siècle. L’église tire son nom des deux lions gallo-romains qui gardent l’entrée. Le clocher est typique du Limousin. L’église était un centre de pèlerinage important. Elle conserve les reliques de Saint Martial, de Saint Loup et de Sainte Valérie. Les vitraux retracent l’histoire des visites de pèlerins et notamment des pèlerins célèbres : le pape Urbain II, le roi Edouard, le roi Philippe … . Admirez les belles œuvres du XVéme siècle : deux Pietàs, les vitraux de Saint Jean Baptiste et de la Vierge Marie et la statue de Sainte Valérie. Rendez vous ensuite à l’église Saint-Pierre du Queyroix. C’est une belle église gothique construite entre le XIIIéme siècle et le XVIéme siècle. Certains éléments datent de l’ancienne église romane comme le portail. Le clocher est typique du gothique limousin. N’hésitez pas à rentrer pour y découvrir une belle série d’autels et de statues en bois doré du XVIIéme et XVIIIéme siècle. Prenez également le temps d’observer les vitraux, notamment un vitrail de Jean Pénicaud de 1510. L’église est une des plus vieilles de Limoges mais a été reconstruite à différentes reprises. Finissez votre parcours par la Chapelle Saint-Aurélien. Cette petite chapelle en plein cœur du quartier de la boucherie vaut une visite malgré sa petite taille. Construite au XVéme siècle pour accueillir les reliques de Saint-Aurélien second évêque de Limoges, elle est agrandie et redécorée dans le style baroque au XVIIéme siècle. A la Révolution, elle est achetée par les membres de la confrérie de Saint-Aurélien (celle des bouchers) et appartient encore aujourd’hui aux descendants de cette confrérie. Le charme extérieur de la chapelle laisse présager les trésors qu’elle détient. Vous pourrez admirer une magnifique statue de Sainte-Catherine du XVéme siècle, un beau retable baroque qui cache la châsse abritant les reliques de Saint-Aurélien et un groupe sculpté du XVéme siècle commandé par les bouchers du quartier représentant Sainte Anne, la Vierge Marie et l’enfant Jésus portant à la bouche un rognon. Bonne promenade !

