Activités incontournables à Damas: que faire à Damas?

Que faire à Damas lorsqu'il pleut, avec les enfants, pour visiter, insolite...? Activités, visites guidées, loisirs, musées, sorties, transports et navettes, excursions, circuits et top expériences touristiques incontournables à Damas

+ ajouter une expérience
  • Photo Ancienne ville de Damas
    • Ancienne ville de Damas
    • Gratuit

Top sites touristiques à Damas

Ancienne ville de Damas

Capitale de la Syrie fondée au IIIe millénaire av. J.-C., Damas est l'une des plus anciennes villes du Moyen-Orient. Au fil des siècles, elle connut l'influence de nombreuses civilisations telles les assyriens, les perses, grecs, séleucides, romains et arabes. Elle fut surtout l'un des berceaux du christianisme et vit notamment Saint Paul, ancien persécuteur des Chrétiens, prononcer ses premières prédications. Un changement radical de position dont on a tiré la fameuse expression chemin de Damas". Parmi les 125 monuments des différentes périodes de l'histoire de Damas, la Grande Mosquée des Omeyyades [...]

Le musée de l'armée

Si vous aimez les avions militaires et les tanks rouillés, pourquoi pas ? On accède au musée de l'armée de Damas par la cour de la mosquée Tekkiyeh-Soulaymaniyé, c'est pourquoi les jardins de celle-ci présentent des engins de guerre.

La mosquée des omeyyades

Voilà une des mosquées les plus vénérées du monde musulman, la mosquée des Omeyyades, située dans la vieille ville de Damas. Avant de pénétrer dans cet antre de l'islam ou la salle de prière est tout aussi remarquable que les minarets, n'oubliez surtout pas de vous déchausser et de couvrir épaules et cheveux surtout vous mesdames. Vous pourrez louer à l'entrée ce qu'il vous faut pour cela. Si aujourd'hui il s'agit bel et bien d'une mosquée qui se dresse ici, il n'en a pas toujours été ainsi. En effet, entre le Ier et le IIIeme, on trouvait à l'emplacement de la mosquée des Omeyyades le temple de [...]

La citadelle de Damas ne se visite pas vraiment puisque seule la cour centrale est accessible et pourtant, c'est un monument important de la vieille ville de Damas car, généralement, c'est de ce côté que l'on pénètre à l'intérieur des ruelles historiques délimitées par une ancienne muraille romaine qui encercle le centre historique. Située au nord-ouest de cette vieille ville, la citadelle fut tour à tour caserne pour les Ottomans puis prison jusqu'en dix neuf cent quatre vingt cinq. C'est le sultan Al-Adil, frère de Saladin dont on peut d'ailleurs voir la statue de bronze juste devant l'entrée, [...]

Vous l'aurez compris, c'est donc à Damas qu'est enterré le célèbre Saladin, celui qui parvint à repousser les Croisés et qui disparu en l'an 1193. A l'intérieur de ce mausolée, on peut donc admirer le tout premier sarcophage qui renferma le corps de Saladin, celui datant du XIIème siècle et fait tout de bois sculpté. Celui-là même qui contient encore d'ailleurs les restes du corps de l'intéressé. Mais on peut également lorgner un sarcophage plus récent, offert par Guillaume II lors d'une de ses visites, et tout en marbre celui-ci. Vous n'oublierez pas également de jeter un coup d'oeil à la lampe [...]

Baïbars. Ce nom là vous parle-t-il ? Si non, c'est le moment où jamais de découvrir cet illustre personnage de l'histoire du Moyent-Orient. Baïbars n'est autre que le tombeur des Croisées en personne et il se devait donc d'avoir un mausolée à la hauteur de ses actions. Il git en fait dans la demeure du père de Saladin, Ayyoub, laquelle date de 1277. Le tombeau est situé dans la cour, que l'on franchit après avoir passé un superbe portail à alvéoles.

