Notez Sarajevo ?

Généralités

Voir hébergements

Au XVe siècle, les Ottomans, maîtres de l'actuelle Bosnie, décident la fondation de Sarajevo en lieu et place d'un fort antérieurement présent. La capitale bosniaque a depuis sa création subit une histoire mouvementée, à l'image de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand qui précipita l'entrée du monde dans la guerre en 1914... Plus récemment encore, en 1992, Sarajevo était assiégée par les forces serbes... de cet énième conflit dans les Balkans, Sarajevo a conservé auprès de l'opinion une image peu reluisante, loin pourtant des réalités actuelles de la ville : la guerre est loin désormais, la reconstruction est allée bon train, et Sarajevo est devenue une véritable destination touristique attractive, pour son ambiance, la vie qui s'y déroule, son patrimoine mais aussi sa région environnante, montagneuse et boisée.

Découvrir et préparer son prochain voyage : Sarajevo

Sarajevo est située en Bosnie-Herzégovine. C'est la capitale du pays et la plus grande agglomération qui y existe. C'est une ville très touristique. Sa chaîne des montagnes et ses équipements venant des Jeux olympiques sont l'une de ses plus importantes attractions. On peut y faire de randonnées et des sports de haute altitude. En allant dans les rues de Sarajevo, on trouve encore des traces de la guerre. Y aller permet de se rendre compte de plus près de l'intensité du conflit passé. Autres sites attractifs qui s'y situent, il y a la grande mosquée, le musée historique et le musée national qui est spécialisé en archéologie.

Sarajevo, une ville en renouveau.

Sarajevo est située en Bosnie-Herzégovine, c'est la capitale du pays et la plus grande agglomération. La ville est devenue touristique pour deux raisons : un, c'est une excellente base pour visiter la chaîne de montagnes alentours, on peut y faire des randonnées et des sports de haute altitude.

Deux, pour un autre genre de tourisme, plus culturel, pour ceux curieux d'en apprendre d'avantage sur l'histoire de Sarajevo et sur les guerres yougoslaves de 1992-1995. Vous pourrez voir les traces de la guerre et voir comment la ville et les gens se remettent de ce drame, si les cicatrices de la guerre ne se refermeront sans doute jamais dans le coeur des habitants de Sarajevo, la ville quant à elle s'est bien remise de cette guerre et la croissance bat son plein.

Les principales attractions du centre ville sont : la vieille ville avec ses rues pavées, ses mosquées et ses souks. Le pont latin, ou eu lieu le 28 Juin 1914 l'assassinat de l'archiduc d'Autriche, l'événement qui a déclenché le début de la Première Guerre mondiale. Le musée de l'histoire bosniaque, le musée national de Bosnie-Herzégovine, le musée de la ville de Sarajevo. Coté hébergement, il y a de nombreuses maisons tout autour de la ville qui propose des chambres, comptez environ 30 euros pour une chambre double.

Où dormir à Sarajevo ?

Sarajevo se divise en deux entités distinctes, le vieux Sarajevo et Novo Sarajevo : on l'aura compris, le premier correspond au centre historique en grande partie rénové de la capitale, le second représente le Sarajevo moderne.

Dans Novo Sarajevo, les grands hôtels de chaîne sont présents en nombre : bien pour affaires, ces établissements modernes n'ont pas de charme particulier, et du point de vue touristique, le quartier n'a que peu d'intérêt.

C'est pourquoi il est vivement conseillé de rechercher son hébergement dans le centre historique de Sarajevo : quartier éminemment sympathique, plein de charme avec ses maisons basses, ses ruelles et ses mosquées, le centre regroupe les principaux monuments de la ville, des boutiques, de nombreux restaurants de tout acabit, des bars pour sortir le soir, bref, toute l'animation de la capitale bosniaque.