Balades archéologiques à Limoges

Limoges est une ville au très riche passé, notamment à l’époque gallo-romaine, et dispose à ce titre de vestiges archéologiques nombreux et passionnants. La ville est d’ailleurs un véritable gruyère en raison des couches archéologiques mais également des souterrains anciens qui parcourent la ville. Partez sur les traces d’Augustoritum. Augustoritum fondée par l’empereur Auguste à l’époque du Haut Empire romain vers 10 avant JC était la capitale du peuple gaulois des Lémovices, dont le nom est à l’origine du nom Limoges. Cette ville très riche en monuments romains s’étendait sur les coteaux de la Vienne. Le cardo maximus, axe majeur Nord/Sud, se trouvait dans le prolongement du pont Saint Martial, le forum était situé derrière l’actuel hôtel de ville, dont les fondations ont réutilisé d’anciens murs romains. La ville gallo-romaine périclite après les invasions barbares au profit du quartier fortifié autour de la cathédrale paléochrétienne, sous le site actuel de la cathédrale Saint Etienne. Les vestiges romains ont pour la plupart disparus, notamment suite à des travaux récents. Les seuls vestiges visibles dans la ville sont les piles du pont Saint Martial, la villa Brachaud, des vestiges situés sous le Lycée Renoir et deux mosaïques. Une mosaïque trouvée à proximité du forum a été réinstallé au rez-de-jardin de la bibliothèque francophone multimédia, le site est accessible au public. Une autre est visible à l’entrée de la faculté de droit. Vous pourrez découvrir la ville gallo-romaine et les résultats de fouilles au musée de l’évêché. Ne manquez pas d’aller voir la pont Saint-Martial, le Baptistère Paléochrétien et la crypte Saint-Martial. Le pont romain Saint-Martial reliait Avaricum, Bourges, au sud de la Gaule. Il était situé en contrebas du forum gallo-romain dans le prolongement du cardo-maximus, l’axe Nord-Sud de la ville. En 1182, Henri II de Plantagenêt, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine fait détruire le pont pour punir la ville de son infidélité. 23 ans plus tard, il est reconstruit sur les bases du pont antique. Trois piles du pont reposent sur les fondations romaines, la construction antique est visible du côté aval reconnaissable par ses grands blocs de granit. La portée des arches et la taille des piles sont restés les mêmes. Le pont est reconstruit après avoir été emporté par un orage au XIIIéme siècle à la même époque que le pont Saint Etienne. Il est resté longtemps le seul moyen de traverser la Vienne. C’est lors de la construction d’un parking sous terrain, sous la place de la république en 1962, que les vestiges de la crypte Saint-Martial ont été mis à jour. Les fouilles ont permis de découvrir des trésors archéologiques et notamment les sarcophages de Saint Martial et de ses compagnons Austriclinien et Alpinienet, ainsi que le réceptacle des reliques de Sainte Valérie. Cette crypte se trouvait sous l’ancienne abbaye bénédictine Saint Martial fondée au XIéme siècle qui fut détruite en 1792. Les fouilles ont également permis de mettre à jour deux chapelles Saint-Pierre-du-Sépulcre et Saint-Benoît. L’office de tourisme organise des visites mais les lieux devraient être aménagés pour la visite. De la même manière, le baptistère paléochrétien a été mis à jour par les travaux de réaménagements de la place Saint Etienne en 2004. Aux premiers temps du christianisme et jusqu'à l'époque carolingienne, le baptême se faisait par immersion et nécessitait un édifice particulier : le baptistère. Les fouilles ont permis de comprendre l’organisation du bâtiment. Il s’agissait d’un vaste hexagone au centre duquel on trouvait une piscine baptismale circulaire peu profonde, des petites pièces quadrangulaires prolongeaient les cotés de l’hexagone. La taille de ce baptistère, 280m², en fait le plus grand exhumé de France. Les décors étaient prestigieux, les fouilles ont révélé l’existence de revêtements muraux en marbre et en porphyre vert ainsi que l’existence de colonnes en briques. Le baptistère fut transformé en lieu de culte avant le XIIéme siècle et rasé au XIIIéme siècle. Le site est en cours d’aménagement pour la visite. Vous trouverez sur le site de l’office de tourisme de Limoges (http://www.limoges-tourisme.com/index.php/fr/decouvrir-limoges) des informations sur la visite de tous ces lieux et vous pourrez également participer à des visites guidées. Bonnes promenades archéologiques et bonnes découvertes !

Découvrir Limoge, le Palais de l’évêché

Le Palais de l’évêché accueille le musée des beaux-arts de Limoges (BAL), c’est une visite incontournable si vous voulez découvrir l’histoire de la ville. L’ancien palais épiscopal, construit au XVIIIéme siècle, est situé dans les jardins de l’évêché en face de la cathédrale Saint-Etienne. Depuis 1912, le bâtiment en forme de fer à cheval, accompagné de deux pavillons d’entrée, d’une orangerie et d’une chapelle qui a conservé l’essentiel de son décor intérieur des XVIIIème et XIXème siècles, accueille les collections du musée municipal. Ces dernières se composent de collections historiques et artistiques de la ville de Limoge. Vous pourrez découvrir plus de 500 pièces d’émaux qui illustrent la production limousine du XIIéme siècle à nos jours. Les collections archéologiques proviennent des fouilles du site gallo-romain d’Augustoritum et de différents chantiers de la ville ce qui vous permettra de vous rendre compte de l’évolution urbaine de Limoges. Les collections de peintures, dessins et sculptures sont éclectiques, vous retrouverez quelques grand noms : Hubert Robert, Armand Guillaumin, Berthe Morisot, Suzanne Valadon, Renoir, Matisse, Léger… . Le musée possède également une collection d’antiquités Egyptiennes grâce au legs de Jean-André Périchon. Ce musée aux collections très riche a été rénové ces dernières années et accueille aujourd’hui le public dans de belles salles. Vous trouverez plus d’informations sur le musée et les collections sur leur site internet : http://www.museebal.fr/.