Voilà une autre splendeur de la vieille ville de Damas avec la Grande Mosquée : le palais Azem, qui se divise en deux parties bien distinctes, le haremlek, réservé aux femmes et donc relativement privé, et le selamlek, elle réservée aux hommes et donc plutôt publique. Ce palais fut construit en 1749 par le gouverneur de Damas du moment, Assad Pacha Al-Azem, et il est un exemple phare de l'architecture arabo-ottomane. Il renferme désormais le musée des Arts et traditions populaires. C'est dans le haremlek que sont regroupées la plupart des salles : une salle de classe reconstituée, une salle dédiée [...]

Après la visite culturelle du superbe palais Azem, pourquoi ne pas se perdre dans les allées du zouk Al-Bzouriyeh, sans doute l'un des plus vivants, des plus colorés et des plus attractifs de toute la capitale de par ses produits ? A peine sorti du palais, vous tomberez forcément dessus et là, tout n'est que couleurs et senteurs : épices en tous genres, miel succulent, friandises acidulées aux formes et aux coloris multiples, des gris-gris et autres apothicaires de toutes sortes, vous trouverez forcément votre bonheur. Et si vous n'avez pas l'intention de vous rendre à Alep lors de votre périple [...]

Là, les femmes vont enrager car cette beauté architecturale, qui est aussi un paradis du bien-être pour le corps, n'est réservé qu'aux hommes et ce, de façon exclusive ! Alors messieurs, profitez-en bien ! Cette petite merveille a été bâtie en 1154 par Nour ed-Din donc, dans le but d'amasser de l'argent pour sa madrasa funéraire. Et devinez comment a été financée la construction de ce hamman ? Avec la rançon d'un roi franc fait prisonnier durant une croisade. Au XIXème siècle, le hamman a servi un temps de fabrique de savons. La salle de repos avec ses arches et sa coupole est tout simplement divine [...]

Le musée de la médecine a été installé ici car ce lieu n'est autre qu'un ancien hopital et faculté de médecine. C'est Nour ed-Din, qui en ordonna la construction en 1154. A l'intérieur, on peut admirer une très belle bibliothèque et une salle à pharmacie, on peut s'enrichir de quelques souvenirs de Ibn Sina, un précursseur en matière de médecine moderne, on peut s'interroger devant les alambics et autres fioles de la salle des sciences de l'utilité de chacune de ces curiosités et on peut également apprendre la recette d'un puissant anesthésiant de l'époque dans la salle de médecine ou encore découvrir [...]

La beit Nizam, c'est un superbe exemple de demeure damascène typique, édifiée au XVIIème siècle. Elle fut un temps la résidence de l'ambassadeur britannique.

Bab al-Faraj se trouve au nord-ouest de la vieille ville, non loin de la citadelle et voilà une autre porte d'entrée - ou de sortie, c'est comme on l'entend - pour y pénétrer justement, celle de la citadelle restant la plus classique. Quant à la signification du terme 'Bab al-Faraj', comprenez porte de la délivrance, le mot 'bab' signifiant justement 'porte'. Aujourd'ui, cette porte d'entrée vers la vieille ville est quelque peu noyée sous les zouks, comme la plupart des portes de Damas mais ce qu'il faut avant tout retenir, c'est que celle-ci ne date pas de l'époque romaine. Non, Bab al-Faraj [...]

Construite en 1590, la mosquée Sinan-Pacha a la particularié d'avoir été édifiée contre l'ancienne muraille de la vieille ville. C'est Sinan, ancien gouverneur de Damas entre 1589 et 1593 qui en commanda la construction et le style de cette mosquée est donc ottoman. Le minaret est particulièrement remarquable puisqu'il est entièrement recouvert de céramique verte.

Le souk Midhat-Pacha commence au niveau de la mosquée Sinan-Pacha, court tout le long de la rue du même nom, Midhat-Pacha et se prolonge avec le souk Al-Tawil. Ici, c'est en quelque sorte le royaume du bédouin. Vous pourrez donc y faire des emplettes d'objets traditionnels en plus de toutes sortes de fatras. Mais pour ça, pas besoin de nos conseils ! Là où vous avez davantage besoin d'être éclairé, c'est concernant toutes les merveilles architecturales à admirer le temps de votre promenade. Repérez ainsi la Bab al-Jabiye, construite en 1164 sous Nour ed-Din et ancienne porte de la muraille arabo-romaine. [...]