Plusieurs hôtels sont ici présents, sachant que les prix grimpent vite pour les adresses bien classées. Il est possible de loger dans les backpackers hostels vraiment bon marché, mais on ne manquera pas également de vous proposer une chambre chez l'habitant, s'apparentant parfois à un véritable petit appartement tout équipé, à partager avec d'autres visiteurs... vraiment pas cher, certainement la manière idéale de séjourner à Sarajevo !

Découvrir Sarajevo

Le nom Sarajevo évoque tout de suite la guerre et pourtant, il n'en est rien, car c'est une ville très charmante qui vaut vraiment le détour. Cette ville des Balkans, avec ses cinq sommets dont les plus remarquables sont les monts Treskavica et Bjelasnica, est d'une simplicité qui lui vaut toute sa beauté. Des vacances à Sarajevo se transforment vite en une aventure inoubliable.

Les principaux pôles d'attraction à Sarajevo :

Depuis la fin de la guerre, l'image peu reluisante donnée à Sarajevo s'est effacée pour donner place à une ville très belle et captivante. Sarajevo propose différentes activités comme les randonnées en montagne et les sports de haute altitude qui sont très appréciées.

Un passé chargé d'histoire :

Les guerres yougoslaves de 1992-1995 ont laissé certains vestiges. Toutefois, la vielle ville de Sarajevo a de nombreuses attractions telles que ses rues pavées, ses mosquées et ses souks. Le pont latin est le lieu où fut assassiné l'archiduc d'Autriche le 28 juin 1914. De plus, Sarajevo a de nombreux musées, notamment, le musée de l'histoire bosniaque, le musée national de Bosnie-Herzégovine et le musée de la ville de Sarajevo, qui replongent le visiteur dans le passé.

Les coins où dormir à Sarajevo :

Pour ce qui est de l'hébergement, un budget de 30 EUR en moyenne par nuit est à prévoir. Pour un séjour très confortable, optez pour les grandes enseignes et les hôtels de haut standing comme le Novo Sarajevo. Certains d'entre eux sont implantés en plein coeur du centre historique de Sarajevo. Les hôtels bon marché sont également présents un peu partout. Les auberges de jeunesse constituent un moyen économique pour visiter Sarajevo. Le logement chez les habitants est aussi envisageable. Les appartements équipés de cuisine sont une alternative pour les séjours plus longs et permettent de faire la connaissance des habitants, surtout si vous choisissez l'option colocation. Ces formules bon marché sont très avantageuses si vous voyagez en famille.

Mostar en Bosnie-Herzégovine

Mostar est la ville la plus connue d'Herzégovine, la région sud de la Bosnie. En apparence une petite ville si l'on ne prend que son centre historique, la commune rassemble pourtant près de 100000 habitants. Inutile cependant de vous aventurer en dehors du centre historique, le reste de Mostar n'est à proprement parler sans aucun intérêt pour le touriste. Mostar demeure l'étape incontournable avec Sarajevo durant un voyage en Bosnie, avant tout pour son fameux pont classé par l'Unseco.

Sortir du centre-ville de Sarajevo : la ville sans artifice

Dès que vous quittez les axes centraux du centre-ville de Sarajevo, vers le nord ou vers le sud, les rues grimpent de façon parfois abrupte à flanc de colline. De grands escaliers demandant un minimum de souffle pour les gravir sont présents pour ''faciliter'' l'ascension. Il est toujours intéressant de s'aventurer dans ces quartiers situés juste à la périphérie du centre-ville touristique de Sarajevo : l'unité architecturale n'existe pas, on traverse une barre type HLM pour tomber au coin de la rue sur une belle demeure baroque aux allures décrépies... C'est ici qu'on se rend bien compte des efforts de restaurations entrepris dans le centre historique de Sarajevo, si joli et propret.