Cité des métiers et des arts, découvrez le compagnonnage à Limoges

Installé dans un ancien réfectoire du séminaire diocésain du XIXéme siècle situé dans les jardins de l’évêché, la cité des métiers et des arts expose les travaux des compagnons du tour de France. Descendants directs des corporations, les compagnons du tour de France sont une branche du mouvement ouvrier de France. Pour devenir compagnons il faut avoir réalisé un apprentissage, s’être perfectionné lors d’un tour de France et avoir réalisé un « chef d’œuvre ». La liste des métiers est importante : boulanger, charpentier, cordonnier, ébéniste, forgeron, maçon, peintre, plombier, tailleur de pierre, tapissier, sellier, électricien, couvreur … . Les compagnons ont réhabilité la cité des métiers pour y exposer des exercices techniques qu’ils ont réalisés durant leurs parcours initiatique. Les vitrines du rez-de-chaussée présentent des travaux de compagnons et de meilleurs ouvriers de France, la mezzanine présente le parcours d’un compagnon et l’histoire du mouvement. Le sous-sol accueille des expositions temporaires. Cette visite originale permet de découvrir le compagnonnage et de belles pièces d’artisanat. Vous trouverez plus d’informations sur le site internet de la cité des métiers et des arts : http://www.cma-limoges.com/. L’entrée se fait par les jardins de l’évêché du coté de la cathédrale. Bonne visite.

La maison de l’émail à Limoges, espace de création et de diffusion artistique

Dans une ville où l’émail est une part importante de l’histoire et de la renommé (les fameuses porcelaines de Limoges), il fallait un lieu vivant dédié à l’émail. C’est chose faite avec ce nouveau grand espace dédié à l’émaillage vivant. Le lieu est une véritable vitrine de cet art du feu, il dispose d’une galerie, d’une boutique, d’ateliers professionnelles et amateurs, d’un espace découverte… . Vous pourrez venir gratuitement découvrir les expositions de la galerie de l’émail et vous pourrez venir participer à des ateliers ou des stages pour enfants ou pour adultes. La maison de l’émail accueille également des conférences, des débats et des démonstrations. La maison de l’émail est située en contrebas de la cathédrale, 18/20 boulevard de la cité (à coté de la rue des émailleurs !). Elle est ouverte du mercredi au samedi de 14H à 19H. Vous trouverez la programmation de la maison de l’émail ainsi que de nombreuses autres informations sur son site internet : http://www.enamel-house.com. Bonne visite.

Parc zoologique du Reynou au Vigen à coté de Limoges

Situé à quelques kilomètres de Limoges, le parc zoologique du Reynou est un grand zoo qui accueille des animaux du monde entier. Vous pourrez venir observer plus de 600 animaux (130 espèces) dans le parc d’un beau château du XIXéme siècle. Le parc offre également une belle collection de végétaux. Les animaux vivent et se reproduisent en semi-libertés (ce qui veut dire qu’ils ont des grands enclos adaptés !). Les 600 animaux se partagent les 45 hectares du par cet sont répartis fans deux plaines africaines, une plaine américaine, un secteur sud-américain, un secteur australien et une mini-ferme. Vous pourrez ainsi observer des lamas, des gnous, des rhinocéros, des pélicans à dos roses, des aras, des zèbres, des panthères, des cigognes blanches , des loups, des cacaotés, des pumas, des singes verts, des servals ; des maki vari, des lynx, des ratons laveur, des capucins, des tigres, des lémuriens, des loutres, des lions, des guépards, des girafes, des tamarins, des chameaux, des grands koudous, des buffles, des suricates, des coatis, des panthères des neiges, des oryx… . Comme vous le voyez il y en a pour tous les gouts. Le parc paysager s’organise autour du château de la famille Haviland et varie en fonction des saisons. Pour préparer votre visite rendez vous sur le site internet du parc : http://www.parczooreynou.com. Le parc du Reynou est situé au Vigen à quelques kilomètres au sud de Limoges. Bonne visite.

Crypte saint martial, archéologie à Limoges

Amateurs d’archéologie, vous serez servis à Limoges. Ne manquez pas notamment la visite de la crypte Saint martial sous la place de la République. C’est à l’occasion de la construction d’un parking sous terrain sous la place de la république en 1962 que les vestiges d’une crypte ont été mis à jour. Cette crypte était située sous l’abbaye bénédictine Saint-Martial qui fut fondée au XIéme siècle et détruite en 1792 pendant la Révolution. Les fouilles ont permis de découvrir des trésors archéologiques que vous pourrez observer aujourd’hui. Elle accueille notamment les sarcophages de Saint Martial et de ses compagnons Austriclinien et Alpinienet, ainsi que le réceptacle des reliques de Sainte Valérie. Saint-Martial était le premier évêque de la ville au IVéme siècle. Les fouilles ont également permis de mettre à jour deux chapelles Saint-Pierre-du-Sépulcre et Saint-Benoît. La crypte se visite gratuitement l’été et durant toute l’année vous pourrez faire des visites guidées avec l’office du tourisme de Limoges ( www.limoges-tourisme.com ).

Transport : comment y aller et se déplacer

Voir transports

Transports Limoges: y aller et se déplacer

Pour se rendre à Limoges, il faut prendre un vol de Paris. En moyenne, le prix d'un billet aller/retour est entre 100 à 120 euros environ. Sinon, vous pouvez aussi prendre le train depuis la Gare d'Austerlitz pour un trajet de 3 heures Paris-Limoges. Effectuer le voyage en voiture peut se faire. Et pour cela, il faut prévoir dans les 75 euros pour le carburant pour environ 4 heures de route.Le déplacement sur place est organisé par le Limoges Métropole. Des trolleybus sont disponibles pour les déplacements en zones urbaines. Sinon, il est aussi possible de prendre un taxi ou de louer une voiture.

Cuisine et gastronomie

Voir restaurants

Spécialités culinaires et gastronomie Limoges

Specialités culinaires de la Haute Vienne : Millassou : tarte à base de farine de mais et de sucre vanillé Les "Petits Ventres" : estomac farcis de tripes

Les menus gastronomiques à Limoges

Limoges, connu pour sa fameuse porcelaine, n'est pas avare en spécialités culinaires. Les riches cartes de restaurants proposent aux convives des choix de succulents plats. Du foie gras poêlé, la côte de veau aux escargots farcis du Poitou, la gastronomie de Limoges est prête à tout pour offrir aux papilles un délicieux voyage culinaire.

Guides Limoges à télécharger gratuitement en pdf

Voir tous les guides

Trouvez un hôtel simplement au meilleur prix!


Top sites touristiques à Limoges

Eglise Saint Pierre du Queyroix

L’église Saint Pierre du Queyroix est une belle église gothique du centre ville construite entre le XIIIéme siècle et le XVIéme siècle. Certains éléments datent de l’ancienne église romane comme le portail. Le clocher est typique du gothique limousin. N’hésitez pas à rentrer pour y découvrir une belle série d’autels et de statues en bois doré du XVIIéme et XVIIIéme siècle. Prenez également le temps [...]

Vestiges d'Augustoritum

Augustoritum fondée par l’empereur Auguste à l’époque du Haut Empire romain vers 10 avant JC était la capitale du peuple gaulois des Lémovices, dont le nom est à l’origine du nom Limoges. Cette ville très riche en monuments romains s’étendait sur les coteaux de la Vienne. Le cardo maximus, axe majeur Nord/Sud, se trouvait dans le prolongement du pont Saint Martial, le forum était situé derrière l’actuel [...]

Palais de l’évêché, musée municipal

Le musée municipal est situé en face de la cathédrale dans l’ancien palais épiscopal construit au XVIIIéme siècle. Depuis 1912, le bâtiment en forme de fer à cheval, accompagné de deux pavillons d’entrée, d’une orangerie et d’une chapelle qui a conservé l’essentiel de son décor intérieur des XVIIIème et XIXème siècles, accueille les collections du musée municipal. Ces dernières se composent de collections [...]

Cet ancien réfectoire du séminaire diocésain du XIXéme siècle situé au dessus des jardins de l’évêché expose les travaux des compagnons du tour de France. Descendants directs des corporations, les compagnons du tour de France sont une branche du mouvement ouvrier de France. Pour devenir compagnons il faut avoir réalisé un apprentissage, s’être perfectionné lors d’un tour de France et avoir réalisé [...]

Au pied de la cathédrale les jardins de l’évêché offrent une belle vue sur la Vienne et le pont Saint Etienne. Le jardin créé en 1775 a été réhabilité en 1976 en même temps que le palais épiscopal. Les jardins à la Française sont constitués de 6 terrasses. Vous pourrez profiter des formes harmonieuses, des parterres fleuris, des bassins … . Sur deux hectares un jardin botanique est aménagé, il vous [...]

Ce pont construit vers 1210 est très bien conservé. Il a été construit alors que la ville coupée en deux cités rivales ne disposait que du pont Saint Martial. Il se compose de 8 arches en arcs brisés. Les avant-becs des piles vers l'amont, brise les courants, et les contreforts vers l'aval protége des remous. Le pont en contrebas de la ville commerçante était très animée. Sur le chemin de Saint Jacques [...]

Besoin d'infos sur place sur Limoges? N'hésitez pas à franchir les portes de l'office de tourisme de Limoges qui saura vous aiguiller sur les bons plans, les meilleurs itinéraires en fonction de vos attentes ou même trouver des hébergements sur Limoges.nn

La cathédrale gothique Saint Etienne est construite entre 1273 et 1888 sur une ancienne cathédrale romane, dont subsiste encore aujourd’hui la base du clocher et la crypte. Entre 1273 et 1327, le chœur de style gothique rayonnant est construit et rattaché à la nef romane. Les travaux s’arrêtent faute d’argent. Les bras Sud et Nord du transept sont construit au XIVéme siècle. La guerre de cent ans interrompt [...]

Cette église gothique est construite entre le XIVéme siècle et le XVIéme siècle. L’église tire son nom des deux lions gallo-romains qui gardent l’entrée. Le clocher est typique du Limousin. L’église était un centre de pèlerinage important. Elle conserve les reliques de Saint Martial, de Saint Loup et de Sainte Valérie. Les vitraux retracent l’histoire des visites de pèlerins et notamment des pèlerins [...]

Ce beau bâtiment art nouveau construit par Roger Gonthier, l’architecte de la gare de Limoges, était à l’origine un marché couvert. Il est ensuite transformé en pavillon frigorifique, puis en gare routière après son acquisition par la ville. Depuis 1978, il est classé monument historique et accueille des expositions temporaires. De plan octogonal, il est construit en béton armé et orné de mosaïques [...]

Cette petite chapelle en plein cœur du quartier de la boucherie vaut une visite malgré sa petite taille. Construite au XVéme siècle pour accueillir les reliques de Saint Aurélien second évêque de Limoges, elle est agrandie et redécorée dans le style baroque au XVIIéme siècle. A la révolution elle est achetée par les membres de la confrérie de Saint Aurélien composé par la confrérie des bouchers. Elle [...]

Les travaux de réaménagements de la place Saint Étienne en 2004 ont mis à jour les vestiges d’un baptistère paléochrétien. Aux premiers temps du christianisme et jusqu'à l'époque carolingienne, le baptême se faisait par immersion et nécessitait un édifice particulier : le baptistère. Les fouilles ont permis de comprendre l’organisation du bâtiment. Il s’agissait d’un vaste hexagone au centre duquel [...]