Si le palais Maktab-Anbar héberge aujourd'hui des services culturels et administratifs, il n'en a pas toujours été ainsi. A l'origine, ce ravissant palais était celui d'un commerçant juif et au début du XXème siècle, il a été transformé en école. Pour ce qui est à voir, la deuxième cour est notre lieu préféré avec son bassin central traditionnel entouré de jasmins, d'orangers et ses nombreuses sculptures florales.

La première chose à savoir est la signification du mot madrasa en arabe : le mot désigne donc une école, un lieu où l'on enseigne. La madrasa Adiliyey a été bâtie en 1172 et aujourd'hui encore, on peut donc visiter les anciennes chambres des étudiants, dispersées tout autour de la cour. Une cour fort bien arbolée puisqu'on y trouve de beaux néfliers, des palmiers, des orangers... Jusqu'en 1939, cette madrasa abritait le musée archéologique mais désormais, celui-ci a pris ses quartiers au coeur de la ville nouvelle. En revanche, on peut y observer le tombeau du sultan Al-Adil Saïf al-Din et ce depuis [...]

L'intérêt de la madrasa Jaqmaqiye, datant de 1418 et construite sur le souhait du gouverneur mamelouk de Damas, Jaqimaq Al-Argunsawi, réside dans le musée de la calligraphie qu'elle abrite. En effet, on peut y découvrir l'évolution de l'écriture depuis le nabatéen ou encore de superbes manuscrits enluminés remontant aux époques perse et ottomane. Le bâiment vaut aussi le coup d'oeil intérieur pour ses fontaines, ses vitraux et son impressionnant mihrab de marbre. Si vous vous interrogez sur ce qu'est un mihrab, sachez qu'il s'agit du centre de gravité de la mosquée et qu'il se matérialise par une [...]

La chapelle Saint-Paul, bâtie par Paul VI - pape entre 1963 et 1978 - lors de son pélerinage en terre sainte, n'a en soit rien de bien extraordinaire, il faut l'avouer, mais elle possède surtout un intérêt symbolique puisque c'est ici que Saint Paul aurait été aidé par ses disciples à fuir les Juifs qui lui en voulaient quelque peu. En effet, l'apôtre aurait été passé par dessus les remparts de la ville, recroquevillé dans un panier. Le pape Jean-Paul II a d'ailleurs visité la chapelle en 2001 lors de sa visite dans la capitale syrienne.

La mosquée Tekkiyeh-Soulaymaniyé est vraiment une des plus belles de Damas après celle des Omeyyades. Elle comprend une mosquée donc mais aussi une madrasa, c'est-à-dire au sens premier du terme, une école, ainsi qu'un très beau jardin. Construite au XVIème siècle sous le règne de Soliman le Maginfique, et à partir de 1553 plus précisément, cette mosquée est le premier ouvrage de l'architecture ottomane présent dans la capitale syrienne. C'est à Sinan, le plus grand architecte de la période ottomane, que l'on doit cette construction. Observez les deux élégants minarets, l'arcade et ses pierres [...]

Dans l'enceinte de la mosquée Tekkiyeh-Soulaymaniyé, en plus de trouver le musée de l'armée, on trouve également un centre artisanal. C'est l'ancienne madrasa, l'école autrement dit, construite en 1566, qui abrite aujourd'hui les différentes boutiques d'artisanat qui seront une véritable aubaine pour vos cadeaux souvenirs. Et si vous ne souhaitez pas dépenser, l'endroit vaut tout de même le coup d'oeil puisque c'est dans les anciennes cellules des étudiants, réparties tout autour du jardin et du bassin traditionnel, qu'ont été aménagées ces petites échoppes. Et l'architecture de la madrasa est [...]

Voir les 29 sites touristiques à Damas

Comment réserver les meilleures activités à Damas?