L'atmosphère de Sarajevo

C'est souvent ce qu'on raconte au sujet de Sarajevo, que l'on y ressent une atmosphère particulière ; on se dit généralement que ce genre de considérations confinent au cliché, mais une fois sur place, force est d'admettre que la capitale de la Bosnie possède véritablement un charme inédit... ceci n'a rien à voir avec une architecture grandiose, davantage à l'ambiance générale dont est empreinte la ville : à la nuit tombée notamment, avec ces montagnes toutes proches qui dressent leurs flancs sombrement boisés, mouchetés des lumières des habitations, lorsque le chant des muezzins résonne de toute part, rituel lancinant quasi unique en Europe, lorsque les rues du centre aux allures ottomanes se vident, Sarajevo produit il est vrai un sentiment tout à fait particulier.

Parlez-vous bosniaque ? Communiquer à Sarajevo

En fait, la Bosnie-Herzégovine reconnaît plusieurs langues officielles, le croate, le serbe, le bosniaque, en accord avec les différentes minorités qui peuplent le pays. Ces trois langues sont souvent encore désignées sous le terme de serbo-croate : malgré quelques différences (le bosniaque a conservé quelques mots turcs notamment), un locuteur d'une de ces langues comprend parfaitement celui d'une autre... nous autres touristes en revanche, ne connaissons pas forcément un mot de bosniaque (Sarajevo est à majorité bosniaque...) : tout le monde est loin de parler anglais, mais les Sarajeviens sont généralement toujours prêts à vous renseigner par des gestes et à vous rendre service le cas échéant. Dans les hôtels, les boutiques du centre historique, et tous les lieux fréquentés par des touristes, on pratique l'anglais ; on croisera éventuellement par le plus grand des hasards une personne s'exprimant dans un parfait français !

Faire du ski à Sarajevo ?

Sarajevo est établie dans une vallée bordée de montagnes, dont les altitudes grimpent vite autour des 2000 mètres. Cette géographie couplée avec des hivers froids où il tombe de la neige font de Sarajevo une bonne destination pour un séjour de sport d'hiver : la capitale de la Bosnie a tout de même accueillie les Jeux Olympiques d'hiver ; et même si cela ne date pas d'hier (1984), la ville reste dotée de bonnes infrastructures sportives. Deux stations de ski sont facilement et rapidement accessibles depuis Sarajevo : Jahorina (http://www.oc-jahorina.com/, avec une version en français) et Bjelasnica (http://www.bjelasnica.ba/, en anglais).

Balade le long de la Miljacka, la rivière de Sarajevo

Sarajevo s'étale tout en longueur de part et d'autre de la rivière Miljacka, dont les eaux s'écoulent d'est en ouest. Il s'agit réellement d'une rivière et non d'un fleuve, avec un lit parfois très étroit lorsque la Miljacka s'engouffre dans les reliefs de l'est de la ville ; la couleur de l'eau, jaune-brun, ne manquera pas d'étonner et n'invite pas à un plongeon. En été, le niveau d'eau est de toute façon tel qu'il ne doit pas dépasser de beaucoup la cheville ! La balade long de la rivière est bien agréable, au niveau de centre historique du moins : on traverse l'un des ponts pour se rendre dans le parc Atmejdan, bien ombragé, particulièrement salvateur lors des chaudes journées d'été.

Sortir le soir à Sarajevo

Le quartier de Bascarsija, le centre historique de Sarajevo, comprend de nombreux bars aux ambiances diverses : on les découvre en déambulant le long des principales rues piétonnes, avec quelques grandes terrasses installées sur les places, mais aussi dans les ruelles les adjacentes, parfois des impasses qui se terminent par une cour, servant à accueillir plusieurs bars. L'ambiance générale très agréable demeure relativement posée, on boit un verre, on discute, on écoute un concert... plusieurs boites de nuit existent, dont je n'est pas la moindre idée de l'ambiance, je n'en ai essayé aucune !

Quelles sont les visites à faire à Sarajevo ?