Lors de la construction d’un parking sous terrain sous la place de la république en 1962, les vestiges d’une crypte ont été mis à jour. Les fouilles ont permis de découvrir des trésors archéologiques et notamment les sarcophages de Saint Martial et de ses compagnons Austriclinien et Alpinienet, ainsi que le réceptacle des reliques de Sainte Valérie. Cette crypte se trouvait sous l’ancienne abbaye bénédictine [...]

La gare de style art nouveau de Limoges est classée monument historique de puis 1975. Elle est construite de 1925 à 1929 par Roger Gonthier pour la compagnie du Paris-Orléans. Elle est placée au-dessus des voies sur une plate-forme de béton armé. L’architecture et le décor du bâtiment évoquent les activités industrielles de la ville. Un dôme de 31métres de haut couvre le hall d’accueil. Le dôme à la [...]

# 15/28 : Halles centrales

En plein cœur de Limoges les halles centrales sont classées monuments historiques depuis 1976. Le bâtiment est en brique, métal, verre et zinc. Il a été construit entre 1885 et 1889 par deux collègues de Gustave Eiffel : Pesce et Lévesque. Vous reconnaîtrez le style Eiffel dans la charpente métallique. Une frise en porcelaine de tradition limougeaude orne la façade, elle représente les aliments que [...]

Voir les 28 sites touristiques à Limoges

Les plus populaires à Limoges

Inter Hotel Atrium 22 Allee De Seto, à Limoges L’Inter Hotel Atrium bénéficie d’un emplacement pratique à proximité de la gare. Situé non loin du centre-ville de limoge, cet établissement dispose de belles chambres confortables et propose des ...
à partir de 70,00
Inter-Hotel Saint Martial 21 Rue Armand Barbes, à Limoges L’ Hotel Inter-Hotel Saint Martial est un hôtel de charme qui propose des chambres spacieuses comptant au nombre de 30 avec connexion internet. Il se situe en plein cœur de la ville et dispose d’u ...
à partir de 49,00
Hôtel Du Parc Limoges 18 Allée Du Moulin Pinard, à Limoges Hôtel 2 étoiles, l’hôtel du Parc Limoges se situe au Nord de Limoges. La gare Les Bénédicités est à quelques kilomètres de l’hôtel. Dotées d’un équipement moderne, les chambres sont munies chacune ...
à partir de 45,00
Tous les hôtels à Limoges

Actualités et événements incontournables à Limoges

  • Festival 1001 Notes : de juillet à août 2017

    Le Festival 1001 Notes est un festival de musique classique qui se tient chaque année pendant un mois, entre juillet et août. Ce festival est né de la fusion entre deux manifestations : les Estivales du Chalard et l’Eté musical de Saint-Léonard. Cett...

  • Festival Cuivres en Fête : en août 2017

    Le Festival Cuivres en Fête a lieu à Limoges au mois d’août. Il est organisé par l’association « Les Amis de l’Ensemble Epsilon ». Cette manifestation musicale rend hommage aux cuivres et aux percussions françaises et étrangères. Elle rassemble à cha...

  • Journées du patrimoine septembre Limoges : en septembre 2017

    Les 3èmes samedi et dimanche de septembre, vous pourrez visiter les sites touristiques suivants de Limoges. Les visites des journées du patrimoine à Limoges sont l'occasion de découvrir des sites touristiques incontournables ou bien rarement ouvert...

  • Festival de la Francophonie en Limousin : en octobre 2017

    Le Festival de la Francophonie en Limousin est un événement culturel qui a lieu chaque année de fin septembre à début octobre à Limoges. Il met en valeur l’art francophone : théâtre, danse, musique, poésie, lecture, etc. Le festival rassemble des art...

  • Festival Eclats d’Email : en novembre 2017

    Le Festival Eclats d’Email est un festival de jazz qui se tient chaque année au mois de novembre à Limoges. Cet événement musical accueille des artistes du monde entier : France, Italie, Allemagne, Israël, Cuba, Canada, Guadeloupe, etc. Le festival p...

Voir tous les évènements à Limoges



Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi



Trouvez un hôtel simplement au meilleur prix!