avis voyageursAvis voyageurs (7 votes)
0 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 0/4
Ugarit ou Ras Shamra est un sit archéologique pour lequel il vous faudra prendre un guide qui fera parler les vieilles pierres pour vous, sans quoi, la visite pourrait manquer d'intérêt. Et pourtant, ce grand palais datant de l'âge du bronze, qui a la particularité d'avoir été construit tout en pierres, recèle une histoire passionnante vieille de plusieurs millénaires. Les origines de cette sorte de cité remontent au néolitique, soit le septième millénaire avant Jésus-Christ et ici, se sont succédées des populations sortant tout juste du nomadisme au départ, puis d'autres venant de Mésopotamie, des Cananéens, des Egyptiens... Ce sont des Français qui en 1929 découvrirent cette cité et qui la révélèrent au monde. Une cité qui connut un âge d'or entre les XVème et XIIIème siècles avant notre ère et la plupart des pierres qui jonchent le site racontent cette grande période. Une fois l'entrée fortifiée passée, arrêtez-vous au palais royal qui comprend une salle du trône notamment ainsi qu'une nécropole royale, traversez le quartier résidentiel, explorez la bibliothèque, le caveau de Rapanou et enfin le quartier des temples.

Booking.com

Activité Ugarit: visites, circuits, transferts, coupe-file, billets d'entrée musées & monuments
Sites populaires dans les environs de Ugarit
Le château de Saladin

Le château de Saladin est le plus grand château médiéval du Proche-Orient et c'est grâce à ses cinq hectares qu'il peut prétendre détenir ce titre. Le château, que l'on appelle également château de Saône est classé au patrimoine mondial de l'Unesco et si ses vestiges sont d'une valeur historique certaine, c'est surtout le site naturel dans lequel il est implanté qui marque les esprits. Ce n'est pas pour rien que l'auteur des Sept piliers de la sagesse, T.R. Lawrence, l'a qualifié de 'plus bel exemple d'architecture militaire en Syrie.' Ici, tout est spectaculaire, que ce soit le grand fossé qui [...]

Le château d'Al-Marqab

Le château d'Al-Marqab aurait été construit au Xième siècle par des musulmans avant de tomber aux mains d'une famille franque qui le transforma en forteresse. Pourtant, trop gourmande en projets, elle doit le céder aux chevaliers de l'Hospital en 1186 car les moyens viennent à lui manquer. Et c'est finalement le sultan Qalaoun qui délogea les Croisés en 1285. Cette batisse médiévale, rénovée petit bout par petit bout à l'heure actuelle, offre un beau point de vue sur la vallée et la Méditerranée puisqu'elle se dresse sur un promontoire surplombant la côté ouest. Pour en faire le tour, il vous faudra [...]

Al-Bara

Non loin de Sergilla se situe Al-Bara, une autre de ces villes mortes de Syrie mais celle-ci est disséminée en pleine nature. C'est au IVème siècle que Al-Bara se développa avant de connaître un véritable apogée au Vème et VIème siècles. Et le commerce devait être sacrément fructueux car celle considérée comme la plus vaste cité morte de ce plateau calcaire possède des constructions luxueuses et notamment des tombeaux richement ornés. La plupart des monuments sont situés aux abords de la route mais ici, ce qui est agréable, c'est de sortir des sentiers battus et de se perdre dans la végétation [...]

Antakya

La ville d’Antakya vous sera sans doute plus familière si on l’évoque par son nom antique : Antioche. Située dans la région de Hatay, au sud de la Turquie, la ville de départ de la route de la soie est un creuset du christianisme. Malheureusement, il ne reste quasiment rien de cette époque dans la ville actuelle. Même le pont romain fut détruit en 1970 et remplacé par un affreux pont en ciment. Ce qu’il reste, c’est l’atmosphère arabe qui règne ici. A quelques kilomètres de la Syrie, la ville est largement arabophone et la cuisine moyen-orientale se déguste sans faim. Antioche fut crée en 307 [...]

Sergilla

Sergilla fait partie de ce que l'on appelle les villes mortes de Syrie, lesquelles se situent dans un rayon de quatre vingt kilomètres autour d'Alep et sont donc d'anciennes cités romaines, byzantines ou arabes. Autrefois, ces villes étaient riches pour la plupart mais elles n'auront pas survécu aux caprices du temps qui se sont traduit par des tremblements de terre, des épidémies, des invasions ou même des sécheresses. Sergilla est parmi les plus intéressantes car elle renferme pas mal de vestiges et est située dans un formidable paysage lunaire. Jetez un oeil à la nécropole, pénétrez dans le [...]

Le musée archéologique est la véritable valeur ajoutée de la ville de Maarat-Al-Noman notamment pour les amateurs de mosaïques puisqu'il renferme une très riche collection datant du IIIème au VIème siècle. Dans quatre salles, sont repartis des poteries, des sculptures, des pièces de monnaie, des lampes à huile, de la verrerie. A force d'observer l'art de la mosaïque en ces murs, on constate une certaine forme de décadence aux alentours des IVème et Vème siècles, période durant laquelle les traits semblent se faire plus grossiers, les représentations plus primitives. Mais tous ces motifs animaliers, [...]

Le musée d'Idlib, situé à quelques kilomètres d'Alep, regroupe l'essentiel des objets déterrés lors des fouilles d'Ebla. Le rez-de-chaussée n'est pas terrible avec son enchaînement de collection d'art islamique suivi de grandes mosaïques en provenance directe des villes mortes. Mais rassurez-vous, l'étage est bien plus intéressant ! En effet, les objets retrouvés à Ebla sont plutôt bien mis en valeur et surtout, de riches explications viennent faire vivre toutes ces vieilleries bourrées d'histoire. La reconstitution de la salle d'archives, entièrement à taille réelle, est tout simplement stupéfiante [...]

Les deals du moment


Votre voyage en Syrie







Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi