avis voyageursAvis voyageurs
0 étoiles, avis rédactionAvis rédaction 0/4
Le temple de Wat Khaek est situé un peu en dehors de la ville de Nong Khai, a environ cinq kilometres. Pour comprendre l'histoire de ce temple, il faut connaitre l'histoire de Boun Leua Sourirat, artiste laotien. Un jour, lors d'une excurison en montagne, l'homme tomba sur un dénommé Keoku, un ermite qui lui enseigna les mysteres de la foi et du panthéon hindo-bouddhique. A partir de la, Boun Leua Sourirat ressentit le besoin de construire des sculptures au beau milieu de jardins et de nombreux paysans, séduits par l'homme, l'aiderent dans sa tache. Celui-ci débuta d'abord son oeuvre au Laos avant de se faire expulser et de la poursuivre en Thailande. C'est la donc qu'il créa le Sala Keoku ou Wat Khaek, un temple entouré d'un jardin au milieu duquel s'éleve des sculptures de dieux, de déesses, d'animaux, le tout en briques, béton, ferraille... Un Bouddha de pres de vingt metres de haut est tout particulierement impressionant. Le coprs de Boun Leua Sourirat a été momifié et placé au premier étage du grand batiment blanc qui se dresse ici, malheureusement, les visites ne sont pas autorisées.

Trouvez un hôtel simplement au meilleur prix!


Sites populaires dans les environs de Wat Khaek
Le Vat Xieng Khouane ou Buddha Park

Situé à 24 km au sud-est de Vientiane et à 4 km du Pont de l'Amitié, ce site unique en son genre n'est pas sans rappeler le Palais du Facteur Cheval en France ou plus près du Laos, le Rock Garden de Chandigardh en Inde. Encore appelé Vat alors qu'il ne possède aucune caractéristique des temples bouddhistes, ce jardin est rempli de centaines de sculptures complexes en béton armé ou en briques enduites [...]

# 2/7 : That Luang

That Luang

Incontournable avec sa flèche dorée, le That Luang est sans aucun doute le lieu le plus sacré de tout le Laos. D'ailleurs, les envahisseurs de tous bords ne s'y sont pas trompés en saccageant à chaque fois ce haut lieu symbolique pour montrer leur main mise sur la capitale laotienne. La légende veut qu'un stupa s'y trouvât dès le IIIème siècle, mais aucune trace ne corrobore ces faits. Plus probable [...]

Village de Vang Vien

Site naturel & Nature - Laos

Cet endroit est une véritable baie d'Halong terrestre. Les pains de sucre qui surgissent d'on ne sait-où donnent au paysage quelque chose de surnaturel. Les lieux sont très fréquentés par les jeunes occidentaux qui sillonnent le Laos. Le marché, assez typique ne manque pas d'intérêt. Mais la véritable attraction du spot, c'est la descente en bouée sur la rivière. De nombreuses agences vous proposeront [...]

Le Patuxai de Vientiane

Impossible de manquer ce monument qui anime le coeur de Vientiane ! Il se trouve dans le prolongement de l'avenue Lane Xang, donnant côté sud sur le Palais Présidentiel et au loin, côté nord sur le That Luang. Édifié en 1960, les sculptures inspirées de la mythologie laotienne qui l'ornent sont difficiles à décrypter, même pour un oeil expert. Ce monument librement inspiré de l'Arc de Triomphe des [...]

Le Marché du matin ou Talat Sao de Vientiane

Ne vous fiez pas à son nom, résidu d'un temps révolu, car l'incontournable Talat Sao ouvre ses portes à 9h pour les fermer à 17h et ce, tout le long de l'année. Dans trois halls anciens et un nouveau bâtiment moderne, vous trouverez tout, ou presque : artisanat au rez-de-chausée, bijoux, produits électroniques à l'étage, chaussures, vêtements, CD et DVD, papeterie, babioles, mais aussi grignotages [...]

That Dam ou le Stupa noir

Ce Stupa noir (That : Stupa, Dam : noir) occupe le centre d'une petite place à deux pas de celle de la Fontaine (Nam Phu) et du marché du matin (Talat Sao). Un Stupa est censé contenir une relique, ce qui ne semble pas être le cas de celui-ci. La date de son édification n'est pas clairement déterminée, mais on parle du XVIème siècle. Ce flou historique le pare d'un voile de mystère qui attire l'attention [...]

# 7/7 : Vat Sisaket

Vat Sisaket

Alors que le dernier roi de Vientiane Chao Anouvong l'avait nommé Vat Satavasahassaram (Pagode aux cent mille en référence aux nombreux écrits anciens et stèles qui se trouvaient dans son Ho Tai, la Bibliothèque), il a été rebaptisé Vat Sisaket (Sisa = tête, ket = tête, certains traduisant par « Grâce de la couronne » ou « Cheveu sur la tête »). Il servit de lieu de résidence au chef des bonzes du [...]






Les voyageurs qui ont vu cette page aiment aussi