Sarajevo n'est pas vraiment une destination conseillée aux assoiffés de visites de musées ou de fascinantes découvertes architecturales... Niveau monuments, la ville a tellement souffert de la guerre que peu d'entre eux sont encore debout en version originale : la mosquée Gazi Husrev Bey par exemple, grande mosquée du centre historique, est davantage marquante pour le symbole bosniaque que pour sa qualité architecturale, elle qui fut reconstruite après la guerre de 1995. Il existe des musées, tels que le musée national de Bosnie-Herzégovine, le musée de Sarajevo, ou la Svrzo House, un exemple de maison bosniaque traditionnelle de l'époque ottomane. Sarajevo se découvre davantage par son ambiance, en se promenant simplement à travers la ville, où à travers telle ou telle manifestation culturelle...

Bascarsija, le centre historique de Sarajevo

Le quartier de Bascarsija remonte au XVe siècle, édifié sous l'occupation ottomane : c'est pourquoi on l'appelle le quartier turc. C'est ici que se concentre la grande majorité des attractions touristiques de Sarajevo. Le quartier, rénové il y a peu, ne manque pas de charme : entièrement piéton, les rues sont d'une propreté étonnante, les dalles blanchies et les murs colorés, les maisons comptent un ou deux étages maximum... le centre de Bascarsija s'organise autour de la mosquée Gazi Husrev Bey et de la Tour de l'Horloge, deux des symboles de Sarajevo. Les restos, les cafés, les boutiques sont nombreuses, certaines ruelles prennent des allures de bazar ; beaucoup de passants la journée, quelques promeneurs tardifs et jeunes fêtards le soir.

La diversité religieuse à Sarajevo

Sarajevo est une capitale où cohabitent plusieurs cultes religieux majeurs, comme dans l'ensemble de la Bosnie d'ailleurs : l'islam est la religion majoritaire, suivie des chrétiens orthodoxes. Les appels à la prière qui retentissent plusieurs fois par jour confèrent une atmosphère toute particulière à la ville, le soir venu notamment ; des petites mosquées sont présentes un peu partout dans Sarajevo. La diversité religieuse de Sarajevo se retrouve à travers l'ensemble des édifices de culte présents dans son centre : les mosquées Gazi Husrev Bey en plein coeur du quartier historique turc ou la mosquée Ali Pasha (voisine du Palais présidentiel), la cathédrale orthodoxe, la cathédrale du Sacré-Coeur de Jésus, la Synagogue...

Sarajevo est-elle une ville sûre ?

Alors là, aucun problème de ce côté-ci... Sarajevo jouit d'une quiétude étonnante, dans le quartier de Bascarsija et autour du centre historique. Le soir, les rues sont calmes, accueillant des promeneurs tranquilles, avec quelques bars et places plus animées. Vous pouvez vous balader dans Sarajevo sans crainte, il suffit seulement, comme partout ailleurs, de se méfier d'un éventuel pickpocket, mais vous ne ressentirez jamais de sentiment ''d'insécurité''.

La gare routière de Sarajevo : liaisons intérieures

Contrairement à la gare routière ''internationale'' (vers la Serbie principalement), la gare routière desservant le reste de la Bosnie est plutôt bien située non loin du centre-ville, sur le grand axe de Put zivota dans la partie moderne de Sarajevo. Derrière la gare routière se tient d'ailleurs la gare ferroviaire. Des liaisons vers l'ensemble de la Bosnie partent d'ici : Mostar notamment est régulièrement desservi au départ de Sarajevo. Le personnel parle anglais au guichet. Le réseau de bus fonctionne bien en Bosnie, les départs se font à l'heure annoncée.

Le Sarajevo moderne, le quartier de Novo Sarajevo

Une grande partie de Sarajevo n'a pour ainsi dire aucun intérêt particulier pour le touriste : il s'agit du Sarajevo moderne, qui s'étend sur tout l'ouest de la ville. Ici, les constructions de buildings modernes et sans charmes se multiplient à vive allure, contrastant fortement avec les maisons basses du centre historique. La transition entre le vieux Sarajevo et Novo Sarajevo est saisissante : quelques vieilles demeures en ruines côtoient de hautes tours de verre, on quitte le dédale de rues du centre pour emprunter de larges avenues où la circulation va bon train... une facette étonnante de cette capitale en pleine évolution.

