Formalités voyage : les animaux

Photo

L'Union européenne réclame l'usage d’un passeport européen pour votre compagnon. Passeport qui vous est remis seulement par votre vétérinaire. Il doit comporter un certificat de vaccination contre la rage. En effet, depuis la date du premier janvier 2009, ce fameux passeport est l'unique papier pouvant prouver la vaccination antirabique.

La vaccination antirabique, elle, doit avoir été faite il y a plus de vingt et un jours et moins d'un an.

L'identification à l'aide d'une micripuce implantée sous la peau de l'animal est aussi imposée par l'Union européenne.

A savoir que le tatouage pouvait lui aussi jouer le rôle d'identification de l'animal, mais plus depuis juillet 2011.

Malheureusement, ce ne sont pas les seuls critères nécessaires pour que médor puisse voyager... En effet, il doit avoir, en plus de son passeport et de sa puce, plus de trois mois.

A savoir que certains pays exigent en plus que l'animal soit testé par un titrage d'anticorps antirabiques, traité contre les parasites et emmené à l'aide d'un moyen de transport reconnu. Ces pays sont principalement Le Royaume-uni, la Suède, l'Irlande et Malte. Il est bon de rappeler que la vaccination antirabique est absolument obligatoire pour les chats et les chiens entrants ou sortants de la France, pour les chats et les chiens vivants en Guyane ainsi que pour les chiens étant définis comme dangereux (chiens de catégories définies par la loi du six janvier 1999).

Ne pouvant pas vacciner un animal contre la rage avant qu'il atteigne ses trois mois, leur voyage n'est donc quasiment jamais approuvé.

Si votre fidèle compagnon est inscrit sur la liste des espèces protégées par la Convention (en particulier les NAC : nouveaux animaux de compagnie), il vous faudra détenir, en plus de tout le reste, un permis qui lui permettra de partir.