Les cimetières de Sarajevo

Tout autour du centre historique, les cimetières occupent une place entière dans le paysage urbain de Sarajevo : ils sont la douloureuse évocation des récents conflits qui ont frappé la Bosnie et l'ensemble des Balkans... Sur ces fines stèles musulmanes qui recouvrent de leurs petites silhouettes blanches des pans entiers de collines, les dates se ressemblent toutes, de manière édifiante : 1992, 1993, 1994, 1995... une émotion encore présente au coeur de cette ville qui a beaucoup souffert. Toujours au rayon nécrologique, on remarque un peu partout des avis de décès : la coutume en Bosnie veut que ces avis soient placardés aux murs, avec un texte accompagné de la photo du défunt.

Sebilj ou ''la place des pigeons'', Sarajevo

Au coeur du centre historique de Sarajevo, dans le quartier turc de Bascarsija, le premier point de repère que l'on prend pour visiter la ville : Sebilj désigne cette fontaine aux allures de kiosque au centre de la place, sur laquelle effectivement de nombreux pigeons se dandinent. Tout autour de la place, des cafés et petits restos, des kebabs, des magasins de souvenirs... le va-et-viens est permanent la journée, mais un calme presque indolent se maintient néanmoins. Idéal pour déguster un café turc, très tôt le matin, lorsque la lumière nouvelle est vive et la place entièrement vide. Tramways et bus passent juste au dessus de la ''place des pigeons''.

Les hauteurs de Kovaci, beau point de vue sur Sarajevo

Juste en sortant du quartier historique de Bascarsija, vers l'est, les rues se mettent à grimper sérieusement en direction de Kovaci et de son cimetière. Longez ce dernier, et continuez l'ascension sur les hauteurs : au sommet de la colline, la panorama s'ouvre tout entier sur l'ensemble de Sarajevo, et l'on comprend mieux la morphologie de cette ville encastrée dans sa vallée, avec les petites maisons à flanc de montagne qui s'étalent en tout sens de part et d'autre du centre, puis au loin les silhouettes des tours modernes de Novo Sarajevo... on prend également conscience du caractère montagneux de la Bosnie, avec ces sommets en enfilade couvrant l'horizon.

La gare routière ''internationale'' (Serbie et Monténégro) de Sarajevo

En arrivant de Serbie à la gare routière de Sarajevo, les touristes étrangers descendent du bus et se mettent à errer autour du bâtiment, complètement désoeuvrés ! Il faut dire que cette gare a de quoi dérouter de par sa situation : largement excentrée au sud-ouest de Sarajevo (12km du centre), non loin de l'aéroport, cette gare se situe à la frontière d'un quartier récent et d'un véritable no man's land de l'autre côté... de quoi se demander où l'on a atterri ! Aucun distributeur d'argent, pas de ligne de bus à l'horizon, sans compter les guichets d'information fermés en cas d'arrivée très matinale... la solution ? Quelques taxis attendent à côté de la gare, qui vous déposeront dans le centre-ville pour environ 10 euros : prenez-en un à plusieurs.

Règles de sécurité à Sarajevo et en Bosnie concernant les mines terrestres

Une chose importante qu'il faut garder en tête lors d'un voyage ''hors des sentiers battus'' en Bosnie est justement le danger relatif à sortir des routes et chemins dès que vous sortez des agglomérations : ne vous aventurez pas n'importe où sans vous renseigner sur le niveau de danger que représente les mines, qui, malgré un travail de déminage, sont toujours présente. Ceci est vrai par exemple si vous vous décidez à partir en excursion sur les hauteurs des alentours de Sarajevo, où ce danger est toujours bien réel. Un conseil qu'il est important de ne pas prendre à la légère.

Activités et loisirs

Voir sites & attractions

Sarajevo : principales activités sur place

La capitale de la Bosnie Herzégovine, Sarajevo, est une grande ville très agréable bien qu'encore marqué par les affres de la guerre. Vous pourrez vous promener dans la vieille ville et arpenter le bazar. Ne manquez pas de visiter la grande mosquée, le musée historique et le musée national surtout pour les amateurs d'archéologie.

Météo et climat

Météo Sarajevo: climat et prévisions météorologiques. Le temps qu'il fera dans les prochains jours

Sarajevo est la capitale et la plus grande de Bosnie-Herzégovine, jouissant d'un climat continental modéré, caractérisé par un hiver froid et un été chaud. De juillet à aout, c'est à dire durant la période la plus chaude de l'année, la température est en général comprise entre 18,8 et 19,1°C. Et en janvier, c'est-à-dire durant le mois le plus froid de l'année, la température moyenne est de -1,3°C. À Sarajevo, septembre est le mois le plus pluvieux, avec une précipitation de 113,4mm et Mars est le plus sec, avec une précipitation d'environ 36,7mm. En moyenne, la précipitation annuelle est de 825 mm et la température annuelle de 9,5°C.

Le climat à Sarajevo, quand s'y rendre ?

Au fond d'une vallée encastrée, entièrement cernée de montagnes (le massif des Alpes Dinariques), Sarajevo est sous l'influence d'un climat semi-continental : les saisons sont donc bien marquées, avec des étés chauds et des hivers froids, tout simplement. En juillet-août, les températures peuvent dépasser les 30°C ; au-delà, la visite de la ville devient difficile aux heures les plus chaudes... une fraîcheur agréable ressurgit généralement le soir venu. Le reste de l'année : climat doux au printemps, pluies l'automne, neige l'hiver, lorsque le thermomètre descend tranquillement en-dessous de zéro.

Trouvez un hôtel simplement au meilleur prix!


Top sites touristiques à Sarajevo et dans les environs

La bibliothèque de Sarajevo

Qu'on vous prévienne tout de suite: le bâtiment dont nous vous parlons ne peut pas être visité. Et pour cause: la bibliothèque nationale de Sarajevo a été établie en 1945 dans l'ancien Hôtel-de-Ville, construit en 1892 et détruit exactement 100 ans plus tard par un obus serbe. Seuls 10% du million de manuscrits bosniaques ont échappé à l'incendie, souvent grâce à des bibliothécaires téméraires. Ce [...]

Le musée national de Bosnie-Herzégovine

Fondé en 1888, le Musée national de Bosnie-Herzégovine fut ouvert au public en 1913. Depuis sa création, il a accueilli de nombreuses travaux scientifiques, aujourd'hui regroupés en trois départements: archéologie (la Bosnie antique et médiévale), ethnographie (vie quotidienne et urbaine des populations bosniaques) et histoire naturelle (faune et flore de la Préhistoire à nos jours). Les bâtiments [...]

Mostar-Bosnie et Herzegovine

RENDEZ-VOUS À MOSTAR ! Most signifie «pont» dans les langues slaves, et stari signifie «vieux». Cependant, on relie généralement le nom de Mostar à mostari « gardien du pont». Dans les documents écrits, on trouve le nom de Mostar, capitale de la province de Herzégovine, au Sud du pays, pour la première fois en 1452. 1-KRIVA ?UPRIJA, le «pont courbe», un des plus vieux monuments datant des turcs, sur [...]

Mostar est une ville du Sud de la Bosnie, célèbre pour son vieux pont (stari most) qui permet de traverser la rivière Neretva. La ville est depuis l'Antiquité un lieu de passage entre la Méditerranée et les montagnes bosniaques du Nord. Dès le XVe siècle, la domination ottomane a permis le développement d'un quartier musulman qui représente actuellement 35% de la population. Construit en 1566 par le [...]

Quartier du Vieux Pont de la vieille ville de Mostar

La ville historique de Mostar, nichée dans la profonde vallée de Neretva, est une ancienne ville frontière ottomane située à une centaine de kilomètres au Sud de Sarajevo, qui s'est développée aux XVe et XVIe siècles, et durant la période austro-hongroise des XIXe et XXe siècles. Mostar se caractérise par ses maisons turques anciennes et par le vieux pont, Stari Most, qui lui a valu son nom et qui [...]

On pense que le nom Durmitor" est un dérivé d'une langue romane orientale qui voudrait dire "dormir". Une autre hypothèse avance une signification celte: "la montagne avec de l'eau". Et en effet, ce sont le calme et les lacs qui caractérisent le plus ces montagnes. C'est dans le Durmitor que se trouvent la plus haut sommet du Monténégro, le Bobotov Kuk à 2 522m. Outre la station de ski, Zabljak, le [...]

Parc National du Durmitor

Reconnu Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1980, le Parc national du Durmitor, créé en 1952 englobe sur 39 000 hectares le massif du Durmitor et le Canyon de la Tara. Cette région est l'une des plus isolées et préservées du Monténégro. Il regorge, tout comme tous les autres parcs nationaux du pays, d'une biodivertsité inhabituelle, en particulier une flore endémique. Il contient aussi 18 lacs glaciaux [...]

# 8/10 : Curevac

Montagne du Durmitor offrant une vue imprenable sur le paysage environnant. A 1 626m d'altitude, on pourra à la fois admirer les hautes montagnes du Durmitor à perte de vue, et la magnifique rivière Tara passer au loin.

Canyon de la Tara

Le Canyon de la Tara est sans doute la plus grande fierté des Monténégrins qui aiment la comparer avec le Grand Canyon américain. Et pour cause, il est le 2eme le plus long et profond du monde avec 82km et jusqu'à 1300m de profondeur. Au fond du canyon se trouve la rivière Tara dont la puissance et la couleur turquoise renforcent la beauté du site. Le meilleur moyen pour profiter de ce décor somptueux [...]

# 10/10 : Durmitor

Découvrir Durmitor: sites de tourisme, à voir et à faire... Le Durmitor est un massif karstique localisé dans le parc national du Durmitor, en Monténégro, dans les Alpes dinariques. C’est une destination idéale pour réaliser un écotourisme, pour découvrir les richesses naturelles dans le parc. Les amoureux de la nature y trouvent bien leur bonheur. Il est possible d’y découvrir une riche faune composée [...]

Les plus populaires à Sarajevo

Aqua Hotel Sarajevo Mali Kiseljak Br. 8, à Sarajevo C'est un hotel qui a trois étoiles. Le coût d'une nuit est de moins de soixante euros par nuit. Le prix est pas cher du tout. Plus loin de hôtel Aqua: Le musée national de Bosnie-Herzégovine (plus ...
Voir les prix
Hostel Gonzo Gatacka 33, à Sarajevo Vous tomberez sur cet hébergement au Gatacka 33, à Sarajevo. En général, le personnel est plutôt attentionné. Le coût par nuit est de moins de 70 euros par nuit. Globalement, le prix est très acc ...
à partir de 35,93 BAM
Hotel Hayat Abdesthana 27, à Sarajevo A plus d'un km de hôtel Hayat: Le musée national de Bosnie-Herzégovine (plus de 3 kms), La bibliothèque de Sarajevo. L'hebergement a pour localisation ABoulevardesthana 27 sur Sarajevo. L'hôtel p ...
à partir de 68,32 BAM
Tous les hôtels à Sarajevo

Actualités et événements incontournables à Sarajevo

  • Festival international de théâtre MESS : en septembre 2017

    Ce festival de théâtre se donne comme objectif de présenter le théâtre comme un moyen de critique sur ce qui se passe dans la société. Cette année, le public assistera à des pièces qui seront jouées dans la langue d’origine. Néanmoins, il y aura du s...

  • Festival du théâtre international de Sarajevo : en septembre 2017

    A partir de fin septembre jusqu’à mi octobre aura lieu le Festival International du théâtre à Sarajevo. Une occasion d’exprimer la contestation de façon plus artistique et pacifique. Mais c’est également une occasion pour redorer le blason du théâtre...

Voir tous les évènements à Sarajevo



Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi



Trouvez un hôtel simplement au meilleur prix!